Cameroun

Carte Cameroun

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

Consultez également la page d'accueil de ce site web pour un aperçu des codes couleurs. 

Les déplacements non-essentiels en dehors de l'Union européenne, du Royaume-Uni, de la Suisse, du Liechtenstein, de l'Islande et de la Norvège restent interdits jusqu’à nouvel ordre conformément à l'article 18, §1 de l'Arrêté ministériel du 30 juin 2020. Toute personne de retour d’un voyage dans une de ces zones doit se mettre en quarantaine en Belgique et se soumettre à un test. Plus d'informations sur www.info-coronavirus.be.

A partir du 1er août 2020, TOUS les voyageurs revenant en Belgique sont tenus de remplir le « Passenger Locator Form ». De plus amples informations peuvent être consultées sur www.info-coronavirus.be.

Les voyageurs doivent être conscients du fait que de nouvelles flambées de Covid à l'étranger peuvent fortement affecter leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou si les frontières sont fermées.

Si vous vous trouvez actuellement ou si vous effectuez un voyage essentiel dans une zone à laquelle l’Arrêté ministériel ci-dessus s'applique, il est recommandé de lire les conseils ci-dessous concernant l'ensemble des questions de sécurité dans cette zone.

Les voyages non-essentiels vers le Cameroun sont actuellement interdits

Les frontières camerounaises sont fermées à tout  voyageur non-camerounais, à l’exception des résidents, diplomates et représentants d’ONG). Pour plus d’information, nous vous invitons à vous renseigner auprès de votre compagnie aérienne et/ou des représentations consulaires camerounaises.

Plusieurs cas de Coronavirus/COVID-19 ont été détectés au Cameroun. En conséquence, pour lutter contre la propagation du virus, les autorités camerounaises ont adopté un certain nombre de mesures dont :

  • la fermeture de toutes les frontières terrestres, aériennes et maritimes (sauf exceptions – voir ci-dessus) ;
  • la suspension de la délivrance de visas d’entrée au Cameroun
  • l’obligation de porter un masque en public ;
  • l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes ,
  • la restriction des déplacements urbains et interurbains qu’en cas d’extrême nécessité.

Les personnes séjournant au Cameroun et présentant des symptômes du COVID-19 sont invitées à appeler les numéros d’urgence mis en place par les autorités camerounaises : 1510 / + 237 677897644 / +237 677900157 / +237 677847093

Les voyageurs doivent tenir compte du fait que ces mesures sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. Les personnes se trouvant actuellement au Cameroun sont invitées à suivre les directives d’hygiène et de distanciation sociale des autorités camerounaises et à suivre quotidiennement l’évolution de la situation sanitaire.

Grâce à un certain nombre de mesures simples, vous pouvez empêcher la propagation des virus de la grippe, des coronavirus ou d'autres virus :

  • Lavez-vous les mains régulièrement.
  • Utilisez à chaque fois un nouveau mouchoir en papier et jetez-le dans une poubelle refermable. Vous n'avez pas de mouchoir sous la main ? Toussez ou éternuez à l'intérieur de votre coude.
  • Restez à la maison quand vous êtes malade.
  • Évitez les contacts étroits avec les personnes qui présentent des symptômes (toux ou éternuements) et les contacts tels que les étreintes ou les poignées de main.
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche avec des mains non lavées.
  • Restez à la maison si vous présentez des symptômes (fièvre, toux, difficultés respiratoires, fatigue intense, douleurs musculaires) et consultez immédiatement un médecin (toujours par téléphone au préalable). 

 

Il est fortement recommandé aux Belges qui se rendent dans le pays de se mettre en contact avec l’ambassade de Belgique à Yaoundé (+237 222 21 52 91 / yaounde@diplobel.fed.be) et de s’enregistrer sur Travellers Online (https://travellersonline.diplomatie.be).
 

Travellers Online

 

Description

Algemene veiligheid

Sécurité générale

Grandes villes/lieux touristiques

Dans la capitale Yaoundé,  il est déconseillé de fréquenter le quartier de la Briquetterie ainsi que le marché de Mokolo. Il est peu prudent de se déplacer à pied à Yaoundé, de jour comme de nuit, étant donné le risque d'agression. Le sommet du Mont Fébé, où l'on dispose d'une vue panoramique sur la ville, est un lieu courant d’agressions armées. Dans les autres villes, tous les déplacements de nuit sont déconseillés.

Il est vivement conseillé de privilégier des résidences sécurisées pour se loger. Quelques grands hôtels sont présents mais tous n’offrent pas les qualités requises en matière de sécurité. Les lieux de rassemblement comme les marchés, les festivals locaux ou les lieux situés à proximité d’ installations militaires sensibles sont déconseillés. Il faut constamment veiller à sa sécurité personnelle.

