COVID-19

  1. Dernière mise à jour le

 

Les informations sur cette page sont susceptibles d’évoluer à tout moment. 

 

Décisions du Comité de Concertation en Belgique (4 mars 2022)

Le 7 mars, le baromètre corona est passé en code jaune. Le Covid Safe Ticket a disparu dans le secteur Horeca, tout comme les restrictions imposées aux événements et dans les magasins. C’est aussi la fin de la situation d’urgence épidémique et de la phase fédérale du plan national d’urgence déclenché. Concrètement, ceci implique donc la levée de pratiquement toutes les restrictions.

Sur le site web info-coronavirus vous trouverez toute sorte d’information relative aux mesures COVID-19.
 

  1. Masques
  2. Covid Safe Ticket
  3. Règles régissant les VOYAGES à partir du 11 mars
  4. Vaccination contre le COVID-19
  5. Certificat COVID numérique de l’UE
  6. Reconnaissance des certificats de vaccination étrangers
  7. Mesures à l'aéroport - message de la Brussels Airport Company (BAC)
  8. Remarques générales
  9. Notifications officielles du Protocole

 
1. Masques

Le port du masque reste recommandé, entre autres dans les espaces intérieurs, en cas d’affluence exceptionnelle et dans les endroits où la distance d’1,5 mètre ne peut être garantie. L’utilisation d’un masque FFP2 reste recommandée pour les personnes vulnérables. Le port du masque n’est plus obligatoire dans l’enseignement.

  • Le masque reste obligatoire à partir de douze ans dans les établissements de soins tels que les hôpitaux et les maisons de repos, et dans les transports en commun.

 
2. Covid Safe Ticket

L’utilisation du Covid Safe Ticket, notamment dans l’Horeca et lors d’évènements, prend fin. Veuillez noter que des règles plus strictes peuvent être d’application au niveau régional.

 
3. Règles régissant les VOYAGES à partir du 11 mars

EN BREF

L’obligation générale de remplir un Passenger Locator Form (PLF) est levée. Le PLF est uniquement obligatoire pour les personnes se rendant en Belgique avec un transporteur en provenance d’un pays tiers qui ne figure pas sur la liste blanche de l’UE.

Les personnes qui se rendent en Belgique et possèdent l’un des trois certificats COVID (vaccination, test ou rétablissement) ne sont soumises à aucune obligation de test ou de quarantaine.

Les personnes qui ne résident pas en Belgique doivent être en possession d’un certificat COVID (vaccination, test ou rétablissement) en cours de validité lors de leur entrée en Belgique, sauf pour les courts séjours de moins de 48 heures sans recours à un transporteur.

Une interdiction d’entrée sur le territoire est maintenue pour les voyages non essentiels des citoyens non européens résidant dans un pays tiers qui ne figure pas sur la liste blanche de l’UE, à moins qu’ils ne disposent d’un certificat de vaccination ou de rétablissement.

Des mesures spécifiques s’appliquent aux personnes qui se sont trouvées à un moment au cours des 14 derniers jours sur le territoire d’un pays classé à très haut risque. Actuellement, il n’y a aucun pays classé comme zone à très haut risque.

Les questions fréquentes (FAQ) du centre de crise national sont régulièrement mises à jour.

 
PASSEPORT DIPLOMATIQUE OU PAS ?

L’entrée sur le territoire belge est possible pour les personnes disposant :

  • d’un passeport diplomatique et d’un certificat de vaccination reconnu ;
  • d’un passeport diplomatique et d’un résultat négatif d’un test COVID-19 PCR (max. 72h à l’arrivée en Belgique) ou d’un résultat négatif d’un test rapide antigène (max. 24h à l’arrivée en Belgique) ;
  • pas d’un passeport diplomatique mais d’un certificat de vaccination COVID-19 reconnu ;
  • pas d’un passeport diplomatique ni d’un certificat de vaccination COVID-19 reconnu : obligation de disposer d’un résultat négatif d’un test COVID-19 PCR (max. 72h à l’arrivée en Belgique) ou d’un résultat négatif d’un test rapide antigène (max. 24h à l’arrivée en Belgique) ET d’un attestation de voyage essentiel.

 
EN DETAIL

J’ai la nationalité de, ou ma résidence principale dans un pays de l'UE ou de l'espace Schengen, ou ma résidence principale dans un pays tiers de la liste blanche de l’UE.

Il est autorisé de voyager vers et depuis la Belgique. Les voyages non-essentiels en dehors de l’Union européenne et la zone Schengen sont cependant vivement déconseillés.

Toute personne, à partir de l’âge de 12 ans, qui arrive sur le territoire belge en provenance d’un autre pays et n’ayant pas sa résidence principale en Belgique, doit être en possession d’un certificat de vaccination, de test ou de rétablissement, sauf exceptions.

