Uruguay

Carte Uruguay

 

Dernière mise à jour

COVID-19

L’état d’urgence sanitaire a été annoncé par le Décret 93/2020.

Les vols en provenance d’Europe sont suspendus depuis le 20/03/2020 pour une durée de 30 jours. Les possibilités de vol en transit vers l’Europe à partir de Montevideo deviennent extrêmement limitées.

La frontière (terrestre, fluviale et aérienne) avec l’Argentine est fermée.  Le Brésil a également fermé ses frontières terrestres aux non-résidents étrangers.

A quelques exceptions près, seuls les ressortissants uruguayens et les résidents étrangers sont encore autorisés à entrer en Uruguay. Ces derniers doivent cependant respecter les mesures sanitaires mentionnées ci-dessous.

Il est probable que les personnes qui étaient venues pour une courte période en Uruguay, telles que les touristes ou les étudiants, doivent s’organiser pour rester plus longtemps que prévu en Uruguay.

Choisissez votre lieu de séjour avec soin. Assurez-vous d’avoir un logement confortable dans lequel il vous est possible de rester de manière prolongée et essayez via des contacts en Belgique d’assurer votre assistance, notamment avec votre banque ou des bureaux de change (Western Union), votre compagnie d’assurance (prolongement de votre assurance voyage), votre médecin (médicaments), vos familles et amis. Veillez à avoir accès à de la nourriture et à des moyens de communication, notamment internet.

Dans les circonstances actuelles, qui sont sans précédent, les moyens d’action de l’Ambassade sont limités.

Les autorités uruguayennes ont pris les mesures suivantes :

·         Un isolement obligatoire à domicile de 14 jours est imposé aux personnes suivantes (article 8 du Décret 93/2020):

a)     Les personnes atteintes du Covid-19 ;

b)    Les personnes qui présentent de la fièvre et un ou plusieurs symptômes respiratoires (toux, mal de gorge ou difficulté respiratoire) et qui se sont rendues de manière temporaire ou permanente dans un pays considéré comme « zones à risque » dans les 15 derniers jours ;

c)     Les personnes ayant eu un contact étroit avec un cas confirmé de Covid-19 ;

d)    Les personnes qui entrent en Uruguay après séjourné ou transité par un pays considéré comme « zones à risque ».

      Les pays considérés comme « zones à risque » sont les suivants : l’Allemagne, l’Argentine, le Brésil, le Chili, la Chine, la Corée du Sud, l’Espagne, les Etats-Unis, la France l’Iran, l’Italie, le Japon et Singapour (cette liste est sujette à modification rapide).

·         Le gouvernement demande de restreindre ses activités sociales, éviter les attroupements, et, dans la mesure du possible, les entreprises doivent encourager le travail à distance.

·         Les personnes de plus de 65 ans sont encouragées à se placer en isolement social préventif.

·         Les spectacles publics ont été suspendues, de même que les messes et l’accès aux cinémas, aux théâtres, aux musées, aux casinos et aux hippodromes.

·       Les bars et les restaurants sont fermés (sauf delivery).

·         Les classes sont également suspendues.

·         Les guichets des banques sont accessibles (horaires potentiellement restreints), de même que Western Union.

·         En cas de fièvre ou d’un autre symptôme respiratoire (toux, mal de gorge ou difficulté respiratoire ), prendre contact avec son médecin.

·         Les personnes qui ne respectent pas les mesures sanitaires peuvent faire l’objet d’amende ou de peines de prison.

Nous trouverez une information détaillée (en espagnol) sur le site internet du Ministère de la Santé uruguayen : https://www.gub.uy/ministerio-salud-publica/.

Pour toute question concernant votre voyage, nous vous invitons à consulter votre compagnie aérienne, votre agence de voyage et/ou votre compagnie d’assurance.

Nous conseillons également vivement à tous les voyageurs belges présents en Uruguay et qui ne l’auraient pas déjà fait de s’inscrire sur TravellersOnline.

 
Travellers Online

 

Description

Algemene veiligheid

Criminalité

Une augmentation de l'insécurité est perceptible à Montevideo, plus particulièrement dans le centre historique (le port et la vieille ville) et dans les quartiers populaires périphériques de la ville. Les formes les plus répandues de criminalité sont le vol à la tire et les agressions, mais également les attaques à main armée. Les autorités locales ont renforcé les mesures de sécurité et les patrouilles de police dans les zones sensibles. Toutefois, il est recommandé d'y faire preuve d'une vigilance accrue et d'y éviter les déplacements nocturnes.

Dans d’autres quartiers de Montevideo tels que Pocitos et Carrasco et d’autres villes et régions du pays, dont Colonia, Punta del Este et Rocha, les conditions de sécurité sont meilleures, mais ne sont pas non plus exemptes d’actes de criminalité isolés. D'une manière générale, il convient de ne pas porter de bijoux, de ne pas sortir son GSM et autres objets de valeur de manière ostentatoire et de ne pas sortir son argent à la vue de tous Il est prudent de laisser ses documents d'identité et de voyage en sécurité et de n'emporter que des photocopies de ceux-ci. Si l'on se déplace malgré tout avec des documents originaux (argent, billet d'avion, passeport), mieux vaut éviter de mettre le tout dans le même sac. En cas d’agression, il est vivement recommandé de n'opposer aucune résistance.