Gabon

Carte Gabon

 
 

Dernière mise à jour

COVID-19 :

Le risque que des citoyens belges se retrouvent bloqués à l’étranger en raison de la pandémie de Coronavirus/Covid-19 étant très élevé, le SPF Affaires étrangères conseille de reporter tous les voyages à l’étranger.

Cette recommandation est également d’application pour le Gabon, où des cas de  Coronavirus/COVID-19 ont été détectés.

Les autorités gabonaises ont adopté une nouvelle série de mesures de protection contre la propagation du virus le 22 mars, dont les principales sont :

  • la fermeture de toutes les frontières terrestres, aériennes et maritimes ;
  • l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes ,
  • la fermeture des écoles ;
  • la fermeture des débits de boissons, restaurants, petits hôtels (les « motels ») et autres commerces ; des exceptions sont prévues, notamment pour les commerces d’alimentation ;
  • la limitation des déplacements aux déplacements essentiels ; des règles limitant le nombre de passagers sont imposées aux transports en commun tandis que les véhicules particuliers ne peuvent plus transporter plus de 3 personnes à la fois.

Les voyageurs doivent tenir compte du fait que ces mesures sont susceptibles d’être modifiées sans préavis.

Tous les vols nationaux et internationaux étant désormais interdits, jusqu’à nouvel ordre, informez-vous auprès de votre agence de voyage ou votre compagnie aérienne si vous devez modifier vos plans de vol. Si vous êtes déjà au Gabon et souhaitez être tenus au courant des éventuels vols qui seraient néanmoins organisés vers l’Europe, informez-en l’ambassade de Belgique à Yaoundé par mail à : yaounde@diplobel.fed.be.

Les personnes se trouvant actuellement au Gabon sont invitées à suivre les directives d’hygiène et de distanciation sociale des autorités gabonaises et à suivre quotidiennement l’évolution de la situation sanitaire.

Les personnes séjournant au Gabon et présentant des symptômes du COVID-19 sont invitées à appeler leur médecin traitant ou le numéro d’urgence mis en place par les autorités : 1410.

Le SPF Santé publique en Belgique a mis en ligne un site consacré au Coronavirus, accessible ici: https://www.info-coronavirus.be/fr/

Afin de mieux organiser l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer votre voyage via https://travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

 

Description

Algemene veiligheid

Sécurité générale

Le 7 janvier 2019, une tentative de coup d’état a été déjouée à Libreville. La situation est depuis revenue à la normale, mais il reste conseillé de faire preuve de prudence dans ses déplacements et de se tenir informé de l’évolution de la situation intérieure. Il est également conseillé de rester à l’écart des rassemblements. 

La délinquance urbaine est en augmentation ces dernières années, surtout à Libreville et à Port-Gentil. Les forces de l'ordre tentent de limiter la criminalité. Il convient d'éviter de se promener seul le soir ou la nuit et de ne pas porter de grandes quantités d'argent ou des objets de valeur sur soi. Ne laissez pas non plus des objets de valeur ou des documents d’identité dans votre voiture. Certains quartiers sont dangereux et à éviter comme Petit Louis, Mont Bouet, Gare Routière, Plaine de Rio, London, Lalala, Oloumi, Nkembo, Awendje.

Informations générales

Il est possible, de jour, de se déplacer à Libreville et à l’intérieur du pays. La persistance des tensions politiques signifie toutefois qu'une grande prudence reste conseillée. Il est important que vous soyez prudent lors de vos déplacements, que vous ne vous mêliez pas aux rassemblements et que vous restiez au courant de l'actualité. 

En outre, il convient de noter que des grèves des services publics et des manifestations de mécontentement social se produisent périodiquement, ce qui peut causer des désagréments pour les voyageurs d'affaires ou de tourisme. A cause de la récente chute du prix du baril, certaines activités commerciales sont arrêtées, et des problèmes de liquidité peuvent se manifester.
 
Criminalité

Il est conseillé aux personnes qui séjournent à l'hôtel, de garder la porte de leur chambre fermée à clé et de n'ouvrir qu'aux personnes connues et aux employés de l'hôtel après vérification de leur identité et de leur présentation auprès de la réception. Ce genre de précaution s'impose avec moins de rigueur dans les grands hôtels à prix élevé.

Des cambriolages ont souvent lieu la nuit et sont parfois organisés par des hommes armés, qui passent outre les dispositifs de surveillance et peuvent recourir à la violence en cas de résistance. Il est donc fortement déconseillé de résister. En dehors des plages les plus fréquentées (Tahiti, plages des Hôtels, cap Esterias, pointe Denis), il convient de rester prudent, notamment le soir et la nuit. 

On constate un nombre croissant d'escroqueries bancaires au Gabon. L'identité des titulaires du compte est usurpée et un ordre de virement falsifié est envoyé à leur banque en utilisant des informations inscrites sur le relevé de compte bancaire. Il est conseillé de prendre contact avec les banques, afin de vérifier les dispositifs de sécurité concernant les ordres de virement envoyés depuis l'étranger.

Plusieurs incidents, pouvant dans quelques rares cas entraîner la mort par absorption d'hallucinogènes à effet neurotoxique (tirés de l'arbuste Iboaga), sont survenus lors de stages "d'initiation" à des rites locaux, qui doivent donc être évités.