 
Je n’ai pas la nationalité d’un pays de l’U
E ou de la zone Schengen, ET j’ai ma résidence principale dans un pays tiers ne figurant pas sur la liste blanche.

Vous pouvez voyager vers la Belgique si vous avez été vacciné, depuis au moins deux semaines, avec toutes les doses indiquées dans la notice d’un vaccin contre le virus du SRAS-Cov-2 tel qu’indiqué sur le site web info-coronavirus et que pas plus de 270 jours ne sont écoulés depuis l’achèvement de la série de vaccination primaire, ou si une dose de rappel a été administrée après l’achèvement de la série de vaccination primaire et si vous pouvez le prouver à l’aide d’un certificat de vaccination, comme le certificat COVID numérique de l’UE ou un équivalent. Depuis le 1er septembre 2021, un autre certificat de vaccination provenant d’un pays n’appartenant pas à l’UE peut être accepté s’il n’y a pas de décision d’équivalence.

Si vous ne disposez pas d’un tel certificat de vaccination, vous devez être en possession d’un certificat de rétablissement ou de test, et vous ne pouvez voyager vers la Belgique que pour les voyages suivants qui sont considérés comme essentiels et vous devez vous munir d’une attestation de voyage essentiel ou d’un document official.

Ce règle s’applique sur, entre autres la catégorie des voyages des diplomates, du personnel des organisations et institutions internationales et des personnes qui sont invitées par des organisations et institutions internationales et dont la présence physique est nécessaire pour le bon fonctionnement de ces organisations et institutions, les voyages professionnels du personnel militaire, des forces de l’ordre, des douanes, des services de renseignement, des magistrats, des travailleurs humanitaires et du personnel de la protection civile, dans l’exercice de leur fonction.

À défaut d’une telle attestation de voyage essentiel ou en cas d’informations fausses, trompeuses ou incomplètes dans cette attestation, et si le caractère essentiel du voyage ne ressort pas non plus des documents officiels en possession du voyageur, l’entrée peut le cas échéant être refusée.

Les nationalités non soumises à l’obligation de visa sont soumises aux règles suivantes : la personne doit voyager avec une attestation de voyage essentiel. Cette attestation est délivrée par le poste diplomatique ou consulaire belge compétent si le caractère essentiel du voyage est établi. Une attestation de voyage essentiel n’est pas nécessaire si le caractère essentiel du voyage ressort des documents en possession du voyageur. Exemples: les marins (livret de marin), le transport (lettre de voiture), les passagers en transit (billet d’avion), les diplomates (passeport diplomatique). Pour plus d’informations sur la procédure, voir ce site web. En l’absence soit de ce document ainsi que d’un certificat de test ou de rétablissement, soit du certificat de vaccination, le transporteur est tenu de refuser l’embarquement.

Pour tous les voyages vers la Belgique, les personnes n’ayant pas leur résidence principale en Belgique doivent pouvoir présenter un certificat de vaccination, de test ou de rétablissement valide et reconnu. Cette règle ne s’applique pas aux séjours courts de moins de 48 heures lorsqu’aucun transporteur n’est utilisé.

 
4. Vaccination contre le COVID-19

Campagne nationale de vaccination

Le personnel des missions diplomatiques, des postes consulaires et des organisations internationales enregistré à la Direction du Protocole, ainsi que les membres de leur famille qui résident en Belgique, sont inclus dans la stratégie nationale de vaccination, sur base volontaire (non-obligatoire), suivant les mêmes critères que l’ensemble de la population belge.

Tel qu’annoncé par le Comité de Concertation du 27 novembre 2021, il a été décidé de mettre à disposition de toute la population résidant en Belgique une dose supplémentaire de vaccin contre le COVID-19, dès que possible. La campagne de vaccination pour cette dose supplémentaire sera exécutée selon le plan opérationnel développé par la Conférence Interministérielle Santé Publique le 27 novembre.

Les membres de la communauté diplomatique en possession d’un numéro NISS peuvent déjà prendre rendez-vous pour recevoir une dose de vaccin supplémentaire dans les situations suivantes (plus d’informations sous la section « stratégie nationale de vaccination ») :

  • 2 mois après avoir reçu une dose du vaccin à dose unique Johnson & Johnson ;
  • 4 mois après avoir reçu la seconde dose du vaccin AstraZeneca ou Pfizer/Moderna.

