Argentine

Argentine

Dernière mise à jour

A condition de respecter les précautions d'usage, il est généralement possible de voyager en Argentine en toute sécurité.

Afin de nous permettre d’organiser au mieux l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer vos coordonnées de voyage via le site web suivant : www.travellersonline.diplomatie.be.
 

 
Travellers Online

 

Description

Algemene veiligheid

Informations générales

A condition de respecter les précautions d’usage, il est généralement possible de voyager en Argentine en toute sécurité.

Les troubles sociaux sont en recrudescence. Il est recommandé d'éviter les manifestations. Si elles présentent généralement un caractère pacifique, le risque qu'elles dégénèrent en violences ne peut être écarté. Il est important de savoir que, dans le cadre des grandes événements, les autorités argentines suivent de près les participants aux protestations.

Certaines formes de protestation sociale se manifestent aussi par des barrages routiers qui peuvent interrompre temporairement le trafic à Buenos Aires comme en province. Les voyageurs sont invités à tenir compte dans la planification de leur voyage (accès à l'aèroport bloqué, circulation des bus perturbée etc).

Le dimanche 27 octobre 2019, des élections présidentielles ont lieu en Argentine, avec un éventuel deuxième tour le 24 novembre 2019. Il n'est pas exclu que d'avantage de manifestations, et de plus grande ampleur, aient lieu la semaine qui précèdera ainsi que les semaines qui suivront les élections. Le risque de débordements ne pouvant jamais être exclu, il est fortement conseillé d'éviter les lieux de manifestations.

Criminalité

Les formes les plus répandues de criminalité sont le vol à la tire et les agressions avec ou sans menace d'usage d'armes à feu.

A Buenos Aires, la vigilance s'impose dans l'ensemble des quartiers. Il est conseillé de rester dans les quartiers touristiques et d'éviter les quartiers du Sud de la ville ou les banlieues où se concentrent les quartiers défavorisés. La prudence s'impose particulièrement dans le quartier touristique de « La Boca » ou, le dimanche, durant le marché de San Telmo.. Tant aux alentours qu'à l'intérieur des grandes gares (Retiro, Constitución, Once), une vigilance particulière est indiquée face à la vague montante des pickpockets. Il est vivement déconseillé de s'aventurer dans les bidonvilles de Buenos Aires.

Les touristes qui recontrent des problèmes de sécurité à Buenos Aires peuvent s'adresser à un système d'assistance spécialement dédié aux touristes.

Commissariat du Touriste (Comisaría del Turista) : Av. Corrientes 436, C1043AAR  Buenos Aires.
Tel. : (+54 9 11) 5050 3293 / 9260 (multilingue)
E-mail: serv.turista@gmail.com   

Office de protection du Touriste (Defensoría del Turista) : Av. Pedro de Mendoza 1835, C1169AAC Buenos Aires, dans le quartier de « La Boca » (mais dispose d’autres points de contact dans la capitale).
Tel. +54 11 4302-7816
E-mail: turista@defensoria.org.ar
Site web: www.defensoriaturista.org.ar

De manière générale, il y a lieu d'éviter les endroits isolés et mal éclairés et d'adopter une vigilance accrue dès la tombée de la nuit. Lors de déplacements, il est prudent de laisser ses documents d'identité et de voyage en sécurité et de n'emporter que des photocopies de ces derniers. Si l'on se déplace malgré tout avec des documents originaux et/ou de l'argent, mieux vaut éviter de mettre le tout dans le même sac. Il est conseillé de ne pas porter de façon ostentatoire montres, bijoux, GSM et autres objets de valeur, de ne pas sortir son argent à la vue de tous et d’être vigilant lorsque vous effectuez un retrait bancaire En cas d'agression , il est vivement recommandé de n'opposer aucune résistance. 
 
Il convient d'être particulièrement prudent lors d'une manœuvre classique de diversion des malfrats où, dans un premier temps, ils renversent maladroitement une substance quelconque sur les vêtements de leur victime et ensuite, sous prétexte de l'aider à se nettoyer, ils la volent.

Les touristes isolés se méfieront également des rencontres un peu trop « amicales ». Il n'est pas rare en effet qu'un touriste soit, après une rencontre fortuite dans la rue, invité à prendre un verre dans lequel, profitant de l'inattention de la victime, l'agresseur verse une substance hypnotique (scopolamine, appelée localement « burundanga »). Une fois inconsciente, la victime est dépouillée et même parfois passée à tabac.

Il est également recommandé de ne pas avoir recours aux taxis en rue, surtout de nuit, mais de faire appel à leurs services via une compagnie de taxis. De nombreuses applications permettent de commander un taxi online.

Il est préférable de ne pas voyager seul en Argentine (ou de tenir ses proches informés quotidiennement de son itinéraire) et de posséder des rudiments d’espagnol, la pratique d’une langue étrangère étant peu répandue hors de Buenos Aires, même chez les autorités.