Team Europe : l'UE pèse de tout son poids pour faire pencher la balance du corona

 

Publié le 3 juin 2020
 

Avion
Les masques de protection sont chargés à Lyon. Destination : Bangui, République centrafricaine (© European Union 2020)

 
Grâce à l'initiative Team Europe, l'Union européenne entend combiner toutes ses actions extérieures afin d’aider ses partenaires à surmonter la crise du corona.

La pandémie engendrée par le nouveau coronavirus aura des répercussions dramatiques aux quatre coins du globe. En effet, non seulement la santé de plusieurs millions de personnes sera affectée, mais également leurs revenus. Une telle crise à l'échelle de notre planète exige donc une riposte mondiale rapide, massive et bien coordonnée, estime l'UE. « L'heure n’est pas à l'isolement mais bien à la solidarité internationale et au leadership en vue de favoriser une plus grande coopération internationale ».

En sa qualité de premier donateur mondial, l'UE veut assumer ce rôle de chef de file. Non seulement elle déploie tous les efforts pour lutter contre la crise du corona en Europe, mais elle veut aussi faire preuve de solidarité envers le reste du monde. Dans l'ensemble, l’UE retire elle-même un intérêt de son initiative. « La victoire sur le virus en interne dépend de notre capacité à le contenir au niveau mondial », semble-t-il.

Bien entendu, l'UE n’assume pas seule ce rôle moteur mais agit dans le cadre des Nations Unies, du G7, du G20, de l'Organisation internationale du travail (OIT) et des institutions financières internationales, dont la Banque mondiale.

L'UE regroupe sa riposte au corona sous l’approche « Team Europe », qui comprend toutes les contributions des États membres de l'UE ainsi que des institutions (financières) de l'UE, en particulier la Banque européenne d'investissement (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Ainsi, Team Europe a atteint à ce jour une masse critique importante de 36 milliards d'euros.

À travers ce programme d’aide, l’UE se concentre sur les personnes les plus vulnérables dans les pays où le secteur de la santé est en difficulté, sur tous les continents. Les migrants, les réfugiés et les personnes déplacées, mais aussi les femmes, les enfants, les personnes âgées ou handicapées bénéficient de toute l’attention nécessaire.

Dans ses actions, l'UE gardera constamment à l’esprit les valeurs et principes fondamentaux de ses sociétés ouvertes et démocratiques, à savoir bonne gouvernance, État de droit, droits de l'homme, travail décent, égalité des chances pour tous... Elle veut faire preuve de transparence et se fonder sur des faits afin d'éviter la désinformation.

En outre, l’ensemble des actions s’inscrira pleinement dans le cadre du Pacte vert pour l’Europe (Green Deal) en faveur du climat et de l’environnement ainsi que dans la Stratégie numérique. Selon l'UE, la crise du corona démontre toute la nécessité de la mise en œuvre intégrale des Objectifs de Développement durable et de l'accord de Paris sur le climat si nous voulons rendre le monde résilient aux chocs à venir.

 
Team Europe fixe 3 priorités.

  
1. Aide d'urgence

L'UE entend fournir des équipements de protection tels que des masques et des gants, en particulier au personnel soignant. Une attention particulière sera accordée aux personnes déplacées, aux réfugiés et aux migrants, notamment ceux qui vivent dans des camps ou d'autres zones densément peuplées. Les besoins fondamentaux des personnes les plus vulnérables entreront également en ligne de compte : alimentation, mais aussi services de santé et santé sexuelle et reproductive.

Exemples

  • L’Éthiopie  a reçu 10 millions d’euros afin de se doter de laboratoires équipés de matériel de diagnostic et de kits de test, mais aussi de bâtir d’autres centres de traitement.
  • Les pays des Balkans occidentaux (Albanie, Monténégro, Kosovo…) ont reçu 38 millions d’euros afin d’acheter, entre autres, du matériel médical : des lits d’hôpital, des ambulances entièrement équipées, des centaines de respirateurs et des dizaines de milliers de kits de test, etc.
  • Team Europe a octroyé 9 millions d’euros au Venezuela et à d’autres pays de la région afin d’améliorer l’accès aux soins de santé et de donner accès aux installations sanitaires pour les groupes vulnérables, y compris les réfugiés.

 
Des laborantines examinent des échantillons de corona dans un camion équipé comme un laboratoire
Ghana : des laborantines examinent des échantillons de corona dans un camion équipé comme un laboratoire, offert par l'UE (© European Union 2020)

 
2. Recherche, eau et santé

L’hygiène est cruciale pour contenir la pandémie. C’est pourquoi Team Europe fournit des installations sanitaires et du savon, entre autres aux écoles, aux marchés et aux centres de santé. Les services de santé et la protection sociale doivent être renforcés. Team Europe entend également fournir des équipements de protection aux professionnels de la santé. Mais la recherche constitue un autre aspect essentiel pour proposer des traitements efficaces et poser un diagnostic, qui doivent par ailleurs être accessibles universellement.

Exemples

  • Le Soudan a reçu 10 millions d’euros afin d’améliorer l’accès à l’eau potable et à l’hygiène et d’informer la population au sujet du virus.
  • Team Europe a fait don de 6 millions d’euros à l’Iran pour l’aider à renforcer son secteur de la santé : achat de médicaments, formation du personnel de la santé, campagnes de sensibilisation à l’hygiène personnelle et à l’assainissement…

 
3. Reprise sociale et économique

L’UE souhaite éviter que les lourdes conséquences sociales et économiques entraînent une déstabilisation. Par exemple, le chômage et la pauvreté accuseront une énorme augmentation. Pour cette raison, Team Europe soutiendra les mesures en faveur de la stabilité économique et sociale telles des prêts plus avantageux, le réajustement du plan de remboursement des prêts et le report des impôts. À cette fin, elle soutiendra temporairement les autorités nationales, sans pour autant oublier le secteur privé - essentiellement les PME et les indépendants.

Exemples

  • La Sierra Leone a reçu 34,7 millions d’euros, entre autres pour alimenter la caisse nationale et ainsi prendre des mesures sociales. Une autre partie sera utilisée pour protéger les revenus des plus vulnérables. L’initiative apporte également un soutien au secteur agricole pour stimuler la production alimentaire.
  • Team Europe mobilise 374,5 millions d’euros afin de soutenir les secteurs les plus touchés dans les pays des Balkans occidentaux, notamment le tourisme et le transport.

 
En collaboration avec ses partenaires, Team Europe mettra tout en œuvre pour apporter un soutien financier suffisant au Global Preparedness Monitoring Board. Cet organe, fondé en 2017, a pour objectif de mieux préparer le monde aux crises sanitaires. Aujourd’hui, 7,5 milliards d’euros sont nécessaires pour développer des kits de diagnostic, des traitements et des vaccins ainsi que pour fournir des équipements de protection aux professionnels de la santé. Ce montant doit également permettre à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de prêter assistance aux pays les plus vulnérables.

La Belgique a également rejoint Team Europe. Ainsi, notre pays déploie de nombreux efforts pour réorienter sa coopération au développement et son aide humanitaire vers la lutte contre la pandémie.
 

 
Plus d’info sur la Réaction commune de l’UE face à la pandémie de COVID-19