Gestion de produits chimiques

 

Les substances chimiques peuvent constituer une menace pour la nature et l'être humain. Des traités internationaux régissent notamment l'emploi et l'élimination graduelle des substances chimiques tels que les polluants organiques persistants qui constituent un risque pour la santé et sont difficilement dégradables, ou des substances chimiques qui appauvrissent la couche d'ozone.

En 2006, le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) a adopté un plan d'action mondial jusqu'en 2020 pour une approche stratégique de la gestion des produits chimiques (SAICM). On s’efforce aussi de parvenir à une meilleure coopération entre les différentes  « conventions chimiques ». Cette coopération avance bien en ce qui concerne la convention de Stockholm sur les POP, la convention de Rotterdam sur les informations préalables à fournir lors des transferts de certaines substances chimiques et la convention de Bâle sur les transferts de déchets. Ces trois conventions organiseront début 2010 une conférence commune des parties aux conventions, ce qui devrait ouvrir la porte à de nouvelles synergies.

En octobre 2009, des négociations verront le jour à propos d’une convention sur le mercure. D’autres substances suscitent aussi une attention particulière : il s’agit du plomb et du cadmium, de l’asbeste et des nanomatériaux. En matière de problématique des déchets, une attention spéciale est accordée aux déchets électroniques et à la problématique des bateaux en fin de vie.

Pour de plus amples informations :