Chiffre de mai 2021 : 1 195 dossiers d'assistance aux Belges à l'étranger

  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le
Image
1195 nombre de dossiers individuels traités par le service d'Assistance aux Belges à l'étranger en 2020

À cette fin, il entretient des contacts étroits avec nos postes à l'étranger. En 2020, le service a traité 1 195 dossiers, à savoir :

  • 503 décès : il s'agit dans ces cas de demander à la police d'informer la famille du décès, de gérer les contacts avec la famille, de superviser le rapatriement de la dépouille mortelle, parfois d'organiser une inhumation ou une crémation simple mais digne aux frais des Affaires étrangères ;
  • 565 dossiers d'assistance : demandes d'aides diverses telles qu'une hospitalisation (ce qui implique notamment d’informer la famille), des problèmes temporaires, etc. ;
  • 45 dossiers « sort »  : disparitions inquiétantes ou recherche de personnes dont les familles sont sans nouvelles depuis quelques jours, voire plusieurs années ;
  • 82 dossiers de demande d'aide financière : certains compatriotes se trouvent dans une situation de détresse extrême et souhaitent organiser leur retour en Belgique. Si nous ne trouvons pas de lieu d’accueil pour eux dans leur entourage, ils sont rapatriés après avoir signé une reconnaissance de dette.

À titre de comparaison, en 2019, le service C1.1 a traité 1 141 dossiers, soit un nombre similaire à 2020.

Par ailleurs, 2020 coïncidait également avec la crise du coronavirus. De nombreux Belges sont restés bloqués à l'étranger. Entre mars et fin septembre 2020, la DGC a reçu pas moins de 15 000 e-mails concernant des questions sur les rapatriements ; et pendant l’été, suite à l’introduction des codes couleurs (vert, orange, rouge), sur les destinations de voyage en Europe. Finalement, plus de 11 000 Belges ont été rapatriés de l'étranger.

Mais, au-delà des statistiques, c'est l'aspect humain derrière chaque cas qui nous tient particulièrement à cœur.