La Team Belgium au travail pour l’ODD 4


Publié le 22 juin 2021
 

L’ambassadeur belge Rudi Veestraeten (à droite) confie symboliquement la présidence du groupe Education Development Partners à l’ambassadeur irlandais William Carlos.
L’ambassadeur belge Rudi Veestraeten (à droite) confie symboliquement la présidence du groupe Education Development Partners à l’ambassadeur irlandais William Carlos.
 

« Team Belgium » - l’ambassade de Belgique, et les organisations belges VVOB et Enabel - a été pendant un an à la tête du groupe Education Development Partners, une plateforme d'éducation en Ouganda, et ce en période de crise du coronavirus. Les qualifications, la formation des enseignants et la numérisation en ont été les priorités absolues.
 

éducation de qualité
 

Resserrer les rangs dans les temps difficiles

Le groupe Education Development Partners (EDP) en Ouganda est une plate-forme où les donateurs et les partenaires techniques actifs dans le domaine de l’éducation discutent, collaborent et formulent des recommandations sur les questions propres à ce thème. La plate-forme fait office d’organe consultatif auprès du Ministère de l’Éducation et des Sports (MES). Les stratégies, plans et politiques sectoriels du gouvernement ainsi que les projets et les engagements des membres de l’EDP en général sont examinés en fonction de ce qu’ils signifient pour l’éducation - tant en termes d’accès que de qualité.
 

Membres du groupe Education Development Partners en Ouganda :

  • Partenaires bilatéraux : Belgique, France, Irlande, Japon, Norvège, Suède
  • Agences de développement : Enabel, FCDO/UK Aid, Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), Japan International Cooperation Agency (JICA), Korea International Cooperation Agency (KOICA), USAID
  • Agences des Nations Unies : OIT, FENU, UNESCO, FNUAP, HCRNU, UNICEF, PAM
  • Organisations internationales : Banque africaine de développement, Union européenne (DG ECHO), VVOB, Banque mondiale

Logo EDP

 

Chaque année, un membre différent en assume la présidence. L’ambassade de Belgique, le VVOB – éducation au développement et Enabel se sont associés pour cette tâche de juin 2020 à juin 2021, en pleine pandémie de COVID-19 avec des écoles fermées dans le monde entier. L’éducation en Ouganda a subi d’énormes perturbations de mars à octobre 2020. Les écoles ont ensuite rouvert partiellement, classe par classe, avant de fermer à nouveau complètement - de manière temporaire - en juin 2021. Des temps difficiles, pour le moins que l’on puisse dire, mais les membres de l’EDP ont applaudi le leadership de la Team Belgium dans les discussions sur la réponse au COVID-19.
 

1 année, 3 priorités

Le diplomate Alexandre Brecx, chef adjoint de la coopération à l’ambassade de Belgique à Kampala, a personnifié la présidence de la Team Belgium : « Le groupe EDP dans son ensemble a fait preuve d’un véritable leadership en soutenant le Ministère ougandais de l’Éducation et des Sports dans sa réponse rapide à la pandémie. Les donateurs et les personnes chargées de la mise en application ont rapidement aligné leur soutien et leurs interventions. Cela a eu une importante répercussion sur la gestion de la première vague de la pandémie de COVID-19 ».

« Les élèves ont souffert - et souffrent encore - des conséquences à court et à long terme de ces fermetures scolaires. La situation est extrêmement préoccupante. Les résultats obtenus au cours de nombreuses années de coopération au développement sont mis en péril. Parallèlement, cette crise a rapproché les partenaires au développement. Nous avons élargi notre éventail de parties prenantes et amélioré la coordination avec le Ministère. »

Outre les réponses nécessaires au COVID-19, la Team Belgium a également pris la tête du processus de validation de l’Education and Sport Sector Analysis , ainsi que des discussions sur les nouvelles opportunités de financement du Partenariat mondial pour l’éducation. Toutefois, la Team Belgium brille encore davantage lorsqu’il s’agit des thèmes de la qualification, de la formation des enseignants et de la numérisation, les trois priorités de la présidence tout au long de son mandat d’un an.
 

Des compétences et de la formation des enseignants

L’Ouganda et la Belgique partagent une ambition importante : celle de préparer la jeunesse ougandaise aux compétences de demain, et d’attirer et de retenir les professionnels de l’éducation capables de réaliser cette ambition. Le corps enseignant ougandais doit s’étoffer pour répondre à l’explosion démographique, et les enseignants doivent se doter des compétences pédagogiques adéquates pour permettre aux enfants et aux jeunes de s’épanouir dans leur vie scolaire et professionnelle.

Pour y parvenir, des innovations très ambitieuses en matière de programmes scolaires sont à l’ordre du jour : l’éducation fondée sur les compétences, les aptitudes à la vie quotidienne, le travail sur des projets, l’éducation à l’esprit d’entreprise, l’établissement d’un lien entre le système éducatif et le monde du travail, ou encore la culture numérique, figurent parmi les priorités du MES. La Team Belgium soutient ces innovations depuis de nombreuses années :

Ce dernier programme multi-donateurs « Support to the implementation of the Skilling Uganda Strategy » est cofinancé par différents membres de l’EDP - la Belgique, l’Irlande, l’UE et la GIZ - pour un montant total de 30 millions d’euros. La Belgique est en tête avec 22 millions ; la Team Belgium conçoit des solutions et participe au dialogue politique pour améliorer l’accès et la qualité de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP) en Ouganda. Depuis 2014, le programme « Support to the implementation of the Skilling Uganda Strategy » a mis sur pied des solutions de pointe pour l’accès à des formations professionnelles certifiées, en réponse à la stratégie gouvernementale de 2012 en matière d’EFTP et à la politique d’EFTP récemment adoptée. Le Conseil de l’EFTP est chargé de la mise en œuvre de cette politique et adopte une approche de la formation dirigée par le secteur privé, pour laquelle le projet propose des solutions.

