Carrière à l’étranger

Notre travail ne s’effectue pas seulement en Belgique, mais également dans quelque 120 postes, partout dans le monde.

Carrière extérieure (consulaire, coopération au développement, diplomatie)

Dans le cadre de cette carrière, les collaborateurs du SPF représentent la Belgique dans d’autres pays et auprès des organisations internationales.
  1. Dernière mise à jour le

Depuis 2014, la carrière extérieure est unifiée. Dans le cadre de cette carrière, les collaborateurs du SPF représentent la Belgique dans d’autres pays et auprès des organisations internationales. Ils sont affectés aux quatre coins du monde, dans notre vaste réseau de postes. Au terme de deux mandats à l’étranger, ils reviennent quelques années en Belgique pour travailler à l’administration centrale à Bruxelles.

Profil recherché

La représentation classique du diplomate ne concorde plus depuis longtemps avec le profil recherché aujourd’hui.

En tant que fonctionnaire de la carrière extérieure, vous n’effectuerez plus seulement  les tâches diplomatiques traditionnelles mais aurez un éventail de tâches beaucoup plus large. Vous serez actif dans les trois domaines d’activités de la carrière extérieure : le domaine politico-économique, le domaine consulaire et le domaine de la coopération au développement.

Cette variété de tâches vous donne l’opportunité de bâtir une carrière riche et diversifiée. La diplomatie multilatérale peut être votre domaine d’action dans un poste, tandis qu’au sein du poste suivant, vous exercerez la fonction de consul. Il est important de savoir faire face à toutes les situations de travail, d’être flexible et orienté(e) solutions, et d’être en mesure de s’adapter à des conditions de travail et de vie différentes.

Hormis la possession de la nationalité belge et d’un diplôme de master, il n’y a pas de conditions particulières pour pouvoir devenir fonctionnaire de la carrière extérieure. Par exemple, il n’y a pas d’études particulières ou de formations spécifiques que vous devez avoir suivies.

De plus, en tant que SPF Affaires étrangères, nous attachons une grande importance à l’inclusion, l’égalité des genres et la diversité. Nous considérons que différents profils enrichissent chacun de façon unique la diplomatie belge et reflètent la diversité de la société en Belgique.

C’est pourquoi nous encourageons tout candidat enthousiaste, quel que soit son sexe, son genre, son origine, son orientation, son âge, son handicap, … à participer à l’examen de sélection.

Procédure de sélection

La procédure de sélection pour les stagiaires de la carrière extérieure est organisée par le Selor, le bureau de sélection de l’administration fédérale.

Ils organisent cette sélection comparative tous les 2 à 3 ans. Celle-ci est annoncée au Moniteur belge et sur leur site web

Qui peut participer ?

Afin de pouvoir participer à cette sélection comparative, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • être Belge ;
  • être d’une conduite répondant aux exigences de la fonction ;
  • ne pas être déchu(e) de ses droits civils et politiques ;
  • ne pas être personnellement dans une situation de conflit d’intérêts ;
  • être titulaire d’un diplôme de master ou d'un diplôme qui donne accès au niveau A dans l'administration fédérale ;
  • avoir réussi l’examen linguistique visé à l’article 14, alinéa 2, de l’AR du 8 mars 2001 fixant les conditions de délivrance des certificats de connaissances linguistiques prévus à l’article 53 des lois sur l’emploi des langues en matière administrative, coordonnées le 18 juillet 1966.

N’avez-vous pas encore réussi cet examen linguistique ? N’attendez pas la publication de la vacance d’emploi par le Selor, et inscrivez-vous sans attendre pour présenter l’Article 14 alinéa 2 - Selor, bureau de sélection de l’administration fédérale. La réussite de ce test linguistique constitue en effet une des conditions de participation. Vous devez décrocher le certificat pour être autorisé(e) à participer à la sélection proprement dite.

Comment vous préparer ?

