Biodiversité

 

La Convention sur la diversité biologique s'efforce de donner le coup d'arrêt à l'extinction d'un certain nombre d'espèces animales et végétales. À l'heure actuelle, les négociations portent sur le régime potentiel d'accès aux ressources génétiques naturelles (situées dans les pays en voie de développement) et sur leur répartition équitable. Ces dernières années, l’attention s’est particulièrement portée sur le rôle que les écosystèmes, notamment les bois, jouent dans la sauvegarde des eaux souterraines, de la biodiversité, la prévention des catastrophes ou le stockage des gaz à effet de serre. Une des questions qui a été soulevée est celle de savoir s’il ne faut pas récompenser ici les pays qui font des efforts pour préserver de tels écosystèmes (payment for ecosystem services).

Egalement importants pour la biodiversité les nombreux traités, appelés à protéger les biotopes tels que l'environnement marin, les prairies humides, les forêts ou les réserves naturelles transfrontières ou la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

Un protocole sur la biosécurité annexé à cette convention devra minimiser les risques des organismes génétiquement modifiés.

Pour de plus amples informations :