Zambie

Carte Zambie

 
Dernière mise à jour

Covid-19 : 

À ce jour, plusieurs cas de COVID-19 ont été constatés en Zambie. Les mesures préventives suivantes ont été prises par le gouvernement et sont d’application à partir du 26 mars à minuit :

  • Les frontières restent ouvertes mais sont placées sous surveillance rapprochée ;
  • Tous les aéroports internationaux du pays sont fermés, à l’exception notable de l’aéroport de Lusaka (Kenneth Kaunda International Airport) ;
  • Tous les voyageurs internationaux sont obligés, lors de leur arrivée, de se mettre en quarantaine durant une période de minimum 14 jours. Par ailleurs, les personnes suspectées ou atteintes du virus COVID-19 sont obligatoirement placées en isolement dans un établissement médical étatique.
  • Les voyages non-essentiels ne sont plus autorisés ;
  • Les restaurants ne peuvent plus fournir qu’un service ‘à emporter’ ; les bars, cinémas, casinos, discothèques et salles de sport sont fermés.
  • Les rassemblements publics devront être limités à 50 personnes maximum.

Pour toute question relative au COVID-19 en Zambie, nous vous conseillons de suivre la page Facebook du Ministère de la Santé (https://www.facebook.com/mohzambia/). Par ailleurs, les autorités ont mis en place deux numéros de téléphone :

  • National Public Health Institute – (+260)(0)953898941/(0)964638726 ou (0)974493553
  • Disaster Management and Mitigation Unit (DMMU) - ligne d’urgence 909 

 

 

Depuis le début de cette année, des manifestations, des émeutes et des troubles civils ont eu lieu dans toute la Zambie, notamment dans certaines parties de Lusaka, de Chingola et de la région du Copperbelt. Ces troubles font suite à une série d'attaques contre des résidences privées, des écoles et d'autres propriétés, dont certaines ont été provoquées par l'utilisation de gaz par leurs auteurs.

On rapporte que des individus sont pris pour cible par des groupes d'autodéfense dans les zones urbaines et rurales, soupçonnés d'être responsables de ces attaques. Les manifestations et les grands rassemblements peuvent se produire sans avertissement et occasionnellement entraîner des troubles. Vous devez les éviter et quitter les lieux dès que possible si une foule se forme. 

Au vu des éléments précités, tout voyage vers la Zambie est momentanément déconseillé.

Nous conseillons aux Belges, qui envisagent de se rendre en Zambie ou qui s’y trouvent, de signaler leur présence online via le portail www.travellersonline.diplomatie.be ou en adressant un mail à l’ambassade (daressalaam@diplobel.fed.be), si cela n’a pas encore été fait.

 
Travellers Online

 

Description

Algemene veiligheid

Sécurité générale

Les voyages vers la Zambie sont possibles. Les territoires frontaliers suivants doivent néanmoins être évités :

  • Avec la RDC : la province du nord ; la province de Lupala et dans le Copperbelt, une zone de 10 km le long de la frontière.
  • Avec la Namibie : la frontière avec la bande de Caprivi où l'on trouve des bandes armées.
  • Avec l'Angola : les provinces du nord-ouest et de l'ouest.

Afin de mieux organiser l’assistance consulaire, nous vous conseillons également d’enregistrer votre voyage via www.travellersonline.diplomatie.be.

 
Criminalité

Dans beaucoup de pays de l'Afrique Sub-saharienne les voyageurs et touristes sont souvent la cible traditionnelle des voleurs et des escrocs ; il en est ainsi en Zambie.

Le motif de la plupart des agressions est la volonté de déposséder la victime de son argent et de ses biens de valeur. Il est conseillé d'informer l'ambassade ou le consulat de tels incidents afin que l'affaire puisse être portée à la connaissance des autorités compétentes. Dans l'ensemble du pays, les marchés traditionnels, les plages, les rues sombres, les zones désertes de la ville doivent être fréquentées avec prudence et sans porter des bijoux, montres, GSM, sacs, etc.