Avant la publication de l’examen, vous pouvez effectuer les démarches suivantes :

  • Créez un compte via le site du Selor. Veillez à ce que votre CV et vos informations de contact soient corrects, complets et à jour. Vérifiez si votre diplôme et d’autres annexes éventuelles sont bien téléchargés.
  • N’avez-vous pas encore réussi l’examen linguistique Néerlandais article 14 alinéa 2 ? La réussite de cet examen constitue en effet une des conditions de participation à la sélection comparative. N’attendez donc pas la publication du poste vacant par le Selor et inscrivez-vous dès à présent pour présenter ce test, à savoir l’Article 14 alinéa 2 - Selor, bureau de sélection de l’administration fédérale.

Comment se déroule la sélection ?

Étape 1
Screening des conditions de participation (y compris l’obtention du certificat linguistique article 14, alinéa 2)
Étape 2 : épreuve préalable
- Uniquement si grand nombre de candidats
- Test informatisé destiné à mesurer les compétences et les aptitudes
Étape 3* : sélection comparative – épreuve 1
- Tests informatisés destinés à mesurer les compétences
Étape 4 : Sélection comparative – épreuve 2
- Test linguistique Anglais écrit
Étape 5* : sélection comparative – épreuve 3
- Épreuve écrite : écouter un exposé et rédiger une synthèse et un commentaire critique
Étape 6 : sélection comparative – épreuve 4
- Test linguistique Anglais oral
Étape 7* : Sélection comparative – épreuve 5
- Interview

Remarque

Les candidats présentant un handicap, un trouble de l’apprentissage ou une maladie peuvent solliciter des mesures de soutien lorsqu’ils postulent via le Selor. Avez-vous des questions à ce sujet ? Contactez diversity@selor.be.

10 conseils pour le concours diplomatique

Remote video URL

Le stage

En tant que lauréat de la sélection comparative, vous recevrez une offre vous invitant à entamer le stage. Celui-ci dure 24 mois et se compose de deux parties :

Partie 1 – À l’administration centrale à Bruxelles

Durant la première partie du stage, vous travaillerez 12 mois à l’administration centrale à Bruxelles. Vous participerez à des formations et activités de groupe qui vous permettront de vous familiariser avec tous les aspects de la carrière extérieure et de la vie en poste. En outre, vous ferez des stages dans les différents services de l’administration centrale, où vous apprendrez à connaître les différents volets de la carrière extérieure ainsi que le fonctionnement et la structure de l’administration centrale à Bruxelles.

À la fin de cette première année de stage, vous devrez passer un examen destiné à évaluer si vous maîtrisez suffisamment la matière présentée au cours de cette année. Par ailleurs, vous devrez aussi avoir réussi l’examen linguistique article 14, alinéa 1 qui atteste d’une connaissance suffisante du néerlandais. Attention : cet examen diffère de l’examen que vous avez dû présenter pour accéder à la sélection comparative pour stagiaires de la carrière extérieure (connaissance élémentaire).

Partie 2 – En poste à l’étranger

Après avoir réussi les deux examens requis pour la fin de la première année de stage, vous partirez en poste pour une période de 12 mois. Vous y découvrirez le fonctionnement quotidien d’une représentation belge et ferez partie de l’équipe sur place. Si vous recevez une évaluation positive au terme de l’année en poste, vous prêterez serment en tant que collaborateur de la carrière extérieure et vous serez nommé(e) à titre définitif. Vous effectuerez le mandat habituel de quatre ans au sein du poste où vous avez accompli votre stage.

Le mouvement diplomatique

Les diplomates exercent leurs fonctions tant à l’étranger qu’en Belgique, à l’administration centrale. Vous quittez la Belgique pour quatre ans, afin de travailler dans une ambassade, une représentation permanente ou un consulat général à l’étranger. Au terme de cette période, vous pouvez poser votre candidature pour une nouvelle fonction dans un autre pays. Dans certains cas, en fonction de la pénibilité du poste, il se pourrait que vous entriez plus tôt en considération pour un changement de poste. Après avoir exercé deux mandats à l’étranger, vous devez revenir à l’administration centrale à Bruxelles pour une période de trois ans. Vous pourrez ensuite à nouveau poser votre candidature pour une fonction à l’étranger.

