Une Année internationale qui met les fruits et légumes à l'honneur

Les fruits et légumes devraient être davantage mis au menu, déclare l'ONU en cette Année internationale. En Tanzanie, Rikolto soutient un entrepreneur qui livre à Dar Es Salaam des fruits et légumes de qualité provenant de petits agriculteurs.

  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le
Image
Fourgon à trois roues pour le transport de bananes

Avec ce camion, East Africa Fruits collecte les bananes auprès des agriculteurs. © Rikolto

L'ONU a déclaré 2021 Année internationale des fruits et légumes. L'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) souhaite ainsi attirer l'attention sur le fait que les fruits et légumes sont un élément indispensable d'une alimentation saine. En effet, ils constituent une source importante de vitamines, de minéraux et de fibres, et soutiennent ainsi notre système immunitaire. Ils contribuent également à prévenir le cancer du côlon et les maladies cardiaques, entre autres.

Image
Pas de faim, bonne santé et bien-être

Cependant, les fruits et légumes ne figurent toujours pas assez au menu. C'est pourquoi la FAO souhaite que chacun ait davantage accès à des fruits et légumes de qualité. Cela contribue directement à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), en particulier l'ODD2 (faim zéro) et l'ODD3 (bonne santé et bien-être).

La FAO estime également que l'on devrait gaspiller beaucoup moins de nourriture. Elle veut aider les petits agriculteurs à produire des fruits et légumes en plus grande quantité et de meilleure qualité, aussi respectueux de l'environnement que possible et à un prix équitable. Il est intéressant de noter que les fruits et légumes ont un rendement supérieur à celui d'autres cultures telles que les céréales. L'Année internationale contribue donc également à faire progresser d'autres ODD tels que l'ODD1 (pas de pauvreté), l'ODD8 (travail décent) et l'ODD12 (consommation et production responsables).

Inefficiënte voedselketen

Image
Elia Timotheo

Elia Timotheo, entrepreneur tanzanien, PDG de East Africa Fruits. © Rikolto

Une chaîne alimentaire inefficace

La Coopération belge au Développement s'efforce également de mettre en place des systèmes alimentaires plus durables, entre autres par le biais d'une approche agro-écologique. Certains de ses partenaires se concentrent sur les fruits et légumes.

Ainsi, l'ONG Rikolto soutient l'entrepreneur tanzanien Elia Timotheo. Avec son entreprise East Africa Fruits, il veut précisément remédier à ces lacunes que la FAO signale en cette Année internationale.

Les petits agriculteurs des zones rurales de Tanzanie ont souvent un accès limité au marché. Ils n'ont généralement d'autre choix que de vendre leurs produits aux acheteurs à un prix trop bas. En outre, jusqu'à 40 % des récoltes sont perdues en Tanzanie, à la ferme même, pendant le transport et sur le marché. Les consommateurs achètent souvent – sans le savoir – des aliments dangereux, en raison notamment de mauvaises pratiques agricoles et d'un transport inadéquat.

Image
Femmes au travail au point de collecte

Dans les centres de collecte, les produits sont triés, traités et emballés de manière propre et sûre. © Rikolto

Des centres de collecte à Dar Es Salaam

Avec sa société, l'entrepreneur Timotheo veut offrir une solution à tous ces problèmes, notamment en créant un lien direct entre les petits agriculteurs et le marché de la capitale économique Dar Es Salaam. East Africa Fruits collecte les fruits et légumes auprès des agriculteurs par camion et les achemine vers un centre de collecte. Là, les produits sont triés, traités et emballés de manière propre et sûre. Les agriculteurs membres reçoivent également une formation mensuelle pour accroître leur productivité et leur qualité et apprendre des techniques plus durables.

Depuis les centres de collecte, les fruits et légumes sont ensuite acheminés vers le département principal de l'entreprise à Dar Es Salaam. Là, tout est distribué aux hôtels, restaurants, acheteurs et marchands au marché. Cela offre un avantage considérable aux vendeurs de rue informels. En effet, ils ne doivent plus se rendre au grand marché public et les produits sont même livrés à domicile. Cela leur fait gagner des heures. En outre, chez East Africa Fruits, ils peuvent être sûrs de la qualité. Les habitants de Dar Es Salaam reçoivent ainsi des fruits et légumes sûrs et de qualité.

Des données pour une efficacité accrue

East Africa Fruits tient également un registre méticuleux des données des agriculteurs et des vendeurs. Elle souhaite, entre autres, mieux estimer les volumes de production futurs. Pour les agriculteurs et les marchands, les chiffres montrent qu'ils sont des entrepreneurs fiables. Cela devrait les aider à obtenir un prêt auprès d'une banque s'ils veulent investir davantage dans leur entreprise.

Rikolto fait également appel aux services d'East Africa Fruits pour d'autres projets. Ainsi, 384 agriculteurs situés le long de la rivière Pangani peuvent désormais vendre leurs tomates et leurs oignons à l'entreprise. Ils ont la garantie d'un prix équitable.

En se concentrant sur une chaîne plus courte et plus équitable et sur des pratiques agricoles plus durables, les agriculteurs ont un meilleur revenu et les citadins bénéficient de fruits et légumes de qualité.

Remote video URL