Elections : missions d'observation

 

La Belgique a une longue tradition d'institutions démocratiques et de droits de l'homme. Afin de promouvoir nos valeurs démocratiques, le SPF Affaires étrangères sélectionne régulièrement des citoyens belges pour participer à des missions d'observation électorale (EOM - Election Observation Missions).

Cela se fait souvent en coopération avec l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (élections au sein des États membres de l'OSCE) et l'Union européenne (élections en dehors des États membres de l'OSCE).

Une EOM est dirigée par une ‘Core Team’ (CT) composée d'un groupe restreint de personnes ayant une grande expérience de l'observation électorale. Ce sont eux qui passent le plus de temps dans le pays pour préparer et coordonner la mission. Ces personnes sont sélectionnées directement par l'OSCE et l'UE.

En outre, les États membres de l'OSCE et de l'UE sélectionnent deux catégories d'observateurs pour leurs missions respectives :

  • ‘Short Term Observers’ (STO) : ces observateurs restent sur place pendant une dizaine de jours et observent la courte période précédant, pendant et après le jour du scrutin ;
  • ‘Long Term Observers’ (LTO) : ces observateurs restent sur le terrain pendant six à huit semaines et observent la période précédant les élections à long terme dans une région particulière du pays concerné. Ils ont de plus grandes responsabilités que les STO et constituent l'échelon entre les STO et la CT.

Les observateurs électoraux belges viennent d'horizons très divers, mais s'intéressent souvent à la démocratie et aux droits de l'homme du fait de leurs études ou de leurs activités professionnelles. Leur participation à la MOE se fait en plus de leur travail régulier et n'est pas rémunérée (bien que les frais soient couverts).

Les citoyens belges qui souhaitent se porter candidats à ces missions d'observation électorale peuvent se présenter au SPF Affaires étrangères. La manière de procéder varie selon qu'il s'agit d'une EU EOM (voir A.) ou d'une OSCE EOM (voir B.).

 
A. Missions d'observation d'élections de l'Union européenne
(EU EOM)

Pour poser votre candidature pour une EU EOM en tant que STO ou LTO, veuillez suivre les étapes suivantes :

 
1. Créer un CV dans le "Roster" de la Commission européenne

Vous devrez remplir vos coordonnées, votre formation, votre expérience et votre motivation dans un formulaire standardisé de CV de la Commission européenne, disponible via ce lien.

Il s'agit d'une formalité obligatoire qui ne signifie pas que vous êtes déjà candidat à une mission particulière. Il est important que vous teniez à jour les données de cette base.

Pour votre information, notre service reçoit une notification pour chaque CV nouveau ou modifié dans le "Roster".

 
2. Suivre deux cours e-Learning (en ligne) de la Commission européenne

Afin de permettre aux candidats observateurs de comprendre ce qu'implique une EOM, la Commission a préparé deux cours e-Learning, qui peuvent être suivis via ce lien.

  • EU STO e-Learning Course
  • EU STO Safety and Security Training

Les deux cours se composent de 6 modules, chaque module prenant 20 à 30 minutes. Les e-Learning peuvent être arrêtés, sauvegardés et repris à tout moment.

Après avoir terminé avec succès un module e-Learning, vous pourrez télécharger un certificat.

Important : n'oubliez pas de mentionner les deux formations en ligne dans votre CV dans le 'Roster' de la Commission européenne (sous 'Electoral Observation Training/Seminars’)!

 
3. Contacter le EU EOM Focal Point belge

Lorsque votre CV "Roster" sera complété et que vous aurez obtenu les deux certificats e-Learning, nous vous demanderons de transmettre ces derniers à observateurs.ue@diplobel.fed.be.

Dans ce courrier, vous pouvez, si vous le souhaitez, demander des informations supplémentaires sur les EU EOM prévues, ses dates, ses conditions ou ses périodes d'application.

Dans la mesure du possible, nous organiserons un bref entretien (virtuel) en réponse à votre courriel.

 
4. Postuler pour une EU EOM spécifique

Afin de ne pas être submergés de candidatures, ni la Commission européenne ni notre service ne publient un calendrier des élections et/ou des missions d'observation à venir. 

Il est de la responsabilité de chaque candidat observateur de s'informer à ce sujet. Les sites web du SEAE et de l'EODS (où, sous la rubrique "Lectures utiles", vous pouvez notamment consulter le manuel de la EU EOM) constituent des canaux intéressants à cet égard.

