Services du Président du Comité de Direction (S)

Mission

Le Président du Comité de direction assure la direction quotidienne du SPF et assure à ce sujet la coordination et interaction entre les services opérationnels et d'encadrement. En plus, il veille à  la cohérence de l'exécution des plans qui constituent la politique en matière des affaires étrangères et il représente également le Département au sein des autres institutions belges, européennes ou internationales.

Les services suivants dépendent du Président du Comité de Direction:

 
Cellule de direction (S0.0)

S0.0 comprend les collaborateurs directs du Président du Comité de Direction. En collaboration avec les autres services du SPF, ils sont chargés de la préparation de la mise en œuvre des missions de ce dernier.

 
Policy planning et consolidation de la paix (S0.1)

Le service "Policy planning" vise à développer une réflexion stratégique sur plusieurs thèmes importants pour le Département et à attirer l'attention sur des questions sensibles, transversales et nécessitant une attention particulière.

Dans le cadre de la mise en œuvre et du renforcement de la politique étrangère, des projets de consolidation de la paix peuvent être financés dans le monde entier. Plus précisément, des interventions avant, après et pendant les conflits sont possibles. A court terme, le recours à la violence (collective) doit être évité. A long terme, les facteurs sous-jacents des conflits et leurs conséquences doivent être pris en compte.

Les subventions de projets sont accordées sur le budget "Consolidation de la paix". Le ministre des Affaires étrangères statue sur les demandes de financement présentées, après avis d'un comité consultatif interne.

 
Security (S1)

Les services suivants relèvent de cette direction :

 
Centre de crise (S1.1)

Quatre missions sont confiées à ce service :

  • la gestion du service de garde téléphonique du SPF;
  • la publication des Conseils aux voyageurs à l'intention des les Belges qui envisagent de se rendre à l'étranger;
  • la gestion des dossiers de crise des postes diplomatiques et du Centre de crise, qui entre en action quand nos compatriotes à l'étranger sont confrontés à un danger grave, réel ou potentiel;
  • la coordination et la direction de B-FAST (Belgian First Aid & Support Team), cadre de coopération entre les SPF Affaires étrangères, Commerce Extérieur et Coopération au Développement, Santé publique, Budget et Intérieur ainsi que le Ministère de la Défense, dont la mission est de prêter rapidement assistance à des pays qui sont victimes de catastrophes provoquées par l'homme ou par un phénomène naturel.

 
Sécurité (S1.2)

L'activité principale du service Sécurité est la sécurité des membres du personnel et des bâtiments tant à l'Administration centrale qu'aux postes diplomatiques et consulaires à l'étranger.

A la demande de S1.2, l'Autorité nationale de Sécurité prend soin des enquêtes de sécurité des membres du personnel qui, en raison de leurs activités, nécessitent une habilitation de sécurité.

 
Service interne prevention et protection (S1.3)

Les conseillers en prévention traitent toute question liée au bien-être au travail: la sécurité au travail, la protection de la santé du travailleur, la charge psychosociale occasionnée par le travail, l'ergonomie, l'hygiène du travail et l'embellissement des lieux de travail.

 
Management (S2)

Les services suivants relèvent de cette direction :

 
Secrétariat du Comité de direction (S2.1)

Le Comité de direction constitue l'organe par excellence chargé de la coordination interne. Réunissant à intervalles réguliers tous les directeurs généraux et d'encadrement, il tranche les grandes lignes directives et politiques qui touchent à la fois les domaines thématiques (bi- et multilatéralisme, coopération au développement, consulaire, intégration européenne...) et les domaines transversaux (personnel, IT, budget). Le secrétariat en assure la bonne organisation, préparation et suivi.

 
Inspection des postes (S2.2)

Ce service évalue à intervalles réguliers (en principe tous les 5 ans) - ou exceptionnellement aussi de façon ponctuelle - les activités et le fonctionnement des postes diplomatiques et consulaires belges par rapport aux attentes du Département et vérifie notamment l'adéquation et l'utilisation correcte par rapport aux objectifs fixés, des moyens matériels et ressources humaines mis à disposition. Vingt à trente inspections sont effectuées sur place chaque année.

 
Gender Mainstreaming (S2.3)

Ce service supervise l'élaboration et la mise en œuvre du Plan d'action du SPF Affaires étrangères sur l'intégration de la dimension de genre, dans le cadre du plan d'intégration de la dimension de genre adopté au niveau fédéral.

 
Carrefour des Régions et Communautés (S3)

Tout comme l'Etat fédéral, les entités fédérées possèdent des compétences propres au niveau international. Cette situation implique une concertation et une coordination permanentes, tant pour garantir la cohérence de la politique étrangère que pour régler dans la pratique la coopération avec les Communautés et les Régions.

Le Carrefour Régions et Communautés est la plaque tournante dans les relations entre le SPF Affaires étrangères et les entités fédérées. A côté des contacts quotidiens avec les parties en présence, le Carrefour assure l'organisation d'une concertation formelle, dans le cadre de la Conférence Interministérielle 'Politique étrangère' (CIPE) et de ses structures spécialisées, entre autres  le groupe de travail « traités mixtes » (qui détermine le caractère éventuellement «mixtes» des traités, c’est-à-dire des traités relevant à la fois de la compétence de l'Etat fédéral et de celles des Communautés et/ou Régions) et le groupe de travail chargé de préciser les modalités pratiques de la coopération entre représentants de l'Etat fédéral et des entités fédérées dans les missions diplomatiques et consulaires.

 
Évaluation spéciale de la Coopération internationale - (S4)

Cette direction est chargée de la planification et de l'exécution d'évaluations relatives des activités de l'État fédéral qui sont reconnues comme aide publique au développement. L'origine de cette direction remonte aux conclusions de la commission parlementaire chargée du suivi de la coopération au développement (1997-98), qui contenaient la recommandation de confier à un évaluateur externe la direction et la coordination des missions d'évaluation externe. Du point de vue administratif, l'Evaluateur spécial dépend du Président du Comité de direction.

La direction de l'évaluation spéciale établit un programme des priorités en accord avec toutes les parties intéressées et publie chaque année un rapport, destiné au Ministre, sur les résultats et les leçons pouvant être tirées des évaluations. Le Ministre transmet ce rapport au Parlement.
 

 Organigramme Services du Président du Comité de Direction (PDF, 329.3 Ko)