Liberté, sécurité et justice

L'un des objectifs principaux de l'Union est de créer un espace de liberté, de sécurité et de justice (ELSE) sans frontières intérieures (entre autres par les accords de Schengen), au sein duquel la libre circulation des citoyens est assurée en lien avec des mesures appropriées en matière de contrôles aux frontières extérieures, d'asile, d'immigration ainsi qu’au niveau de la prévention et de la lutte contre la criminalité. La coopération dans ce domaine est relativement récente mais, en particulier depuis le traité d'Amsterdam en 1997, elle a connu une croissance importante qui a été consolidée dans le traité de Lisbonne en 2009. Les défis en matière de migration, de justice et de sécurité sont importants et les réponses les plus appropriées peuvent souvent être trouvées au niveau européen. La Belgique veut continuer à travailler à une Europe protectrice et sûre, où la lutte contre le terrorisme exige une approche globale au niveau de l'UE, en plus de la compétence nationale. Une coopération plus étroite entre la police et la justice européennes est essentielle dans la lutte contre la mondialisation de la criminalité. De plus, un contrôle aux frontières plus efficace et renforcé ainsi qu’un meilleur partage d'informations sont nécessaires. Dans le domaine de l'asile et de la migration également, l'Union a besoin d'une politique de migration efficace, bien gérée et solidaire pour faire face aux grands défis contemporains. Une approche globale est requise de sorte que les avantages de la migration légale soient utilisés, dans le cadre de laquelle l'UE, dans sa tradition humaine, puisse offrir une protection aux personnes fuyant la guerre ou la persécution, tandis que d'autre part le problème de la migration irrégulière serait abordé fermement et que les frontières extérieures de l'UE seraient gérées de manière effective.

Une cohérence optimale est donc nécessaire entre la politique de migration et la politique extérieure et de développement de l’UE. Pour la Belgique, il est essentiel que la politique migratoire européenne assure un équilibre entre responsabilité et solidarité.

 
Pour en savoir plus