Maroc

Carte Maroc

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

Consultez également la page d'accueil de ce site web pour un aperçu des codes couleurs. 

Les déplacements non-essentiels en dehors de l'Union européenne, du Royaume-Uni, de la Suisse, du Liechtenstein, de l'Islande et de la Norvège restent interdits jusqu’à nouvel ordre conformément à l'article 18, §1 de l'Arrêté ministériel du 30 juin 2020. Toute personne de retour d’un voyage dans une de ces zones doit se mettre en quarantaine en Belgique et se soumettre à un test. Plus d'informations sur www.info-coronavirus.be.

A partir du 1er août 2020, TOUS les voyageurs revenant en Belgique sont tenus de remplir le « Passenger Locator Form ». De plus amples informations peuvent être consultées sur www.info-coronavirus.be.

Les voyageurs doivent être conscients du fait que de nouvelles flambées de Covid à l'étranger peuvent fortement affecter leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou si les frontières sont fermées.

Si vous vous trouvez actuellement ou si vous effectuez un voyage essentiel dans une zone à laquelle l’Arrêté ministériel ci-dessus s'applique, il est recommandé de lire les conseils ci-dessous concernant l'ensemble des questions de sécurité dans cette zone.

 

INFO INAMI : le test Covid est obligatoire avant le départ. Voir plus d'informations ci-dessous.

 

Pour rappel, bien que la possibilité de voyage ait été rétablie du côté marocain pour les ressortissants et les résidents permanents, les voyages non-essentiels en dehors de l'UE demeurent interdits par la Belgique jusqu'à nouvel ordre. 

 

Le Maroc a décrété l’état d’urgence sanitaire depuis le 20 mars 2020 et celui-ci a été reconduit jusqu’au 10 août. La population est invitée à limiter ses déplacements et à respecter des consignes de sécurité (port du masque obligatoire, distanciation sociale…). Ces mesures s’appliquent à tous et nous vous appelons à respecter les consignes des autorités marocaines.

Les autorités marocaines ont décidé le 14 mars dernier de suspendre les vols vers l’Europe afin de protéger le Maroc de la pandémie. Seuls des vols spéciaux ont été autorisés après cette date et les autorités belges ont travaillé sans relâche en vue d’organiser ou de faciliter le rapatriement par vols spéciaux de plus de 5.000 Belges ou résidents en Belgique. Les frontières terrestres vers les enclaves espagnoles (Ceuta et Melilla) demeurent fermées.

Les autorités marocaines ont annoncé le 8 juillet dernier une ouverture partielle des frontières à partir du 14 juillet minuit, pour permettre le retour au Maroc de leurs propres ressortissants et des étrangers résidant au Maroc. Deux tests Covid (PCR et sérologique) datant de moins de 48 heures doivent être présentés à l’enregistrement.

Ces nouvelles mesures ne rétablissent pas pour autant les liaisons aériennes et maritimes régulières entre la Belgique et le Maroc. Il s’agit de vols spéciaux de la compagnie Royal Air Maroc et Air Arabia réservés aux MRE, aux étrangers résidant au Maroc, ainsi qu'aux Marocains bloqués à l'étranger.

Des bateaux ferrys sont programmés par les autorités marocaines exclusivement à partir des ports de Sète (en France) et de Gene (en Italie), à l’exclusion de tout autre port, ajoutant que les voyageurs de ces ferrys seront tenus de fournir un test PCR de moins de 48 h et de se conformer aux mesures d’hygiène strictes préconisées.

Les Marocains résidents à l’étranger ainsi que les étrangers résidant au Maroc pourront quitter le Royaume, à l’issue de leur séjour, par les mêmes moyens aériens et maritimes.

Ce 26 juillet, les Ministères de la Santé et de l’intérieur ont indiqué dans un communiqué conjoint l’interdiction de quitter ou de se rendre dans huit villes prenant effet ce 27 juillet. Les villes concernées sont Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat, Marrakech.

D’après les communiqués officiels publiés dans la presse, tous les Etrangers non-résidents légaux bloqués jusqu’ici au Maroc devraient régulariser leur situation auprès des autorités marocaines et avoir quitté le territoire au 10 août.

Nous encourageons donc vivement les visiteurs non-résidents au Maroc à régulariser leur situation auprès des autorités marocaines et à quitter le territoire marocain avant le 10 août 2020 et ce afin d’éviter de se retrouver en situation de séjour irrégulier sur le territoire marocain.

Nous vous conseillons donc de prendre vos dispositions pour organiser votre retour vers la Belgique avec les compagnies aériennes et maritimes qui sont autorisées à opérer depuis le Maroc.

Pour les Belges non-résidents au Maroc et présents sur le territoire marocain, nous vous conseillons également de régulariser votre situation dans les plus brefs délais.

 

Le risque terroriste ou criminel à l'encontre des particuliers existe. Il est par conséquent conseillé de consulter régulièrement les conseils aux voyageurs et de prendre les mesures de précaution élémentaires. Il est également recommandé de suivre scrupuleusement les consignes des autorités locales. 

 

Travellers Online

Description

Algemene veiligheid

Actualité

Le Maroc fait l’objet d’une menace terroriste sérieuse liée au retour de djihadistes marocains de Syrie, en Irak et en Libye. Les autorités ont pris des mesures dans l’ensemble du pays pour faire face à cette menace. Ces mesures de sécurité ont été renforcées à plusieurs reprises et sont régulièrement adaptées selon les nécessités.

