Mozambique

Mozambique

Dernière mise à jour

Des élections générales auront lieu le 15 octobre 2019. A cette occasion, des manifestations structurées et/ou spontanées peuvent se dérouler. Le jour des élections et les jours qui suivront peuvent faire l’objet de manifestations et de réactions exacerbées. Il est donc conseillé d’éviter les déplacements inutiles durant cette période et d’éviter la proximité des rassemblements de foule.

Depuis octobre  2017, la Province de Cabo Delgado à l’extrême Nord du pays, frontalière de la Tanzanie (essentiellement les Districts de Mocimboa da Praia, Palma, Quissanga, Macomia et Mueda), est la cible d’attaques violentes et mortelles par des éléments armés dont l’identité n’a pas été confirmée. Il est recommandé d’éviter les voyages non essentiels dans cette province en dehors des grands centres urbains et de  s’informer auprès des autorités en charge de la sécurité si l’on souhaite s’y rendre.

En province de Sofala, sur l’axe reliant Beira à Chimoio, des attaques ont été perpétrées contre des véhicules de transport, ces dernières semaines (septembre 2019), La vigilance est de mise. Il est indispensable de se renseigner sur les conditions précises de sécurité sur les routes que l’on souhaite emprunter. Il est aussi conseillé de ne pas s’arrêter en dehors des agglomérations et de ne pas circuler sur les routes secondaires.

Dans les grandes agglomérations, notamment à Maputo, la criminalité de droit commun est courante, et en augmentation : vols, agressions, car-jacking, home-jacking, etc. Il est conseillé de limiter les déplacements la nuit, de ne se déplacer, de nuit comme de jour, qu’avec les portes verrouillées et les fenêtres fermées, de ne pas se déplacer avec des objets de valeurs et de ne pas se déplacer seul. En cas d’agression, il est recommandé de n’opposer aucune résistance.

Les enlèvements, parfois contre rançon, restent un problème épisodique dans les villes mozambicaines. La vigilance est nécessaire. Les étrangers résidant au Mozambique ne sont pas particulièrement visés, mais ont été victimes de ce genre de crime dans le passé. En cas de menace avérée ou considérée comme sérieuse, des mesures de précaution (variation des itinéraires, renforcement de de sa protection personnelle, communication de tout déplacement à des proches, éventuellement mise à l’abri de la famille dans un autre pays) doivent être prises.

Afin de mieux organiser l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’ene registrer votre voyage sur travellersonline.diplomatie.be

 

 

 
Travellers Online

 

Description

Algemene veiligheid

Depuis octobre 2017, la Province de Cabo Delgado à l’extrême Nord du pays,  frontalière de la Tanzanie ( essentiellement les Districts de Mocimboa de Praia et Palma mais également plus récemment les Districts de Macomja) est la cible d’attaques violentes et mortelles de postes de police par des éléments armés dont l’identité n’a pas été confirmée.

Il est dès lors recommandé d'éviter les voyages non essentiels dans les districts suivant de cette province: Palma, Mocimba, Muidumbe, Macomia, Quissanga et dans le district de Nangade. Dans le reste de la province il est recommandé de préférer les grands centres urbains et de s'informer auprès des autorités en charge de la sécurité si l'on souhaite s'y rendre.

Depuis la fin du mois de décembre 2016, une trêve dans les combats a été décrétée par les parties et la situation sécuritaire s'est stabilisée dans les provinces de Sofala, Tete, Manica et Zambézie.Le système de convois escortés que les autorités avaient mis en place a été levé et la circulation sur ces axes se fait relativement normalement. La situation reste toutefois fragile et la prudence est conseillée. Il est indispensable de se renseigner sur les conditions précises de sécurité sur les routes qu’on souhaite emprunter. Il est aussi conseillé de ne pas s’arrêter en dehors des agglomérations et de ne pas circuler sur les routes secondaires.

Dans les grandes agglomérations, notamment à Maputo, la criminalité de droit commun est courante, et en augmentation : vols, agressions, car-jacking, home-jacking, etc. Il est conseillé de limiter les déplacements la nuit, de ne se déplacer, de nuit comme de jour, qu’avec les portes verrouillées et les fenêtres fermées, de ne pas se déplacer avec des objets de valeurs et de ne pas se déplacer seul. En cas d’agression, il est recommandé de n’opposer aucune résistance.

Les enlèvements contre rançon restent un problème dans les villes mozambicaines. La vigilance est nécessaire. Les étrangers résidant au Mozambique ne sont pas particulièrement visés, mais ont été victime de ce genre de crime dans le passé. En cas de menace avérée ou considérée comme sérieuse, des mesures de précaution (variation des itinéraires, renforcement de de sa protection personnelle, communication de tout déplacement à des proches, éventuellement mise à l’abri de la famille dans un autre pays) doivent être prises.