Traités, institutions et projet politique

 
En bref

L’Union européenne est fondée sur les valeurs de démocratie, d’État de droit et de respect des droits fondamentaux et poursuit la mise en œuvre des objectifs suivants au bénéfice des citoyens :

  • asseoir la paix et la stabilité en Europe et promouvoir le bien-être de ses citoyens ;
  • préserver un espace unique de liberté, de sécurité et de justice ;
  • promouvoir un marché intérieur basé sur une économie sociale de marché hautement compétitive, qui contribue à la justice sociale et au progrès social, scientifique et technique ainsi qu'au maintien d'un haut niveau de protection du climat ;
  • renforcer l’union économique et monétaire ;
  • défendre ses valeurs et ses intérêts dans le monde, entre autres en œuvrant pour un commerce libre et équitable, la protection des droits de l'homme et le respect strict du droit international.

Pour poursuivre ces objectifs, l'Union s'appuie sur des bases juridiques, les traités européens - le traité le plus récent étant le traité de Lisbonne - et sur des institutions : le Conseil européen, le Parlement européen, la Commission européenne, le Conseil de l’Union européenne et la Cour de Justice.


Objectifs pour la Belgique

Depuis 1952 et les débuts de la Communauté européenne du charbon et de l’acier, la Belgique fait partie des membres fondateurs de ce qui est devenu l’Union européenne.

Notre pays a toujours joué un rôle moteur dans la construction d’une Europe unie et a encouragé les États européens à tendre vers une intégration plus forte autour des valeurs partagées de liberté, de prospérité, d’éducation, de paix, de sécurité, de justice, de protection sociale, de l’environnement et de la santé. 

Au-delà des hommes d’État que l’on peut compter parmi les pères fondateurs de la construction de l’Europe unie (Paul-Henri Spaak, Jean Rey, Jean-Charles Snoy), des personnalités belges jouent encore aujourd’hui un rôle de premier plan au niveau européen. Deux anciens premiers ministres belges, Herman Van Rompuy et Charles Michel, sont devenus présidents du Conseil européen. D’autres compatriotes occupent également des positions clés : Koen Lenaerts, président de la Cour de justice de l'Union européenne, Didier Seeuws, chef de la Task force Brexit du secrétariat du Conseil, Guy Verhofstadt, négociateur du Parlement européen sur le Brexit et Gilles de Kerchove, coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme.  

Bruxelles est le siège de la Commission européenne, du Conseil de l’Union européenne et du Conseil européen. Certaines sessions plénières et les commissions parlementaires du Parlement européen s’y tiennent également.

La politique européenne reste l’un des axes prioritaires de la politique étrangère de la Belgique. L'Union européenne fait actuellement face à des défis majeurs : la crise liée au COVID-19, le Brexit, la migration, les enjeux liés à l’Etat de droit... Les réponses à apporter sont loin d’être simples. La Belgique est toutefois convaincue que compte tenu de leur ampleur et de leur caractère transnational, ces défis ne peuvent se résoudre de manière efficace et durable qu’au moyen d’une action commune de l’Union et des États membres. L’approfondissement du projet européen s’impose aujourd’hui plus que jamais.


Liens utiles