Malgré la fin des manifestations à caractère social notamment dans le nord du pays (Rif) dans cette région comme partout ailleurs dans le pays, la police peut arrêter toute personne qui troublerait l'ordre public ou inciterait à le faire, y compris sur les réseaux sociaux. Il est rappelé que les Belges qui ont aussi la nationalité marocaine sont considérés seulement comme citoyens marocains par les autorités locales. Ils ne bénéficient pas de l’assistance consulaire. Voir la rubrique "Législation locale".


Il est conseillé aux Belges voyageant au Maroc de suivre l'actualité avant et pendant leur séjour, de faire preuve de vigilance face aux développements à même d’engendrer des troubles publics et de se conformer aux instructions des autorités locales chargées de la sécurité. En cas de contrôles, il est indiqué de coopérer avec patience. Les voyageurs qui prennent l'avion au Maroc sont invités à arriver à l'aéroport trois heures à l'avance.

 
Informations générales

Les visiteurs européens, en groupe ou isolés, sont généralement les bienvenus au Maroc. Cependant, des manifestations ou des actes individuels d'hostilité à leur égard ne peuvent être totalement exclus.

Il est recommandé aux touristes belges d'adopter une attitude discrète et d'éviter  les manifestations et les rassemblements de foule inhabituels, notamment aux abords des mosquées (principalement le vendredi) et aux alentours des universités et des stades de football. Au Maroc aussi à cause du hooliganisme, les matches de football ne sont pas sans risque. Les voyageurs veilleront aussi à éviter des prises de position sur des thèmes politiques du pays.


Risque terroriste

Les consignes de vigilance font état du risque terroriste dû au retour au Maroc de combattants djihadistes. Cette menace existe sur l’ensemble du territoire marocain.

Le dernier attentat au Maroc remonte au 28 avril 2011 dans un café touristique de la célèbre Place Jamaa El Efna à Marrakech.

Les autorités marocaines annoncent régulièrement avoir démantelé des cellules terroristes ou avoir déjoué des attentats.

Compte tenu de cette réalité le risque de violence contre les intérêts occidentaux existe. Il est le fait d'individus isolés ou de petites cellules.

Il est donc conseillé aux Belges de rester vigilants dans les lieux fréquentés par les visiteurs occidentaux (villes et sites touristiques, hôtels, restaurants, clubs, centres commerciaux, cinémas, écoles étrangères, moyens de transport...), lesquels peuvent constituer des cibles pour d'éventuels attentats.

 
Criminalité

Le Maroc connaît un taux de criminalité relativement faible, mais une augmentation des actes de délinquance a été notée. La vigilance est de mise à l'égard de la petite délinquance commune aux grandes destinations touristiques (vol de sacs à main, portefeuilles, montres, bijoux, GSM).

La production et le trafic de drogue, en particulier dans le nord du pays (Rif), sont étroitement surveillés par les autorités et les infractions très sévèrement punies. Il en va de même pour la possession et la consommation de drogue. Voir la rubrique "Législation locale" pour en savoir plus.

Avant tout acte d'achat les personnes désireuses d’investir, en particulier dans l’immobilier, doivent s'assurer de la qualité du partenaire commercial ca il existe des escrocs dans ce domaine. Voir la rubrique "Législation locale".

Il est conseillé de ne pas porter de bijoux et autres objets de valeur de manière ostentatoire. Au Maroc comme ailleurs, les signes extérieurs de richesse suscitent ou peuvent accroître les vols. Il est prudent en particulier pour les femmes de ne pas circuler seules, la nuit, dans les quartiers périphériques ou dans les rues peu éclairées des agglomérations et d'utiliser un taxi officiel.

Il convient également de se montrer prudent dans les lieux isolés (dont les plages ou les montagnes), propices à d'éventuelles agressions. Il est fortement recommandé de faire appel à des guides officiels, reconnus par les Autorités, en particulier dans des zones isolées où la méconnaissance du terrain ainsi que le risque d’agression peuvent avoir des conséquences sérieuses.

Les femmes soucieuses d’éviter le harcèlement veilleront à porter une tenue vestimentaire et balnéaire adéquate en particulier sur les plages non payantes ou non surveillées. Pour une tenue vestimentaire à l'occidentale, on préférera les « beach clubs » ou les plages privées des hôtels.

Il convient généralement de fixer le prix d'un service avant d'en bénéficier de manière à s'éviter des surprises.

Comme partout il convient d'être vigilant et de ne pas accorder sa confiance au premier venu.

 
Autres recommandations

La plus grande prudence est de rigueur dans les zones frontalières limitrophes avec l'Algérie et avec la Mauritanie. Voir plus de détails dans la rubrique "Transport".

Au Sahara occidental, il est recommandé à tous les visiteurs de la région de respecter scrupuleusement la réglementation et les instructions des autorités locales. En particulier, ne vous écartez sous aucun prétexte des routes balisées et respectez l’interdiction de photographier/filmer les infrastructures sensibles. Voir aussi la rubrique "Législation locale".

Wij werken momenteel aan de vernieuwing van onze website. Om een beter idee te krijgen van wie onze website raadpleegt en naar welke informatie hij of zij op zoek is, willen wij u vragen deze korte vragenlijst in te vullen. Dit zal maar enkele minuten van uw tijd vragen. Alvast bedankt voor uw medewerking.

 

De vragenlijst vindt u hier: https://qlite.az1.qualtrics.com/jfe/form/SV_4VdkGChG6BNcVXD

Indien nodig kunt u rechtsboven de taal van de vragenlijst aanpassen.