La campagne de vaccination dépend du lieu de résidence :

  • Bruxelles, les rendez-vous peuvent être pris en ligne via la plateforme BRUVAX, par téléphone au 02/214.19.19 ou en contactant une pharmacie locale participant à la campagne de vaccination ;
  • En Wallonie, les rendez-vous peuvent être pris en ligne via la plateforme régionale ou par téléphone au 0800/45.019, après réception d’une invitation par la poste ;
  • En Flandres, un calendrier spécifique sera suivi : la vaccination aura lieu avant la fin 2021 pour les groupes prioritaires et en janvier-avril 2022 pour le reste de la population. Les invitations seront envoyées par la poste ou via email.

Tous les bénéficiaires de la stratégie belge de vaccination ont reçu un numéro d’identification à la sécurité sociale (NISS). La procédure pour trouver celui-ci est détaillée dans les notes verbales diffusées le 6 mai, le 3 juin 2021, et le 17 juin 2021 (dernière mise à jour le 17 décembre 2021).

En raison de l’inviolabilité du domicile des agents diplomatiques (titulaires d’un titre de séjour « D » ou « C »), les invitations à se faire vacciner leur sont envoyées à l’adresse de leur mission diplomatique/consulaire et non à leur adresse privée. Les détenteurs d’un titre de séjour « P » ou « S » reçoivent l’invitation à leur adresse privée.

Les questions portant sur la vaccination proprement dite (calendrier, invitations…) sont une compétence régionale : la Direction du Protocole n’est pas en mesure d’y répondre. De même, elle n’est pas habilitée à donner suite aux requêtes particulières : celles-ci sont à régler avec les autorités régionales. Beaucoup de réponses se trouvent dans les questions fréquentes vaccination sur le site du centre de crise national.

 
5. Certificat COVID numérique de l’UE

Les résidents en Belgique peuvent obtenir leur certificat COVID numérique de l’UE auprès des autorités belges. Il existe trois types de certificats possibles :

  • certificat de vaccination – attestant de la vaccination complète contre le COVID-19 en Belgique depuis minimum 2 semaines (soit 14 jours après la dernière dose);
  • certificat de test – attestant d’un résultat négatif suite à un test PCR réalisé en Belgique au cours des dernières 72h ;
  • certificat de rétablissement – attestant du rétablissement du COVID-19 en Belgique (valide 180 jours).

Dans tous les cas, le certificat COVID numérique de l’UE contient gratuitement un code QR individuel au format numérique et/ou papier. Ce certificat vous permettra  de bénéficier de restrictions de voyage assouplies lorsque vous voyagez dans tous les États membres de l’UE.

Les données vaccinales de chaque personne ayant bénéficié de la stratégie belge de vaccination, ainsi que les résultats de tests récents, sont accessibles individuellement et de manière sécurisée sur le site institutionnel Ma Santé. Pour accéder à ce site, il faut s’identifier.

Les membres des missions diplomatiques, postes consulaires et organisations internationales qui ont un titre de séjour spécial sans puce électronique doivent utiliser une méthode d’authentification alternative :

  • avec une identification électronique reconnue au niveau européen, conformément au Règlement (UE) n° 910/2014 : actuellement, les documents d’identité de 10 pays de l’Union européenne sont compatibles eIDAS ;
  • avec un code de sécurité envoyé par e-mail : au préalable, un profil doit être créé pour chaque utilisateur par le Service public fédéral Stratégie & Organisation (BOSA), en charge de l’administration digitale. Les missions diplomatiques, postes consulaires et organisations internationales ont reçu une note verbale à ce sujet entre le 18 et le 21 juin.
  • avec un code de sécurité obtenu en se rendant en personne, muni de son titre de séjour spécial « D », « C », « P » ou « S » dans l’un des centres d’enregistrement. Cette méthode est à utiliser en dernier recours car les délais de rendez-vous sont longs. Il convient de privilégier la deuxième méthode ci-dessus.

À ce jour, 28 pays (et territoires) non membres de l’UE ont adhéré au système du certificat COVID numérique de l’UE. Il s’agit des pays et territoires suivants: Albanie, Andorre, Arménie, Cabo Verde, El Salvador, Géorgie, Îles Féroé, Israël, Islande, Liban, Liechtenstein, Maroc, Moldavie, Monaco, Macédoine du Nord, Norvège, Nouvelle-Zéelande, Panama, Saint-Marin, Servie, Singapore, Suisse, Togo, Turquie, Émirats arabes unis, Ukraine, Royaume-Uni, Vatican. Les certificats COVID délivrés dans ces 28 pays (et territoires) sont acceptés dans l’UE dans les mêmes conditions que le certificat COVID numérique de l’UE.

