Ghana

Carte Ghana

  
Dernière mise à jour

A condition de suivre les règles de sécurité indiquées ci-dessous, il est possible de voyager au Ghana.

Afin de nous permettre d’optimiser notre assistance consulaire, nous invitons les voyageurs à s'enregistrer sur notre site dédié: https://travellersonline.diplomatie.be.
 

Travellers Online

 

Description

Algemene veiligheid

Sécurité générale

Les conditions de sécurité sont généralement bonnes dans la majeure partie du pays. Néanmoins, il est recommandé de se tenir éloigné de toute manifestation ou attroupement.

Régulièrement, des tensions politiques ou ethniques se manifestent, surtout dans le nord-est. Il est donc conseillé de se renseigner préalablement à tout déplacement dans une région donnée sur la situation sécuritaire et les éventuelles consignes des autorités locales. Dans certaines villes, ces consignes peuvent porter sur des couvre-feux contraignants.

Au regard de l’activisme de groupes terroristes opérant dans la bande sahélienne, les Belges résidant ou de passage au Ghana doivent faire preuve d’une vigilance accrue, et ce plus particulièrement au nord du pays.

Criminalité

En règle générale, les visiteurs rencontrent peu de problèmes au Ghana. Il est cependant déconseillé de se déplacer après la tombée de la nuit hors des villes.. Il est aussi recommandé de ne pas circuler à pied ou en taxi la nuit surtout dans les quartiers populaires de la capitale. Dans les rues commerçantes près de l'aéroport Kotoka et dans les zones résidentielles, les vols à la tire ou à l'arraché, parfois violents, sont devenus plus fréquents. Récemment des agressions violentes ont été signalées sur la plage de Kokrobite.

Lors des déplacements en voiture, surtout la nuit, il est recommandé de vérifier qu'on n'est pas suivi par un autre véhicule.

Les fraudes avec les cartes de crédit arrivent fréquemment. Il est donc recommandé de payer en espèce.

Les arnaques, fraudes et escroqueries par internet à partir du Ghana sont fréquentes tout comme la falsification de documents officiels.