Enabel travaille d’arrache-pied pour lutter contre le COVID-19

 

Publié le 19 mai 2020
 

Des personnes avec un masque facial
© Enabel 

 
L’agence belge de développement Enabel adapte ses programmes de santé en cours afin de fournir la meilleure assistance possible aux pays partenaires durant la crise du coronavirus.

Le nouveau coronavirus domine le monde entier. Bien que les pays africains semblent un peu moins durement touchés pour le moment, les conséquences peuvent s’avérer dramatiques. C’est pourquoi la Belgique entend recourir au maximum à sa coopération au développement dans la lutte contre le COVID-19.

À cette fin, la Coopération belge au Développement s’appuie sur sa solide réputation de renommée internationale dans le domaine de la santé. Elle soutient des programmes de santé dans 9 des 14 pays partenaires de la coopération gouvernementale. Notre pays décide de ne pas lutter contre des maladies spécifiques. Il entend plutôt assister les autorités des pays partenaires à mettre en place des services de santé résilients et efficaces, ce qui doit leur permettre de traiter eux-mêmes tous leurs problèmes sanitaires à plus long terme.

Enabel exécute la coopération gouvernementale. Au début de la crise du coronavirus, l’agence a examiné en urgence la manière dont elle pouvait adapter les programmes de santé en cours afin de préparer au mieux et au plus vite les pays partenaires. Entre-temps, elle a déjà entrepris plusieurs actions avec succès.

En outre, la Belgique souhaite augmenter l’impact de sa coopération au développement en coopérant avec la Commission européenne et d’autres États membres de l’UE sous la bannière de Team Europe. Au Niger, par exemple, Enabel mène un projet COVID-19 financé par l’UE, les Pays-Bas et le Luxembourg (voir ci-dessous).

Vous trouverez toutes les actions COVID-19 d’Enabel ici. Nous en présentons quelques-unes.

 
Ambulances pour le Congo

Enabel a fourni 4 ambulances entièrement équipées à son partenaire congolais. L’agence a par-là répondu à un besoin du secrétariat technique de la riposte au COVID-19 en République démocratique du Congo.

Deux des véhicules ont été remis à l’hôpital Saint-Joseph de Kinshasa, l’un des 5 hôpitaux de référence qui accueille les patients infectés par le COVID-19. De plus, Enabel a également fourni un lot de lave-mains mobiles.
 

Infirmières
© Enabel 

 
Sensibilisation de la population guinéenne

En Guinée, Enabel a apporté un élément corona à tous ses programmes. Ainsi, les actions de la Coopération belge au Développement (dans les domaines de l’entrepreneuriat et des droits des femmes) sensibilisent également au COVID-19. L’agence distribue, entre autres, des masques, des gels pour les mains et des kits de lavage des mains.

Un projet axé sur la gestion des déchets, financé par la Commission européenne, a également fait l’objet d’une adaptation. En collaboration avec quelques ONG, Enabel a ouvert des formations afin de sensibiliser la population aux mesures d’hygiène et autres mesures de précaution. L’agence a également fourni du matériel de sensibilisation ainsi que des kits de lavage des mains.
 

Travailleurs en Guinée
© Enabel 

 
Enabel s’efforce de travailler avec la plus grande efficacité possible. Ainsi, les camions qui ont acheminé le matériel ne retournent pas à vide dans la capitale Conakry, mais transportent des ananas et des pastèques. Les chauffeurs aident ainsi les agriculteurs que le confinement empêche de voyager jusqu’à la capitale pour y vendre leurs produits sur le marché.

 
Soutien du plan national de riposte au Niger

En collaboration avec les Nations Unies, l’UNICEF et d’autres organisations, le gouvernement nigérien a établi un plan national de riposte. De grandes affiches de sensibilisation sont accrochés et du matériel est distribué. Les personnes présentant des symptômes suspects peuvent composer un numéro de téléphone national spécial.

Enabel soutient la coordination de ce plan national de riposte. À cette fin, l’agence prend part à des réunions du ministère nigérien de la Santé publique afin de participer aux réflexions sur la diffusion de messages de sensibilisation efficaces et la distribution de matériel, ou la fourniture d’une assistance dans le transport des marchandises. Elle a également fait don d’ordinateurs portables pour rendre les visioconférences possibles.

Enabel prévoit des formations pour le personnel de santé axées sur la détection et la prévention du COVID-19. L’agence a notamment acheté des kits de test pour les laboratoires, des masques, du désinfectant et du savon. Conjointement avec d’autres pays européens, Enabel achètera également du matériel respiratoire : 20 respirateurs et 70 concentrateurs d’oxygène pour les hôpitaux, en plus du matériel respiratoire pour 5 ambulances. Actuellement, l’ensemble du pays dispose de seulement 12 respirateurs.

Enfin, Enabel contribue à la diffusion de messages de sensibilisation par le biais des radios locales, dans les langues des différentes régions. Il est en effet essentiel que l’ensemble de la population soit informée des mesures de précaution.
 

Des femmes dans une ambulance au Niger
© Enabel / Tim Dirven

 
Formation des agents de santé au Mali

Au Mali, Enabel formera un total de 558 agents de santé dans 10 districts sanitaires. En outre, 1000 leaders d’opinion communautaires seront sensibilisés au COVID-19. À leur tour, ils pourront prévenir et combattre la pandémie au sein de leur communauté. Enabel a également fourni des équipements et du matériel de protection contre le virus (voir l'image en haut de l’article).