Iles Salomon

Iles Salomon

Dernière mise à jour

Coronavirus "2019-nCoV"

Le gouvernement des Iles Salomon a pris les mesures suivantes:

  • Il est conseillé aux résidents des Iles Salomon de ne pas se rendre dans les zones actuellement touchées par le virus.
  • Les voyageurs entrant aux Iles Salomon doivent remplir un «Health Arrival Card», et seront soumis à un contrôle obligatoire.
  • Tous les voyageurs en provenance de Chine, de Corée, du Japon, de Singapour, d’Italie, de Hong Kong, de Thaïlande, d’Iran, de Taipei, de Macao doivent avoir passé au moins 14 jours dans un pays exempt de virus avant de pouvoir entrer aux Iles Salomon.
  • Les voyageurs d'autres pays infectés peuvent être autorisés à entrer dans le pays, selon une évaluation des risques effectuée à l'entrée.

Les listes de pays ci-dessus seront mises à jour chaque semaine et disponibles sur le sites Web : www.ndmo.gov.sb, www.commerce.gov.sb, www.visitsolomons.com.sb, www.customs.gov.sb.

Le SPF Santé Publique a mis en ligne un site dédié au Coronavirus, accessible ici: www.info-coronavirus.be/fr.

 
En raison d’une épidémie de rougeole dans un certain nombre de pays de la région (Samoa américaines, Samoa, Fidji, Tonga, Australie, Nouvelle-Zélande et Philippines), toute personne arrivant aux Îles Salomon devra, à partir du 14/12/19, remplir une carte de déclaration de santé publique. Les voyageurs arrivant aux Îles Salomon en provenance de pays où des cas de rougeole ont été observées, ou qui se rendent dans des pays où des épidémies se sont manifestées, doivent être en mesure de prouver qu'ils ont été vaccinés contre la rougeole au moins deux semaines avant leur voyage. Ces exigences ne s'appliquent pas aux bébés de moins de 6 mois, aux femmes enceintes et aux personnes pour lesquelles la vaccination est contre-indiquée.

 
Afin de mieux organiser l'assistance consulaire, nous vous conseillons également d'enregistrer votre voyage via www.travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

 

Description

Algemene veiligheid

Securité générale

La situation, au point de vue de la sécurité, est calme. La police effectue des patrouilles et les incidents sont très rares. Il convient cependant d’être vigilant. Les plaisanciers qui s’arrêtent dans de petits ports peuvent être sollicités plusieurs fois pour des droits de mouillage que leur réclament les propriétaires coutumiers des lieux.