Direction Générale des Affaires multilatérales et de la Mondialisation (DGM)

 
Mission

Au sein du Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement, la Direction Générale des Affaires Multilatérales et de la Mondialisation (DGM) a pour missions de promouvoir et défendre la politique étrangère de la Belgique dans le cadre des thèmes multilatéraux et relatifs à la PESC.


Structure

Du fait de la quantité et de la diversité desdits thèmes, la DGM, qui peut s'appuyer sur l'action multilatérale de nos Représentations permanentes ainsi que de nos postes bilatéraux, est subdivisée grosso modo en 8 domaines de compétence qui sont gérés chacun par une direction et ce, sur la base de la répartition des tâches suivantes :

La Direction Politique de Sécurité (M1) assure la gestion, la promotion, le développement et la coordination de la Politique européenne de sécurité et de défense (PESD). Elle est également en charge de la sécurité internationale au sens large et participe à ce titre à l'ensemble du processus décisionnel au sein d'institutions internationales comme l'Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE). De plus, elle est responsable de la gestion, la promotion, le développement et la coordination de la politique belge en matière de « menaces hybrides et de désinformation ».

La Direction Nations Unies et OIF (M2) assure la promotion et le développement de la coopération internationale au niveau mondial dans le cadre du système des Nations Unies : l’Assemblée Générale et ses commissions, le Conseil de Sécurité, les opérations de maintien de la paix, les sanctions, le Conseil Economique et Sociale et ses commissions fonctionnelles, les grandes conférences, les institutions spécialisées, les contributions budgétaires ainsi que la politique relative aux candidatures à l’ONU. Elle se charge également de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

La Direction Droits de l'Homme (M3) a pour missions principales d'élaborer et de mettre en œuvre les dimensions droits de l'homme et développement de la démocratie de notre politique étrangère, tant au niveau bilatéral que dans le cadre des organisations internationales et régionales telles que les Nations Unies, l'Union européenne et le Conseil de l'Europe.

La Direction Gouvernance internationale (M4) est chargée de gérer, promouvoir et coordonner la politique belge dans les domaines suivants :

  • la coopération économique et financière internationale
  • la lutte contre le crime organisé international dans le secteur financier
  • le cyberespace
  • l’Etat de droit (lutte contre la corruption, le blanchiment d’argent et le crime organisé)

La Direction Désarmement et non-prolifération (M5) est compétente pour la gestion et la coordination de la politique belge en matière de désarmement et de non-prolifération.

La Direction Relations extérieures de l’UE (ME6) assure le suivi de l’ensemble de la politique extérieure de l’UE (communautaire et PESC), sous la responsabilité conjointe de la DGM et de la DGE (Direction Générale Coordination et Affaires européennes).

La Direction Contre-terrorisme - Lutte contre l’extrémisme violent (M7) se charge de la gestion et de la coordination de la politique étrangère dans les domaines de la lutte et la prévention contre le terrorisme, l’extrémisme violent et la radicalisation.

La Direction Environnement et Climat (MD8) gère, développe et coordonne la politique étrangère dans les domaines de l’environnement et du développement durable, et est placée sous la responsabilité conjointe de la DGM et de la DGD (Direction Générale Coopération au Développement).

On compte également trois autres services horizontaux au sein de la DGM : le service des thèmes transversaux multilatéraux (M0.1) qui gère et coordonne la politique en matière de Sanctions et de Médiation, et inclut le service CoorMulti (M0.1.1) chargé d’assurer la cohérence de la politique belge. A cette fin, le CoorMulti consulte d’autres SPF, les Communautés, les Régions et les organisations de la société civile pour veiller à assurer une bonne coordination. Pour finir, on retrouve le service M0.0 ayant pour tâches la gestion et le contrôle de la qualité de la Direction Générale.


 Organigramme Direction Générale des Affaires multilatérales et de la Mondialisation (DGM) (PDF, 131.2 Ko)