Organisations régionales

 

Voici les lignes directrices de la coopération régionale :

  • La coopération dans les régions suivantes : Asie du Sud-est, les Andes, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, l’Afrique centrale, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe;
  • Dans chaque région, une organisation partenaire prioritaire sera de préférence sélectionnée et sera régulièrement évaluée. Les programmes régionaux d’organisations (partenaires) internationales, de l’OCDE et de l’UE, ainsi que les programmes régionaux d’autres Etats membres de l’UE peuvent entrer en considération;
  • Trois thèmes prioritaires : 1) le commerce et l’économie, 2) la paix et la sécurité, 3) l’environnement et le climat.

On collabore actuellement avec les partenaires suivants. 


1. Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD – Afrique de l’Ouest)

Parmi les huit Etats membres régionaux de la BOAD, quatre (le Bénin, le Mali, le Niger et le Sénégal) sont des partenaires prioritaires de la coopération bilatérale. Cet organisme finance des projets qui visent (a) l’infrastructure d’intérêt régional, (b) la réalisation de programmes sociaux, et (c) le financement le secteur privé. Vu l’importance du secteur de l’énergie dans l’économie régionale, le lien étroit avec la problématique du climat et avec les échanges intra- et extrarégionaux, et la préparation par la BOAD de plusieurs projets importants dans ce domaine, une contribution supplémentaire a été allouée pour le Fonds pour le Développement de l’Energie, géré par la BOAD. 


2. Club du Sahel (CSA0 – Afrique de l’Ouest)

Cet organisme fait partie du cluster de développement de l’OCDE, mais dispose d’une structure de gestion séparée et indépendante. Fondé en 1976 en vue de lutter contre la pénurie alimentaire, le Club s’est progressivement axé sur d’autres thèmes : la compétitivité de l’économie ouest-africaine, la transformation de l’agriculture, l’appropriation des terres fertiles, la démocratie et la bonne gouvernance, les conflits et la stabilité, l’intégration régionale, etc. Sous l’impulsion de la Belgique, le Club a réalisé une étude importante sur les « formes extrêmes de travail infantile dans les plantations de cacao ».


3. Mekong River Commission (MRC – Asie du Sud-est)

La MRC, qui existe depuis 1957 et qui a été relancée en 1995, regroupe quatre pays (la Thaïlande, le Cambodge, le Laos et le Vietnam). L’un d’entre eux, le Vietnam, est un pays partenaire, tandis que des projets de coopération belges seront encore en cours pendant quelques années dans deux autres de ces pays. Le thème central des activités de la MRC est la gestion de l’eau sous toutes ses formes (gestion de la pêche, navigabilité, impact sur l’agriculture), ce qui constitue une priorité de la coopération belge dans cette zone géographique. La contribution belge est destinée au « Programme de Navigation » et au « Programme d’hydro-électricité » de la MRC.


4. East African Community (EAC – Afrique de l’Est)

Quatre Etats (le Burundi, l’Ouganda, la Tanzanie et le Rwanda) des cinq Etats membres de l’EAC sont des partenaires prioritaires de notre coopération bilatérale. Cette organisation reçoit depuis 2009 une contribution aux ressources générales. La principale raison d’être de l’EAC est la promotion et la facilitation de l’intégration régionale, y compris du commerce. 

 


L’EAC gère en outre un « Trust Fund » pour le financement d’études préparatoires et de l’expertise pour des projets d’infrastructure régionaux (en premier lieu le transport). 

La loi sur la Coopération belge au Développement prévoit la sélection de cinq organisations régionales qui seront désignées par Arrêté royal. Cette procédure est en cours de préparation.