Les résidents en Belgique peuvent enregistrer leurs vaccins COVID-19 administrés à l’étranger dans le système belge (application Vaccinet) en en faisant une demande explicite à leur médecin traitant sur la base des documents officiels disponibles. Seuls les vaccins reconnus en Belgique (certifiés par l’EMA ou Covishield) peuvent donner droit à un certificat de vaccination belge.

Les personnes entièrement vaccinées en Belgique peuvent aussi recevoir leur certificat COVID européen par la poste, en téléphonant à l’un des numéros ci-dessous. Il est nécessaire de connaître son numéro d’identification à la sécurité sociale (NISS ou NISSbis). Le numéro à appeler dépend de votre adresse telle que connue par l’administration en charge de la vaccination (adresse de la mission diplomatique ou du consulat pour les détenteurs d’un titre de séjour spécial « D » ou « C »; adresse privée pour les détenteurs d’un titre de séjour spécial « P » ou « S ») :

  • Numéro du centre d’appel si votre adresse est située en région bruxelloise : 02 214 19 19
  • Numéro du centre d’appel si votre adresse est située en Wallonie : 071 31 34 93
  • Numéro du centre d’appel si votre adresse est située en Flandre : 078 78 78 50

Veuillez tenir compte des délais suivants :

  • enregistrement du vaccin : attendre au moins 3 à 7 jours après la dernière vaccination avant de téléphoner ;
  • préparation du certificat et envoi postal : environ 5 jours ouvrables.

 
6. Reconnaissance des certificats de vaccination étrangers

Il est important de noter que seuls les vaccins suivants sont reconnus par la Belgique :

  • les vaccins certifiés par l’EMA : Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca/Oxford, Janssen
  • le vaccin Covishield

Depuis le 1er septembre, les certificats de vaccination des pays tiers hors-UE sont également acceptés en Belgique sous certaines conditions, dans l’attente de leur accord d’équivalence avec l’UE. Ce certificat doit contenir au moins les informations suivantes en néerlandais, français, allemand ou anglais :

  • les données permettant de déduire l’identité de la personne vaccinée (nom, date de naissance et/ou numéro d’identification);
  • des données démontrant que toutes les doses d'un vaccin reconnu en Belgique ont été administrées prévues dans la notice il y a au moins deux semaines;
  • le nom de marque et le nom du fabricant ou du titulaire de l’autorisation de mise sur le marché de chaque vaccin qui a été administré;
  • la date d’injection de chaque dose du vaccin administré;
  • le nom du pays où le vaccin a été administré;
  • l’émetteur du certificat de vaccination avec sa signature, son cachet ou son code d’identification unique du certificat lisible numériquement.

 
7. Mesures à l'aéroport - message de la Brussels Airport Company (BAC)

Les services VIP ont repris leurs activités. A l'arrivée dans le bâtiment VIP, la coopération des passagers sera demandée afin de respecter les mesures suivantes :

  • Gardez toujours une distance de 1,5 mètre par rapport aux autres.
  • Le port d’un masque buccal est obligatoire à l'aéroport et dans l'avion.
  • Il est recommandé de se laver et de se désinfecter les mains régulièrement.
  • Les demandes doivent être envoyées au moins 72 heures à l'avance au lieu de 48 heures. Le nombre de visiteurs par délégation sera réduit à 1 au lieu de 6.

Ces recommandations seront réexaminées à un stade ultérieur. Contact : sylvie.wuiame@brusselsairport.be


8. Remarques générales

Il est recommandé de manière générale de s’en tenir aux mesures officiellement annoncées et de faire preuve de bon sens. Chacun a la responsabilité individuelle et collective de respecter les principes ci-dessus. Il est toujours loisible à chaque mission diplomatique ou institution internationale de décider elle-même de prendre des mesures plus restrictives pour son personnel ou ses visiteurs.

La Direction du Protocole du SPF Affaires étrangères rappelle que sans préjudice de leurs privilèges et immunités, toutes les personnes qui bénéficient de ces privilèges et immu­nités sont tenues de respecter les lois et règlements de l’Etat accréditaire, en particulier les mesures que les autorités prennent pour limiter la propagation du COVID-19.

Les missions diplomatiques étrangères et les organisations internationales peuvent adresser leurs questions – concernant exclusivement leur personnel – à l’adresse spécifique de la Direction du Protocole : corona-protocol@diplobel.fed.be. Prière de faire preuve de rigueur et d’intituler les e-mails en commençant par le nom du pays ou de l’organisation.

Le guichet de la Direction du Protocole reste ouvert deux fois par semaine, le mercredi et vendredi de 9h à 12h. Le Protocole demande néanmoins aux missions diplomatiques et organisations internationales de ne se rendre au guichet qu’en cas de nécessité et de respecter les précautions suivantes: garder ses distances et limiter le nombre de personnes dans la salle d'attente.