 

Régions déconseillées

Le Cameroun est officiellement en guerre contre l’organisation terroriste Boko Haram. Tous les déplacements vers la région de l’Extrême-Nord du Cameroun sont à éviter. Dans cette région, les occidentaux courent un réel danger (criminalité importante, viols, enlèvements et attentats). Les touristes et les humanitaires sont également visés. Des attentats terroristes ont souvent lieu dans des lieux de grands rassemblements (comme les marchés locaux).

Tout voyage dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest est déconseillé en raison de violentes confrontations entre groupes séparatistes et forces de l’ordre. Le risque d’enlèvements d’Occidentaux n'est pas à exclure. Par ailleurs, en cas d'opération « villes fantômes »  (« ghost towns »), il convient de s’abstenir de circuler sur la voie publique et de rester à l’intérieur - notamment à Bamenda, Buea et Kumbo.  Il est également conseillé de suivre les recommandations susceptibles d’être formulées par les autorités locales, comme par exemple les couvre-feux.

Tous les voyages dans les zones frontalières avec le Nigéria, le Tchad et la République centrafricaine, même hors des régions de l'extrême-nord, du nord-ouest et du sud-ouest sont également déconseillés ainsi que les voyages non-essentiels dans les régions du Nord et de l’Adamaoua. Le long des frontières avec le Nigéria, le Tchad et la République Centrafricaine des bandits (« coupeurs de route ») commettent des vols et des enlèvements en vue d'obtenir une rançon.

L'assistance consulaire sera très difficile à obtenir dans ces régions à cause de la situation sécuritaire.

Si vous envisagez un déplacement dans ces zones, il doit se faire dans le respect de mesures de sécurité strictes:

  • voyager en convoi sécurisé, avec une escorte de militaires camerounais et en disposant d’un ordre de mission,
  • prévoir un stock de vivres suffisant,
  • prévoir un hébergement sécurisé et prédéterminé et
  • réduire au maximum ses déplacements ; tout déplacement de nuit est à proscrire.
  • rester discret sur la destination et l’itinéraire emprunté pour se rendre à sa destination

Il est recommandé de s’informer régulièrement sur l’évolution de la situation sécuritaire dans la zone de déplacement et de planifier avec précaution ses mouvements.

 

Criminalité

La délinquance urbaine est en augmentation ces dernières années, surtout à Douala et à Yaoundé.

Pour votre sécurité, il convient :

  • d'éviter de se promener seul le soir ou la nuit ;
  • de circuler en journée uniquement en voiture, de préférence portes verrouillées et vitres relevées. Les véhicules 4x4 sont particulièrement prisés par les malfaiteurs ;
  • d’éviter de prendre des taxis de manière isolée, y compris en journée. En l’absence d’alternative, les trajets en groupe sont recommandés, en particulier la nuit (il est conseillé d’engager un taxi privé ou encore de louer une voiture avec chauffeur) ;
  • de ne pas porter de grandes quantités d'argent ou des objets de valeur sur soi.  Il peut être utile de disposer à portée de main d'une petite somme d'argent afin de pouvoir satisfaire d'éventuels agresseurs et de ne pas leur opposer de résistance car ils sont souvent armés ;
  • de ne pas laisser des objets de valeur ou des documents d’identité dans votre voiture ;
  • de garder la porte de votre chambre d’hôtel fermée à clé et de n'ouvrir qu'aux personnes connues et aux employés de l'hôtel après vérification de leur identité et de leur présentation auprès de la réception ;
  • d’éviter les quartiers populaires des grandes villes (notamment les quartiers de Mokolo et de la Briqueterie à Yaoundé).

Des cambriolages ont souvent lieu la nuit et sont parfois organisés par des hommes armés, qui passent outre les dispositifs de surveillance et peuvent recourir à la violence en cas de résistance. Il est donc fortement déconseillé de résister.

La criminalité  augmente habituellement au moment des fêtes de fin d'année et à l’approche de la rentrée scolaire (septembre)

Criminalité sur internet

Méfiez-vous des relations nouées par internet. Il est déconseillé d’organiser des rendez-vous par le biais d’applications sur smartphone ou internet. L’Ambassade de Belgique enregistre un nombre constant de plaintes de Belges victimes d’escroqueries via internet et des cas de menaces et escroqueries sont régulièrement rapportés. La plus grande prudence s’impose absolument dans le cadre de relations ou transactions financières via internet.

Wij werken momenteel aan de vernieuwing van onze website. Om een beter idee te krijgen van wie onze website raadpleegt en naar welke informatie hij of zij op zoek is, willen wij u vragen deze korte vragenlijst in te vullen. Dit zal maar enkele minuten van uw tijd vragen. Alvast bedankt voor uw medewerking.

 

De vragenlijst vindt u hier: https://qlite.az1.qualtrics.com/jfe/form/SV_4VdkGChG6BNcVXD

Indien nodig kunt u rechtsboven de taal van de vragenlijst aanpassen.