Direction générale Coopération au développement et Aide humanitaire (DGD)

La Direction générale Coopération au développement et Aide humanitaire (DGD) défend les différents aspects de la Coopération belge au développement. La DGD relève de la compétence du ministre de la Coopération au Développement.

 
La DGD se compose de cinq directions ainsi que d’un Service de l’envoyé spécial asile et migration :

La direction géographique D1 se concentre sur le contexte géographique de notre coopération au développement, à partir d’un angle d’approche régionale qui tient compte de la spécificité du contexte et des besoins des pays du Sud, et qui a l’obtention des résultats de développement comme objectif central. La direction géographique D1 est composée d’une cellule et de deux services:

D1.1 – Cellule administrative et financière
D1.2 – Afrique de l’Ouest et Monde arabe
D1.3 – Afrique centrale et australe

 
La direction thématique D2
est responsable de la définition stratégique, de l’utilisation et du suivi des instruments de développement thématiques belges pour l’obtention de résultats de développement. La direction thématique D2 est composée d’une cellule et de cinq services:

D2.PCD – Cohérence des politiques pour le développement
D2.0 – Cellule administrative
D2.2 – Croissance inclusive
D2.3 – Développement social
D2.4 – Climat, environnement, ressources naturelles
D2.5 – Consolidation de la société

 
La direction Société civile D3
s’occupe des relations avec les acteurs non gouvernementaux de la politique de coopération belge: les organisations non gouvernementales, les universités et les institutions scientifiques, les organismes liés à l'éducation, les administrations locales et les syndicats. Ces organisations jouent un rôle important en matière de lutte contre la pauvreté, de développement des capacités et d'appui critique à la politique. La direction Société civile D3 est composée d’une cellule et de quatre services:

D3.0 – Suivi des subsides aux acteurs non gouvernementaux
D3.1 – Education au développement
D3.2 – Afrique du Nord et de l’Ouest, Monde arabe
D3.3 – Afrique centrale et australe
D3.4 – Asie et Amérique latine

 
La direction Gestion de l’Organisation D4
soutient la mission stratégique de la DGD et se concentre sur la qualité et sur l’efficacité de l’aide, ainsi que sur la communication et la redevabilité. Un intérêt particulier est apporté à la réalisation de résultats de développement, à la reddition de comptes à cet égard, au partage des enseignements tirés et au développement d'un contrôle interne adéquat et de gestion des risques. La direction Gestion de l’Organisation D4 est composée d’une cellule et de deux services:

D4.0 – Cellule administrative et financière - SPOC Communication
D4.1 – Gestion générale
D4.2 – Gestion de la qualité et résultats

 
La direction Aide humanitaire et Transition D5 est compétente pour l’action humanitaire et le développement transitionnel. Sa création est motivée d’une part, par l’ampleur que représente l’action humanitaire en termes d’activités et de budget et d’autre part, par la nécessité de regrouper de manière plus cohérente le savoir-faire et les instruments qui s’adressent aux situations dites « de transition ». La direction Aide humanitaire et Transition est composée de deux services:

D5.1 – Aide Humanitaire
D5.2 – Développement transitionnel et gouvernance

 
Avec ces cinq directions est créé un Comité stratégique, qui a pour mission de promouvoir la cohérence interne de la politique belge de développement, de développer les propositions en matière de politique adressées au ministre qui a la Coopération au Développement dans ses attributions, et qui est chargé du dialogue institutionnel avec les différents partenaires de la Coopération belge au développement.

 
 Organigramme Direction générale Coopération au développement et Aide humanitaire (DGD) (PDF, 626.5 KB)