Pour appuyer cette forte implication, la Team Belgium préside le groupe de travail technique de l’EDP sur la formation via Enabel. Le groupe de travail veille à ce que les informations sur les formations s’échangent de manière fluide avec le MES, crée une plate-forme de dialogue entre les membres de l’EDP sur la formation et réalise des examens réguliers et des contributions à la formulation des politiques. D’autres groupes de travail se consacrent à l’éducation de base et à la numérisation.

« La Team Belgium investit dans la formation initiale et continue de qualité pour les enseignants, ainsi que dans l’infrastructure de formation des enseignants », explique Toon De Bruyn, responsable des programmes nationaux du VVOB pour l’Ouganda. « Nous testons et mettons à l’échelle des solutions visant à doter les enseignants et instructeurs du secondaire nouvellement qualifiés des compétences nécessaires pour préparer l’avenir. »

« Le VVOB est le seul membre qui investit dans la formation des futurs instructeurs de l’EFTP en Ouganda. Nous testons des solutions visant à améliorer l’apprentissage par le travail, les pratiques des écoles d’examen et la création d’entreprises de formation des instructeurs et des enseignants. »
 

De la numérisation

Pendant son mandat, la Team Belgium a mis la numérisation à l’ordre du jour, ce qui a été crucial pour aider le Ministère à mettre en pratique les politiques relatives à l’EFTP et aux enseignants. Et bien que la numérisation soit une priorité importante de la Coopération belge au Développement depuis de nombreuses années, la pandémie de COVID-19 a fait office de catalyseur en améliorant l’accès au matériel d’enseignement et d’apprentissage et en facilitant l’accès en ligne.

Le projet pour la formation des enseignants d’Enabel  Teacher Training Education, qui a été largement salué, est exemplaire. Le projet a expérimenté des objectifs de technologies de l’éducation afin d’assurer la continuité d’apprentissage des enseignants en formation pendant la fermeture de leurs écoles de formation. Différents sujets et cours d’apprentissage électronique utilisant des outils numériques libres et gratuits ont été développés et déployés. Le projet s’est également attaché à assurer une communication virtuelle entre les écoles et les étudiants, à tester de nouvelles méthodes de gestion en ligne des résultats et à améliorer les compétences des enseignants pour le XXIe siècle.

« Nous avons également mis en place un système de soutien entre pairs entre les chargés de cours de chacune de nos écoles partenaires, lequel fonctionne comme un service d’assistance », explique Virginie Hallet, coordinatrice de l’éducation chez Enabel. « Nous avons organisé toute une série de séances d’entraînement et d’ateliers de maître sur les TIC, afin de présenter les nouveaux outils numériques. Et nous avons été ravis de découvrir dans une étude que nos efforts ont porté leurs fruits : près de 80 % des chargés de cours ont utilisé le portail avec du matériel pédagogique et 60 % ont fait appel au service d’assistance à un moment ou à un autre, la quasi-totalité d’entre eux l’ayant trouvé utile pour faciliter l’apprentissage électronique. »
 

De la Team Belgium à la Team Europe

Les efforts de collaboration entre le VVOB et Enabel pour la formation, la qualification et la numérisation des enseignants en Ouganda ne font que commencer : partage d’un espace dans les bureaux du MES, soutien aux symposiums annuels sur l’éducation et la formation des formateurs d’enseignants, développement de boîtes à outils pour l’enseignement et l’apprentissage actifs et pour le développement professionnel continu... ne sont que quelques-unes des premières initiatives conjointes. L’expertise unique et la position privilégiée que le VVOB et Enabel apportent aux efforts de la Coopération belge au Développement font de la Team Belgium un partenaire solide et apprécié du secteur de l’éducation en Ouganda.

« Et au vu des défis qui nous attendent, nous aurons besoin de cette cohésion interne au sein de la Team Belgium, mais également au sein du groupe EDP dans son ensemble et à l’extérieur avec le Ministère », déclare le diplomate Brecx. « Malgré les difficultés rencontrées par le secteur de l’éducation, nous avons eu une occasion unique de mieux reconstruire le système éducatif, de le repenser et de le rendre plus résilient. La présidence de la Team Belgium a été à la fois stimulante, passionnante et gratifiante. »

La Team Belgium restera co-présidente pendant les six prochains mois pour soutenir l’Irlande, un partenaire aux vues similaires, dans ses débuts à la présidence et pour veiller à ce que les initiatives de l’année passée restent à l’ordre du jour. « Espérons que cet esprit de collaboration nous permettra de passer de la « Team Belgium » à la « Team Europe » ! » conclut Alexandre Brecx.