Vous pouvez également nous consulter au sujet des futures EOM via observateurs.ue@diplobel.fed.be.

Si vous souhaitez postuler pour une EU EOM spécifique, assurez-vous que votre CV "Roster" est à jour. Veillez à décrire votre motivation pour la mission en question dans la rubrique "Motivation".

Enfin, envoyez une candidature ciblée à l'adresse observateurs.ue@diplobel.fed.be dans laquelle vous exposez brièvement votre motivation. Ne tardez pas, afin de ne pas manquer notre échéance.

Dans tous les cas, vous devez envoyer une demande distincte pour chaque EOM.

 
5. Attentes

Pour chaque EOM, la Commission européenne demande aux États membres de transmettre des candidats. Ce nombre varie en fonction de la taille de l’EOM.

En tant que Focal Point belge, notre service sélectionne parmi les candidatures reçues les candidats qui, selon nous, ont les meilleures chances d'être sélectionnés par la Commission.

À cette fin, nous tenons compte de toute expérience en tant qu'observateur, de l'expérience dans (la région du) pays en question, des compétences linguistiques, de la motivation, etc.

Important : nous n'informons pas les candidats s'ils ont été inclus ou non dans notre "shortlist" à la Commission.

Les candidats que nous avons proposés et qui ont été retenus par la Commission seront informés personnellement par la Commission.

Après avoir été informés de la sélection européenne, nous contactons les autres candidats au sujet de leur non-sélection.

Malheureusement, il y a toujours plus de candidats de qualité que de postes à pourvoir. Afin de garantir une présence belge, nous proposons souvent à la Commission des observateurs plus expérimentés. Par mission, la Commission n’ouvre en général que deux postes de STO pour de nouveaux-venus au total de tous les STO repris.

Les nouveaux demandeurs doivent donc être réalistes quant à leurs chances.

Cependant, ne laissez pas une non-sélection vous dissuader de postuler pour la prochaine EU EOM. Cela montre votre réel intérêt et nous essayons régulièrement d'apporter de nouveaux profils à la Commission.

 
Enfin, retenez également que :

  • Nous invitons chaque candidat à vérifier qu'il est bien disponible pour la période de la mission pour laquelle il postule. Afin d'éviter qu'un candidat se révèle indisponible après la sélection et empêche ainsi la participation d'un autre candidat, il est demandé à chaque candidat d'informer le Focal Point dès que possible s'il est indisponible quelle qu’en soit la raison.
  • Nous attirons l'attention sur le fait que l'observation des élections n'est pas une activité professionnelle. Elle est considérée comme un volontariat et aucun salaire n'est versé (seuls les frais des observateurs sont remboursés). Il n'y a pas non plus d'affiliation à la sécurité sociale comme dans une profession traditionnelle. Néanmoins, le paiement des frais est considéré par le SPF Finances comme une rémunération imposable.

 
B. Missions d'observation d'élections de l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (
OSCE EOM)

Les Etats participants de l'OSCE mettent à la disposition de cette organisation des observateurs court terme ou long terme. Le SPF Affaires étrangères a pour mission de procéder à la sélection de candidats sur base de leurs qualifications et motivations objectives. La procédure afin d'introduire valablement toute candidature pour de telles missions est la suivante :

  1. Les candidats doivent obligatoirement s'inscrire dans notre banque de donnée via le  formulaire standardisé (DOC, 45.5 KB). Le fait d'être inscrit dans cette base de données n'implique aucunement que vous êtes candidat pour une mission déterminée; il s'agit uniquement d'un préalable obligatoire à tout acte de candidature. Une fois cette démarche effectuée, elle ne doit plus être renouvelée. Toutefois, il reste à tout moment possible pour le candidat d'apporter les modifications nécessaires à la mise à jour de son CV.
  2. Les candidats intéressés par une mission déterminée sont invités à poser explicitement leur candidature en adressant un courriel à observers.osce@diplobel.fed.be. Les candidatures doivent nous parvenir au plus tard avant les six semaines précédant le jour des élections pour lesquelles le candidat postule.
  3. Lors de sa sélection, le SPF Affaires étrangères sera dans l'impossibilité de tenir compte des candidats n'ayant pas accompli cette démarche dans les délais.
  4. Les candidats trouveront le calendrier des missions d'observation sur le site de l'OSCE : www.osce.org/odihr-elections.
  5. Il est nécessaire de renouveler cette démarche à chaque fois que le candidat désire postuler pour une nouvelle mission.