Conferentie “Pérennisation de la paix”: tussenkomst van minister Reynders

Intervention du Vice Premier Ministre et Ministre des Affaires Etrangères à l’occasion de l’ouverture du

Séminaire de Haut Niveau

« Pérennisation de la paix : coup de projecteur sur les médiatrices africaines »

New York, 25 avril 2018

 
Majesté,
Excellences,
Mesdames, Messieurs,

Nous sommes particulièrement heureux et honorés, Majesté, de pouvoir vous accueillir aujourd’hui pour ce séminaire consacré à ce grand défi : comment garantir la place légitime et indispensable des femmes dans les processus décisionnels qui visent la prévention et la résolution des conflits, par la voie de la médiation. Et ceci en temps de paix comme en temps de conflit. Votre présence aujourd’hui témoigne de l’intérêt que vous portez à ce sujet. 

Je salue  également  tous les  panelistes, et surtout toutes les panelistes, et  je les remercie pour leur dévouement et leur engagement mobilisateur, dont nous aussi pourrons bénéficier ce matin.

I would also like to thank the International Peace Institute for co-hosting this event.

A few weeks ago, in February, here in New York, Belgium hosted another interesting seminar dedicated to the relationship between humanitarian negotiation and international mediation. 

Le thème que nous allons aborder aujourd’hui, appliqué à la situation actuelle en Afrique, a lui aussi  été  identifié, il y a plus d’un an à Bruxelles, à l’occasion de la Conférence internationale sur la Médiation, comme l’un des chantiers méritant une attention spécifique dans le vaste domaine de la médiation internationale. Nous ne pouvons pas ignorer, en effet, que beaucoup reste à faire, pour traduire en réalité de terrain les bonnes intentions et résolutions, pour permettre aux femmes de s’imposer dans les processus de paix.

Je me réjouis dès lors du fait que la Belgique ait trouvé en l’Union Africaine un partenaire motivé et compétent pour organiser avec nous cet évènement. Je salue en particulier la présence du Commissaire Chergui, et de Mme Samba Panza, co-Présidente du réseau FemWise - Africa, créé par l’UA.

With this seminar, we want to give a voice to the women who are struggling daily to bring peace at the grass root level and to rebuild their families and their societies, broken and wounded by conflict, by civil strife and by the scourge of terrorism in all its vicious appearances. Their contribution needs to be recognized, and given a rightful place in the local, regional and international mediation and peace processes. 

Le séminaire débute par une session d’ouverture qui nous aidera à cerner les différentes dynamiques en jeu  dans le domaine de la médiation  au niveau régional. Et ceci en particulier sur le continent africain, dans le cadre de l’agenda de pérennisation de la paix, qui nous rassemble ces jours-ci à New York, ainsi qu’à travers les initiatives de création de réseaux de femmes médiatrices. In respect to the latter, I would like to recognize the activism of countries like Sweden, today represented by my colleague, the Minister of Foreign Affairs, whom I warmly welcome.

Later this morning, in two successive panels, we will hear testimonies from Mali, Nigeria, Kenya, Ghana and Guinée Bissau. Our aim is to link up these experiences with more institutionalized approaches to conflict settlement and mediation.

“Fostering Consensus, Acting for peace” is not an idle campaign slogan; it should become a reality, through a vigorous, more inclusive approach towards African women mediators, whose peace brokering powers have been neglected for far too long.

Avant de passer la parole à  nos invités, je vous prie, Majesté, de bien vouloir  partager avec nous quelques considérations préliminaires.

Majesté, Vous avez la parole.