La PAC en lien avec l’environnement, le climat et l’énergie

La Politique agricole commune se trouve à la croisée des chemins. Bien que ses objectifs initiaux restent d’actualité, elle doit s’adapter à une volatilité des prix des matières premières toujours plus grande et s’orienter vers le marché. En outre, dans un contexte international de plus en plus concurrentiel, elle doit répondre aux exigences élevées des consommateurs européens tant en matière de qualité que de respect de normes élevées (bien-être animal et environnement notamment).

Autre défi, afin de nourrir plus de 9 milliards d’individus en 2050, l’agriculture de demain devra augmenter sa production dans un contexte de raréfaction des ressources (terres, eau…).

Enfin, l’agriculture devra s’adapter au changement climatique. A ce titre, la réalisation de nos objectifs en matière de climat en vue de respecter l’engagement de l’Union européenne dans le cadre de l’accord de Paris de 2015 constituera un défi majeur : comment respecter nos engagements internationaux et adapter notre politique environnementale sans nuire pour autant à notre compétitivité. Ceci étant, en matière environnementale, il nous faudra aussi lutter contre les effets du changement climatique sur la conservation des espèces, la conservation de la biodiversité et de la nature.

L’Union européenne de par sa taille, sa population et sa prospérité est un cadre adéquat pour approfondir la transition énergétique en chantier dans plusieurs états membres, objectif de moyen (2030) et long terme (2050). En lien avec l’ambition climatique, la transition vise à permettre de garantir un approvisionnement sûr, abordable et durable, en renforçant notamment l’innovation dans l’UE et en utilisant pleinement le potentiel d’efficacité énergétique, entre autres dans le bâtiment, les transports ou l’industrie.

 
Pour en savoir plus :