Les abeilles, diplomates au service de la démocratie et de la biodiversité

Onze ambassade in Canberra (Australië) kweekt zelf honingbijen. En de opbrengst van haar bijenfeest op 21 mei 2022 vloeide integraal naar een Oekraïense imkersbond die er imkerfamilies mee ondersteunt.

  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le
Image
Photo de deux apiculteurs

Les apicultrices de notre ambassade à Canberra au travail (© Ambabel Canberra).

Certes, comme le veut l’adage, qui s’y frotte s’y pique ! Mais ces insectes, s’ils se servent occasionnellement de leur dard pour se défendre, sont avant tout de formidables créatures qui fascinent l’humanité depuis des siècles.

L’apiculture au féminin

Entre autres qualités, les abeilles produisent un miel délicieusement sucré. De plus, avec leurs colonies de plusieurs milliers d’individus, elles semblent avoir percé le secret du vivre-ensemble. Elles servent également d’intermédiaires à la fécondation de 47 % de nos fruits et légumes. Et c’est sans compter leurs cousins les bourdons et les abeilles sauvages qui œuvrent tout aussi diligemment à la pollinisation.

Les abeilles mellifères sont connues dans le monde entier, jusqu’aux confins de l’hémisphère Sud, en Australie. Notre ambassade à Canberra a ainsi pris l’initiative d’élever ses propres abeilles, dans pas moins de cinq ruches.

Autre élément notable : ce sont deux collaboratrices qui se sont associées à l’épouse de l’ambassadeur pour veiller sur ces insectes industrieux. Ce trio féminin est un symbole en soi car, étonnamment, l’apiculture reste le plus souvent une affaire d’hommes.

Des abeilles pour l’Ukraine

À Canberra, on estime que les abeilles peuvent également jouer le rôle de diplomates ou d’ambassadrices. Elles illustrent l’importance de la biodiversité, la sécurité alimentaire et les avantages de la démocratie. En outre, le miel « maison » peut faire un cadeau très original.

Par ailleurs, notre personnel à Canberra a associé ses activités apicoles à une bonne cause. Dans l’Ukraine éprouvée par la guerre, les apiculteurs souffrent. C’est pourquoi notre ambassade a souhaité reverser à une association apicole ukrainienne l’intégralité des recettes tirées de la vente du miel ainsi que les fonds levés à l’occasion de son festival de l’abeille. L’objectif : soutenir les familles des apiculteurs ukrainiens dont les colonies ont été détruites ou qui ont tout laissé derrière eux pour défendre leur pays.

Image
Photo de Maya l'abeille, avec deux enfants et leur père

Au festival de l'abeille, les jeunes et les moins jeunes se sont bien amusés (© Ambabel Canberra).

Une bière belge au miel

Le samedi 21 mai 2022, au lendemain de la Journée mondiale des abeilles, notre ambassade a organisé son festival de l’abeille. Enfants comme adultes, les visiteurs venus en nombre se sont vu proposer toute une série d’activités : un atelier sur la construction d’hôtels à abeilles, une session d’information sur l’importance des abeilles pour la nature, une visite du rucher, une immersion virtuelle en 3D au cœur d’une colonie, des films de Maya l’Abeille (eh oui, une production belge du Studio 100 et du studio Flying Bark), des concerts donnés par des musiciens amateurs belges et, évidemment, un barbecue.

Mais qui dit fête dit aussi rafraîchissements, avec une première mondiale pour l’occasion : une savoureuse bière au miel brassée par la brasserie belge Madocke beer, dans le Queensland, avec du miel de notre ambassade !

Élections

Le hasard a voulu que le 21 mai soit jour d’élections en Australie. Dans son allocution, l’ambassadeur Michel Goffin a souligné que les abeilles étaient naturellement démocrates. En effet, dans une colonie, le processus de décision passe par le vote ; il est collectif et ascendant. Les abeilles échangent des informations en dansant – les ruches ne connaissent pas les fake news – et, quand l’heure arrive de trouver un nouveau nid, elles s’en remettent à des spécialistes.

D’autres ambassades européennes ont participé à cette journée : la Croatie, la Finlande, l’Autriche et enfin la Slovénie, pays instigateur de la Journée mondiale des abeilles. Évidemment, l’ambassadeur ukrainien était lui aussi présent. Dans son discours de remerciement, il a rappelé que le secteur apicole emploie pas moins de 700 000 personnes en Ukraine.

En résumé, notre ambassade se félicite du succès de l’initiative. Quant aux abeilles, elles poursuivent, infatigables, leur travail diplomatique au service d’un vivre-ensemble harmonieux et du respect de la biodiversité.