Mauritanie

Carte Mauritanie

 

 
Dernière mise à jour

Il est formellement déconseillé de se rendre dans les régions situées à l’est d’une ligne reliant Fdérik - Chinguetti - Tidjikdja - Ayoun el-Atrouss - Bou Steilé.

Les voyages non essentiels vers le reste du pays sont déconseillés.

Dans le contexte de l’intervention de la coalition internationale contre Daech les compatriotes présents dans le pays sont priés de prendre connaissance du message publié sur la page d’accueil (http://diplomatie.belgium.be/fr/).

Afin de nous permettre de mieux organiser notre assistance consulaire, il est également fortement conseillé d’enregistrer votre voyage via le site https://travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

 

Description

Algemene veiligheid

Risque terroriste

La menace terroriste est réelle et permanente dans l’ensemble de la Mauritanie. Des personnes ou groupes liés à Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI) ainsi que d’individus se réclamant de près ou de loin de l’« Etat islamique » sont actifs dans le pays. Il est dès lors conseillé d'être extrêmement vigilant et ceci surtout dans les endroits fréquentés par les visiteurs occidentaux : hôtels et restaurants internationaux, centres commerciaux… Ces lieux peuvent constituer des cibles pour d'éventuels attentats.

Les événements en cours depuis 2013 au Mali voisin ont sérieusement accru les risques d’infiltration par des éléments terroristes. L’activité terroriste se manifeste non seulement par des attaques ou attentats mais aussi par des enlèvements. Plusieurs enlèvements ont déjà eu lieu dans le passé, ainsi que de nombreux attentats à la bombe ou attaques-suicide contre des cibles militaires.

Afin de parer à ces menaces, l’armée mauritanienne, parfois appuyée par des forces étrangères notamment françaises, mène diverses actions contre les bases d’AQMI située dans la vaste zone frontalière avec le Mali.

Dans ce contexte d’actions terroristes et contre-terroristes dans la région, et étant donné le risque élevé d’enlèvement, il faut respecter scrupuleusement les consignes de prudence et de vigilance dans tout le pays et notamment pour les déplacements à l'intérieur du pays.

 
Informations générales

L’entrée sur le territoire doit obligatoirement se faire par l’un des 45 points de passage autorisés (voir onglet « Infos pratiques »). L’accès à la zone placée sous la responsabilité de l’armée, au Nord-Est du pays, est soumise à une autorisation expresse de l’état-major ou du gouverneur de la région.

Plusieurs communautés ethniques et culturelles coexistent, en particulier le long de la frontière avec le Sénégal et dans la capitale. Ceci peut entraîner des affrontements violents entre groupes d’origines différentes. Les forces de l’ordre interviennent avec fermeté pour mettre fin aux troubles. En cas de tension dans le pays ou dans la région, il est conseillé d'éviter les manifestations, les attroupements, voire la circulation en centre-ville. Il y a lieu d'être particulièrement vigilant lors de déplacements à pied.

Les grands axes routiers nord-sud Nouadhibou-Nouakchott-Rosso et ouest-est Nouakchott-Atar sont sous le contrôle des forces de sécurité. Il convient de faire preuve de patience aux nombreux points de contrôle.

 
Sécurité en zone saharienne

Pour toute sortie hors de la capitale, il est conseillé de se déplacer à deux véhicules, d'en vérifier l'état au préalable, de prévoir une réserve d'eau, de vivres et de carburant, d'avoir informé ses proches de sa destination et, le cas échéant, d'être accompagné d'un guide. Un GPS en bon état de fonctionnement (avec batterie autonome) est indispensable ; des moyens de communication par satellite (valise Immarsat, téléphone de type Thuraya) peuvent être d'un grand secours.

 
Épreuves sportives

Toute participation à des rallyes ou autres activités aventureuses est formellement déconseillée.

 
Criminalité

La criminalité reste faible à Nouakchott mais se développe, notamment dans les quartiers périphériques et sur la plage, où il est conseillé d'éviter les heures tardives et de circuler accompagné.