Avantages

Les collaborateurs travaillant au sein de l’administration fédérale bénéficient d’un grand nombre d’avantages. Notre SPF offre également à ses collaborateurs un éventail d’avantages intéressants :

  • nombreuses possibilités de formations (à suivre durant les heures de travail) ;
  • possibilité de souscrire à une assurance hospitalisation à des conditions avantageuses ;
  • avantages et réductions octroyés grâce à la carte Fed+ ;
  • divers avantages sociaux ;
  • horaire de travail flexible.

À l’administration centrale à Bruxelles, les collaborateurs de la carrière extérieure bénéficient des mêmes avantages que ceux de la carrière intérieure, qui travaillent toujours à Bruxelles :

  • gratuité des transports en commun pour le trajet domicile-lieu de travail ;
  • possibilité de recevoir une indemnité pour les déplacements en vélo ;
  • accessibilité aisée via les transports en commun ;
  • restaurant d’entreprise pratiquant des prix démocratiques ;
  • possibilité de télétravailler plusieurs jours ;
  • crèche pour l’accueil de votre enfant âgé de 3 mois à 3 ans durant les vacances scolaires.

Lorsque les collaborateurs de la carrière extérieure sont en poste, ils bénéficient d’interventions supplémentaires telles qu’une indemnité de poste.

Politique familiale

Avec sa politique familiale, notre SPF soutient activement les agents et leur famille qu’il envoie en poste

Vivre et travailler à l'étranger pour le SPF Affaires étrangères représente une expérience humainement riche qui comprend de nombreux défis. C'est aussi choisir une vie rythmée par des changements répétés : chaque agent de la carrière extérieure change de destination tous les trois ou quatre ans. Les membres de sa famille en principe l’accompagnent. Ceci entraine des conséquences dans la majorité des sphères de la vie : familiale, sociale, professionnelle, et environnementale. Une décision commune sur ce choix est donc essentielle pour un bon départ.

Idéalement l’agent et sa famille devraient posséder les qualités suivantes : ouverture d'esprit, adaptabilité, persévérance, penser en termes de solutions, compétences en matière de communication et une conscience sociale pour n’en nommer que quelques-unes.

Chaque départ est différent que l’agent soit célibataire, en couple, avec de jeunes enfants ou des adolescents, divorcé, avec des enfants qui étudient en Belgique ou avec des parents malades restés en Belgique. Aussi, chaque membre de la famille sera impacté.

Le Family Officer de notre SPF est présent pour guider les familles pendant leur séjour à l'étranger et les aider à trouver des réponses aux questions relatives à l’expatriation qu’elles se posent.

Les questions récurrentes incluent la scolarisation, les aspects liés au partenaire et à la santé et certaines questions administratives :

Dans quel système scolaire inscrire mon (mes) enfant(s) à l’étranger et est-ce que le département intervient dans ces coûts ?

Il existe différentes écoles internationales dans la plupart des capitales étrangères. Le Family Officer  pourra vous guider sur les avantages et inconvénients de chacun d’entre eux ainsi que sur la préparation éventuelle nécessaire. Le choix des écoles reste individuel.  Le département interviendra dans les frais de scolarité selon des règles préétablies.

Mon partenaire m’accompagne en poste. A-t-il/elle le droit d’y travailler ?

Il n’est pas évident de continuer une carrière lorsqu’on accompagne un agent en poste. Le Family Officer organise régulièrement des programmes afin d’aider les partenaires à surmonter ces difficultés. Il encourage également le département à négocier des traités bilatéraux internationaux permettant aux partenaires d’obtenir un permis de travail à l’étranger. À ce jour, 21 (hors UE) traités ont été ratifiés et plusieurs sont en cours de négociation.

Ma famille sera-t-elle couverte au niveau médical ?

L’agent (et sa famille) reçoit une couverture médicale lorsqu’il part à l’étranger (en remplacement de la mutuelle belge). Il peut également souscrire à une assurance hospitalisation valable dans le monde entier à un taux préférentiel.

Pour des informations plus détaillées sur la vie en poste et ses modalités, veuillez contacter la Family Officer au service du personnel du SPF Affaires étrangères :
family.officer@diplobel.fed.be