Niger

Carte et drapeau Niger

Capitale : Niamey
Indicateur du développement humain (2013) : 186/187 pays
Espérance de vie à la naissance : 55,1 ans
Profil pays HDI (PNUD) :  http://hdr.undp.org/fr/countries 

 
Le Nouveau Programme de Coopération 2017-2020 avec le Niger

Le nouveau programme de coopération s’aligne sur les priorités stratégiques du Niger . Il est guidé par le souci de contribuer au mieux à la mise en œuvre du « Programme de Développement Economique et Social » (PDES) développé par le Niger et à la vision du développement à long terme que s’est fixé le pays dans la « Stratégie pour un Développement Durable et une Croissance Inclusive » (SDDCI) à l’horizon 2035 et ce tout en tenant compte des priorités belges en matière de développement (une approche fondée sur les droits, un appui à la croissance économique durable et inclusive, le renforcement de la résilience des populations et l’intégration de l’agenda numérique).

Par ailleurs il sera tenu compte de 10 principes/thématiques transversales en réponse à la situation de fragilité du pays : (i) la bonne gouvernance, les droits de l’homme, la démocratie et l’état de droit ; (ii) la prévisibilité et la flexibilité de l’aide ; (iii) le partenariat et la complémentarité ; (iv) le renforcement des capacités ; (v) l’implication de la société civile ; (vi) « ne pas nuire » ; (vii) une gestion axée sur les résultats de développement ; (viii) une approche multidimensionnelle ; (ix) les femmes, actrices du développement et de la paix ; (x) une gestion durable de l’environnement et des ressources naturelles.

C’est dans ce contexte que le nouveau programme de coopération avec le Niger a été approuvé le 21 juin 2016 pour un montant de 33 millions d’euros couvrant la période 2017-2020.

Il a comme objectif global de « contribuer au développement durable et à la croissance inclusive au Niger » et ce en soutenant principalement deux secteurs dans lesquels la Belgique est présente de longue date et y apporte une véritable valeur ajoutée :

  • Le secteur de la santé : il s’agira d’« améliorer l’accès des populations aux soins de santé primaires de qualité par la mise en œuvre graduelle de la couverture Universelle de santé ». Une enveloppe de 14 MEUR lui sera réservé.
  • Le secteur de l’élevage et sécurité alimentaire : il s’agira de « renforcer la sécurité alimentaire, la résilience et les revenus des populations liées à un élevage familial ». L’intervention s’articulera autour de 4 axes : (1) le développement des chaînes de valeur animales, (2) la sécurisation des ressources pastorales et la gestion des ressources naturelles, (3) le renforcement de la résilience des ménages vulnérables face aux crise et (4) le renforcement de la gouvernance du secteur. Une enveloppe de 14 millions d'euros lui est également réservée.

A côté de ces deux secteurs, le PC prévoit une intervention visant le renforcement des capacités des institutions partenaires, en appui aux programmes sectoriels. Cette intervention combinera les atouts du programme d’Appui à la Réalisation d’Etudes et de Consultances (PAREC) et le programme d’appui à la formation par l’octroi de bourses. Une enveloppe de 3 millions d'euros lui sera réservée.

Enfin, une coopération déléguée passive sera mise en place avec le FNUAP, où il s’agira d’appuyer le programme ILLIMIN, programme d’émancipation et d’autonomisation des jeunes filles afin de lutter contre les mariages et les grossesses précoces. Une enveloppe de 2 millions d'euros lui sera réservée.

Le programme 2017-2020 se déroulera dans trois régions : Dosso, Tahoua et Tillabery dans des départements bien ciblés. La Belgique, présente dans ces régions depuis de nombreuses années, a l’avantage d’y avoir une bonne connaissance du contexte social, économique, environnemental et culturel. Ces zones d’intervention permettent aussi de forger une plus grande synergie entre les deux secteurs ainsi qu’avec les ACNG belges.


Plus d'infos


La représentation belge

Voir le site pays Niger