Amérique du Nord

Canada

Incontestablement, la Belgique occupe une place dans la mémoire collective des Canadiens à travers le rôle joué par les soldats canadiens lors de la Première (entre autres la bataille de Passchendaele) et de la Seconde Guerre mondiale (entre autres la « bataille de l'Escaut »). En outre, le pays suit de près l’actualité belge en matière de réforme de l’État.

Les relations politiques entre la Belgique et le Canada sont excellentes, comme en témoignent les visites officielles et de travail fréquentes ainsi que les contacts bilatéraux en marge des réunions internationales. Le Premier ministre Charles Michel a visité Ottawa et Montréal en juin. Des visites de délégations des Régions et des Communautés ainsi que d'hommes d'affaires ont lieu. En 2015, une mission de commerce princière s'est rendue dans l'Ouest du Canada.

Le Canada et la Belgique partagent de nombreux objectifs en matière de politique étrangère et, dans les forums multilatéraux, les deux pays ont souvent les mêmes points de vue. Le Canada possède une ambassade à Bruxelles et la Belgique a une ambassade à Ottawa. 16 000 Belges sont inscrits au consulat général de Belgique à Montréal, qui s'occupe entre autres des services consulaires à nos compatriotes. Ils font partie des quelque 150 000 Belges ou Canadiens d'origine belge qui, selon les statistiques canadiennes, sont établis au Canada.

Les régions et communautés belges entretiennent elles aussi des liens économiques et culturels étroits avec les états fédérés canadiens (les « provinces »). Des représentants économiques et commerciaux issus des trois régions sont présents à Montréal et à Toronto. Par ailleurs, la communauté française a également une représentation au sein de la Ville de Québec, capitale de la province du Québec ; et la Région de Bruxelles a ouvert un bureau à Vancouver, port situé à l’ouest du Canada. De même, la province du Québec possède une représentation à Bruxelles.

Les relations commerciales bilatérales de ces dix dernières années se sont caractérisées par un revenu issu des exportations dont la valeur fluctue entre 1,86 et 2,37 milliards d'euros. Les chiffres canadiens d'exportation oscillent ces 10 dernières années en 1,08 et 2,82 milliards d'euros. En 2016, le Canada a enregistré un excédent commercial de plus d’un demi-milliard d’euros avec notre pays.

Le commerce s'axe principalement sur les produits chimiques mais le diamant est également en bonne position, avec 23 pourcent des exportations canadiennes à destination de la Belgique. Le Canada est le troisième producteur de diamant brut dans le monde et plus de la moitié de sa production est vendue à Anvers. Notre pays est donc le premier pays partenaire des Territoires du Nord-Ouest, où se trouvent les mines de diamant.

Parmi les États membres de l'UE, la Belgique est le sixième investisseur étranger au Canada, et à l'échelle mondiale, notre pays est le seizième investisseur. Les investissements belges au Canada représentent près de 4 milliards d'euros par an. On compte une cinquantaine de filiales belges au Canada et environ autant de filiales canadiennes en Belgique. Les plus connues sont Bombardier Transport et McCain Foods.

 
Etats-Unis d’Amérique (USA)

La Belgique et les USA ont noué des relations diplomatiques en 1832 et depuis lors, ces liens n'ont fait que se renforcer. Aujourd'hui, nos relations politiques sont essentiellement basées sur le dialogue transatlantique, dans lequel l'UE et les USA se concertent sur les principaux dossiers politiques, économiques ou juridiques, relatifs aux deux continents et, dans le contexte de mondialisation actuelle, également au reste du monde. La Belgique est une alliée fiable de l'OTAN et collabore avec les USA dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et d'autres questions de sécurité.

Les relations économiques avec les États-Unis sont très intenses. Au sein de l'Union européenne, la Belgique est le sixième plus grand exportateur de biens vers les USA et le troisième plus grand fournisseur de services. La valeur totale des échanges de biens et de services entre la Belgique et les USA s'élève à environ 66 milliards d'euros par an. La Belgique a un excédent de la balance commerciale pour les services, et une balance négative pour les biens.

Les relations économiques avec les États-Unis sont particulièrement solides. Au sein de l'Union européenne, la Belgique est le sixième plus grand exportateur de biens vers les USA et le troisième plus grand fournisseur de services. La valeur totale des échanges de biens et de services entre la Belgique et les USA s'élève à environ 66 milliards d'euros par an. La Belgique a un excédent de la balance commerciale pour les services, et une balance négative pour les biens. La Belgique est le douzième investisseur principal aux États-Unis. En matière d'emploi, la Belgique est même le dixième investisseur aux États-Unis, avec plus de 150 000 employés en 2015, essentiellement dans l'industrie chimique et le commerce de gros. La valeur totale des investissements belges aux États-Unis (47 milliards d'euros) surpasse légèrement les investissements américains en Belgique (46,9 milliards d'euros), qui génèrent quelque 126 000 emplois.

Au fil des siècles, des dizaines de milliers de Belges ont émigré aux États-Unis et ont obtenu la nationalité américaine. Aujourd'hui, pas moins de 22 000 Belges résident de manière permanente ou temporaire aux USA et sont inscrits à l'ambassade à Washington ou aux consulats généraux de Belgique d'Atlanta, de Los Angeles et de New York. Près de 40 000 Américains vivent en Belgique et travaillent de manière permanente ou temporaire au sein des institutions publiques ou dans des entreprises.

Les nombreuses visites bilatérales caractérisent les excellentes relations entre la Belgique et les États-Unis. Citons par exemple la visite royale à New York (2007) et les missions princières à Seattle (2008), à New York-Washington-Boston (2011), en Californie (juin 2013) et au Texas (2016). En 2017, notre pays a accueilli le vice-président Pence ainsi que le président Trump à Bruxelles. En outre, des membres du gouvernement fédéral et des entités fédérées, des délégations parlementaires et administratives et, bien entendu, des représentants du monde des entreprises effectuent eux aussi fréquemment des visites aux États-Unis.

 
Mexique

La relation avec le Mexique (120 millions d'habitants) remonte au 16ème siècle. Pedro de Gante (Pieter van Gent, 1480-1572) était l’un des premiers missionnaires chrétiens du nouveau monde, et a fondé la première école européenne à Mexico. La communauté belge du Mexique, tout comme la communauté mexicaine en Belgique, est assez réduite, mais les relations sont excellentes.  

Quelque 80 investisseurs belges sont actifs au Mexique. La Belgique est l'un des partenaires commerciaux les plus importants dans l'Union européenne. Notre balance commerciale avec le Mexique est traditionnellement déficitaire. La majeure partie des investissements belges se situent dans le secteur des services, ainsi que dans le commerce et l'industrie. En 2015 et 2016, cinq missions économiques régionales se sont rendues au Mexique.  

La Belgique et le Mexique entretiennent aussi activement des liens culturels et scientifiques. Depuis 1990, l'université d'Anvers a ouvert un institut d'études mexicaines.

Les relations politiques entre la Belgique et le Mexique sont excellentes, comme en témoignent les visites officielles régulières et les contacts bilatéraux en marge de réunions internationales. Les consultations politiques bilatérales les plus récentes ont eu lieu en novembre 2016 à Mexico. Nos souverains avaient également rencontré le président mexicain en juin 2015 à Bruxelles.  

Outre la présence fédérale, la Flandre (FIT) et la Wallonie (AWEX) sont également représentées. La représentation flamande renforce également les intérêts de Brussels Export.