Fonds pour l’environnement mondial (FEM)

 

Le Fonds pour l’Environnement Mondial (Global Environment Facility, GEF) a été créé en 1991 en préparation du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro (1992). Sa mission était de mobiliser les moyens financiers nécessaires pour gérer les principaux problèmes environnementaux à l’échelle mondiale. Après une phase pilote jusque mi-1994, le GEF a pu commencer à financer des programmes suite à la conclusion de négociations qui ont permis d’adopter l’Instrument du GEF à Genève en mars 1994. Initialement, 73 états étaient membres de ce fonds. Aujourd’hui, il y en a 183.

Comme le Green Climate Fund (cfr rubrique sur le GCF), le GEF est un des deux principaux mécanismes de financement qui a pour mission de financer à l’échelle mondiale la lutte contre les changements climatiques. Alors que le mandat du GCF comprend l’adaptation aux et l’atténuation des changements climatiques, le GEF se focalise uniquement sur l’atténuation des changements climatiques.

Mais son mandat est plus large que l’atténuation des changements climatiques. Ce fonds a aussi pour mission de financer  la protection/conservation de la biodiversité, la lutte contre la désertification, la gestion des déchets (toxiques) et des produits chimiques, les forêts et les eaux internationales. Il sert donc de mécanisme financiers aux 3 conventions environnementales de Rio (UNFCCC, UNCBD, UNCCD) ainsi qu’à la Convention de Minamata (sur le mercure) et à la Convention de Stockholm (sur les Polluants Organiques Persistants).

Le GEF administre aussi le Fonds pour les Pays les Moins Avancés (Least Developed Countries Fund, LDCF) et le Fonds Spécial pour les changements climatiques (Special Climate Changes Fund, SCCF).  

Le GEF a son Secrétariat au siège de Banque mondiale à Washington, qui est le Trustee du GEF. Il dispose d’un budget approuvé tous les 4 ans suite à un processus de négociation appelé « recomposition » (replenishment). Depuis sa création, c’est la 7ème fois que le budget du GEF a été recomposé, c’est pourquoi nous parlons du GEF-7 qui couvre la période allant de début juillet 2018 à fin juin 2022. Le budget du GEF-7 s’élève à 4,068 milliard USD pour 4 ans. La Belgique contribue au budget du GEF à hauteur de 15 millions € par an en général.

Voici un récapitulatif des montants du 5ème, 6ème et 7ème GEF consacrés à chaque thématique prioritaire:

Le GEF n’est donc pas une organisation multilatérale qui met elle-même en œuvre des programmes environnementaux. Le GEF dispose à cet effet de 18 agences de mise en œuvre dont les 4 principales sont la Banque mondiale, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

Pour discuter de ses grandes orientations politiques, stratégiques, budgétaires et administratives, le GEF dispose d’un Conseil de 32 membres qui se réunit tous les 6 mois (mi-décembre et mi-juin de chaque année).

Voici un schéma qui résume l’articulation entre les différentes instances du GEF : 
 

GEF

 
Plus d’information à propos du GEF sur www.thegef.org.