Start van het Belgische voorzitterschap van de Benelux: toespraak van minister Reynders

Start van het Belgische voorzitterschap van de Benelux

Toespraak van vicepremier en minister van Buitenlandse Zaken Didier Reynders

22 januari 2018 - Paleis der Academiën (18.30 u.)

 

Didier Reynders

 
Monsieur le Ministre Jean Asselborn, Minister Halbe Zijlstra, Messieurs les Ministre-Présidents, Madame la Ministre de l’énergie, Monsieur le Secrétaire d’Etat,
Monsieur le Président du Parlement Benelux, Gouverneur,
Monsieur le Secrétaire-général,

Tout au long de l’année 2018, la Belgique exercera la présidence du Benelux, et je suis donc très heureux de vous accueillir ce soir dans ce Palais des Académies et d’inaugurer cette Présidence en présence de mes homologues. Jean, Halbe, votre présence ce soir souligne l’attachement commun de nos trois pays à cette institution et à son avenir, au sein de l’Union européenne.

Ik wil bij deze gelegenheid Minister Zijstra feliciteren voor een geslaagd Nederlands voorzitterschap in 2017. We zullen proberen minstens even goed te doen!

2018 is ook het jaar waarin de Benelux-instelling de zestigste verjaardag van haar eerste verdrag zal vieren, een verdrag dat in 1958 werd ondertekend, hoewel de samenwerking tussen België, Luxemburg en Nederland ouder is. Wij vieren dit jaar ook de tiende verjaardag van het 'Verdrag van de Benelux Unie', een overeenkomst die in 2008 werd gesloten en de rol van de instelling als voorloper van de grensoverschrijdende samenwerking en Europese integratie opnieuw bevestigde.

België, (federaal, regionaal en communautair), hecht een grote waarde aan dit samenwerkingsmodel en acht het onontbeerlijk om op de ingeslagen weg voort te gaan.

 
Esprit de notre Présidence

Quelques mots sur la Présidence belge du Benelux : elle se concentrera plus particulièrement sur deux thèmes horizontaux, à savoir la digitalisation et la durabilité. L’Union européenne doit faire face à des défis importants à ce niveau,  qui n’ont fait que s’intensifier ces dernières années. Pour la Belgique, le Benelux doit demeurer  un véritable moteur de la coopération transfrontalière en Europe. Cette coopération se concrétisera aussi par une recherche de synergies de la part du Benelux avec la France et les Régions françaises, à l’instar de la coopération qui existe depuis dix ans déjà avec le Land allemand de Rhénanie du Nord-Westphalie.

 
Le Marché intérieur

Het verdiepen van de interne markt is een uitgelezen taak voor de Benelux, gezien de sterk verweven economische realiteit van onze drie landen. België zal tijdens zijn voorzitterschap vooral op de thema’s duurzaam transport, energietransitie en e-governance inzetten. Een paar voorbeelden:

  • Het werk rond territoriale leveringsbeperkingen in de detailhandel zal worden voortgezet, om de detailhandel binnen de Benelux te doen groeien.
  • Inzake vervoer wordt prioriteit gegeven aan het ontwikkelen van Intelligente Transportsystemen (ITS).

Het tweede proefproject ‘Langere en zwaardere vrachtwagens’ (LZV) zal van start gaan onder Belgisch Voorzitterschap, en we plannen een event rond autonome wagens.

  • We zullen ook een “week van de energietransitie” organiseren, alsook, in het kader van het EU Single Digital Market, een rondetafelconferentie rond E-governance.
  • De wil om het werken over de grens makkelijker te maken is een absolute prioriteit. Ik ben dus heel blij aan te kondigen dat een voortaan zullen alle diploma’s van hoger onderwijs erkend worden binnen de Benelux.

 
Pilier sécurité

Un autre domaine d’action du Benelux est la coopération en matière de sécurité. Depuis sa création, le Benelux a déjà beaucoup réalisé sur ce terrain.  Mais nous voulons franchir de nouvelles étapes :

  • L’objectif en 2018 est de finaliser les négociations autour de la révision du traité de police Benelux. Le nouveau traité donnera aux services de police dans le Benelux de plus larges possibilités de partager des informations et d’intervenir dans un cadre transfrontalier, par exemple concernant les poursuites transfrontalières ou le déploiement transfrontalier d’unités spéciales.
  • Nous voulons également concrétiser les orientations stratégiques de la coopération au niveau de la gestion des crises et de la lutte contre les catastrophes, et donner une impulsion à la conclusion d’un Traité Benelux en matière de fraude sociale.
  • Nous souhaitons développer au sein du Benelux une concertation structurelle sur les questions d’asile et de migration. Enfin, une attention spécifique sera consacrée à la sécurité routière.

Comme vous pourrez le constater, il s’agit d’initiatives extrêmement concrètes. 

De mon côté, en ce qui concerne plus spécifiquement le domaine des affaires étrangères, j’estime que notre coopération, par exemple dans le Sahel, a  démontré sa plus-value. Dans cet esprit, nos pays poursuivront cette coordination sur divers sujets de politique extérieure, qui se traduira également lors de diverses rencontres communes.

Mesdames et messieurs,

Pour conclure, permettez-moi de mettre de nouveau en exergue le rôle non seulement pionnier du Benelux, fort d’une expérience de 60 ans, mais aussi son potentiel en tant que modèle d'intégration régional pour le présent et l’avenir. L’histoire du Benelux et ses réalisations tangibles au services des citoyens peuvent servir, j’en suis convaincu, de source d’inspiration, à commencer au sein de l’Union européenne. C’est cette ambition que portera de nouveau la  Présidence belge et qui fait du Benelux un modèle sans cesse novateur.

Je vous remercie. Ik dank u.