Chypre

Carte Chypre

Dernière mise à jour

Coronavirus:

Coronavirus: Un nombre croissant de cas d’infections au coronavirus (COVID-19) ont été enregistrés à Chypre. Les voyageurs sont invités à suivre la situation dans les médias et à suivre les consignes des autorités locales. Le SPF Santé publique a mis en ligne un site consacré au Coronavirus: www.info-coronavirus.be/fr. Les autorités chypriotes ont également consacré un site web officiel à la question du coronavirus :https://www.pio.gov.cy/coronavirus/en/index.html

Depuis le 23 mars, le gouvernement a mis en place un ‘lock down’ visant à limiter les déplacements non essentiels. Les modalités d’application de ce décret peuvent être trouvées sur le site web officiel du gouvernement chypriote consacré au coronavirus.

En raison de la pandémie de COVID-19, il est fortement déconseillé de voyager jusqu’à nouvel ordre. La République de Chypre a adopté une mesure de quarantaine de 14 jours pour les personnes pénétrant sur son territoire, pour autant qu’il soit encore possible de le faire. En effet, toutes les liaisons aériennes à destination de Chypre en provenance des principales destinations européennes ont été interrompues depuis le 21 mars à 3 heures du matin (pour une durée minimum de 14 jours), tandis que les autorités de la partie nord de l’île (contrôlée par l’armée turque et la "République turque de Chypre nord" non reconnue internationalement) refusent désormais l’accès aux citoyens belges. En outre, les autorités refusent l’accès aux personnes n’ayant pas été testées pour le COVID-19.

Le risque que des citoyens belges se retrouvent bloqués est très élevé. D’autant que tous les hôtels ont dû fermer à partir du 21 mars en vertu d’un décret gouvernemental. Les personnes se trouvant actuellement en voyage à Chypre sont invitées à s'enregistrer sur le site web www.travellersonline.diplomatie.be. En cas d'urgence, les personnes concernées peuvent contacter l’Ambassade ou s’adresser aux autorités locales pour assistance.

Afin de mieux organiser l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer votre voyage via https://travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

 

Description

Algemene veiligheid

Sécurité générale

Informations générales

La plupart des visites en Chypre s'effectuent sans difficulté particulière

L'île de Chypre demeure divisée dans sa longueur par une ligne de cessez-le-feu, imposée par les Nations Unies en 1974, la «Ligne Verte». Celle-ci sépare le territoire placé sous le contrôle effectif du gouvernement  de la République de Chypre, internationalement reconnue  de  celui de la soi-disante République Turque de Chypre du Nord. La «République Turque de Chypre du Nord » (RTCN), s'est autoproclamée indépendante en 1983 et n'a été reconnue par aucun pays de la Communauté internationale, sauf par la Turquie. La capitale, Nicosie, est aussi coupée en deux par la Ligne Verte. Les communautés greco-chypriote et turco-chypriote vivent séparées, malgré l'ouverture partielle de la Ligne Verte depuis 2003.

Les touristes visitant la partie nord de l’île (contrôlée par l’armée turque et la "République turque de Chypre nord" non reconnue internationalement) doivent impérativement respecter les interdictions de prises de vue aux abords des zones militaires turques protégées et identifiées comme telles par des panneaux comportant la mention « zone interdite » en plusieurs langues, dont le français. Il arrive en effet que des personnes soient arrêtées par la police de la « RTCN » pour n’avoir pas respecté ces interdictions, que l’armée turque applique scrupuleusement. Il est à cet égard fortement déconseillé de pénétrer dans la « zone tampon » en dehors des points de passage autorisés, des sentinelles armées en assurant de chaque côté la protection. En outre, certaines zones de la ligne verte sont  minées.

Ces circonstances ne troublent toutefois pas l'activité touristique sur l'île, qui est visitée chaque année par quelque 30 000 Belges.


Criminalité

Le degré de criminalité dans l'île est moins élevé que dans la plupart des pays de l'Union européenne. Depuis l'ouverture de la ligne verte en 2003, elle a tendance à augmenter. Les touristes sont parfois confrontés à de la petite criminalité telle que pick pockets, vente d’imitations de produits de luxe etc… 

De petits vols se produisent surtout durant la saison touristique.