Subsides pour la consolidation de la paix

Le Service Consolidation de la Paix gère la procédure d’attribution de financements des projets sur le budget « Consolidation de la Paix » du SPF Affaires étrangères.

  1. Dernière mise à jour le

Campagne de financement Consolidation de la paix 2022

Il n’y a pas de date butoir pour introduire des propositions mais soumettez-les de préférence au cours du premier semestre pour permettre une décision avant la fin de l’année. Par ailleurs, nous n’admettons que deux propositions au maximum par organisation par an. Une organisation bénéficiant d’un financement en cours devra attendre sa clôture définitive avant d’introduire une nouvelle demande.

Politique générale

Les financements belges en matière de consolidation de la paix viennent en soutien à la politique extérieure de la Belgique qui elle-même s’inscrit dans des cadres agréés au niveau international. Ceux-ci comprennent la « Stratégie Globale pour la Politique étrangère et de Sécurité de l’Union européenne », le « Programme de développement durable à l’horizon 2030 » et l’agenda « Consolidation et pérennisation de la paix » du Secrétaire Général des Nations Unies.

La Belgique désire ainsi contribuer à la construction de situations de paix durables notamment par le traitement des causes d’instabilité, en contribuant à la prévention, la médiation et la résolution de différends, par la remédiation aux conséquences de conflits, ou encore le soutien aux efforts destinés à éviter de possibles rechutes en modes de crise.

Priorités de la Belgique pour 2022 en matière de consolidation de la paix

En 2022, nous privilégierons les priorités thématiques et géographiques suivantes. Elles peuvent être cumulatives :

Priorités thématiques

Les thèmes suivants sont considérés comme prioritaires :

  • la prévention des conflits par la promotion d’actions opportunes, particulièrement celles qui mettent l’accent sur la médiation et le rôle des femmes dans la paix et la sécurité.
  • la protection des civils, en particulier des enfants, au cœur de tout effort en matière de consolidation et de pérennisation de la paix.
  • la promotion des Droits humains, particulièrement en ce qui concerne les femmes et les enfants, respect des principes démocratiques et appui aux principes de l’Etat de Droit.
  • l’élimination des mines terrestres antipersonnel et des flux illicites d’armes légères et de petit calibre, ainsi que, de manière générale, des campagnes contre l’usage disproportionné d’armes contraire au droit humanitaire et des campagnes en faveur du désarmement.
  • la lutte contre l’impunité, en particulier dans les cas d’atrocités de masse, avec une attention particulière au sort des victimes.
  • soutien aux efforts visant à mitiger les effets du changement climatique sur la sécurité des personnes, particulièrement des populations les plus vulnérables.

Priorités géographiques

Les régions suivantes sont considérées comme prioritaires : 

  • les régions reprises dans l’« Approche Globale » conformément à la décision du Gouvernement belge du 20 juillet 2017. Actuellement, il s’agit des pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), l’Irak et la Syrie.
  • la région des Grands Lacs, comprenant les 12 Etats membres de la Conférence internationale des Grands Lacs.
  • les régions limitrophes au zones prioritaires citées ci-avant et présentant un intérêt particulier pour celles-ci pourront le cas échéant également être prises en considération.
  • nous examinerons exceptionnellement des projets exécutés dans d’autres régions du monde pour autant que les projets correspondent aux priorités thématiques et sont soumis avec une motivation solide.

Concrètement, en 2022, les propositions de projets doivent se situer dans ces priorités thématiques et géographiques afin de pouvoir être prises en considération.

Nous vous invitons à lire et appliquer les directives (voir document séparé) et leurs annexes (lesquelles comprennent le modèle obligatoire d’introduction d’une proposition de projet, les modèles de rapportages intermédiaires et finaux ainsi qu’un modèle de déclaration de créance). Ces directives contiennent également de plus amples informations conceptuelles et procédurales.

En tant que « guichet unique », le service S&C Consolidation de la paix est seul compétent pour la réception et le traitement des propositions de projets.

Seules les propositions de projet adressées à S&C-CP à l’adresse e-mail Peacebuilding@diplobel.fed.be sont prises en considération, peu importe leur provenance (nos postes, les services de l’administration ou par la Cellule stratégique Affaires étrangères). De même, S&C-CP est le point de contact pour le déroulement de toute la procédure.

Pour 2022, les propositions suivront les modalités ci-après :

  • Les budgets des propositions peuvent être compris dans une fourchette de 250.000 d'euros minimum à 500.000 d'euros maximum avec une valeur idéale de 350.000 d'euros environ. Toute proposition ne respectant pas la fourchette sera rejetée.
  • La durée d’exécution peut varier de quelques mois à maximum 36 mois.
  • Les demandes peuvent être soumises à tout moment. Pour permettre une décision avant la fin de l’année, soumettez idéalement votre proposition dans le courant du premier semestre afin de pouvoir procéder à l’examen et aux consultations selon les règles retenues dans les directives.

Contact

Consolidation de la Paix
Peacebuilding@diplobel.fed.be