Grande Bretagne et Irlande du Nord

Grande Bretagne et Irlande du Nord

Dernière mise à jour

Coronavirus Covid-19 :

De plus en plus de cas d’infection au coronavirus COVID-19 sont diagnostiqués au Royaume-Uni. Les autorités britanniques considèrent le risque pour le public d'infection au COVID-19 «élevé».

Pour les ressortissants belges, les déplacements non-essentiels hors de la Belgique sont déconseillés.

La circulation entre le Royaume-Uni et la Belgique devient plus difficile à mesure que les modalités de transport à disposition diminuent et/ou sont suspendues. Ceux qui séjournent à l'étranger pour une courte période sont priés de rentrer dès que possible, au risque de devoir rester à destination plus longtemps que prévu, avec les conséquences qu’une telle extension de séjour peut avoir.

Pour le transit du Royaume-Uni vers la Belgique via la France: les frontières restent ouvertes, mais les autorités françaises n'autorisent que le déplacement des ressortissants européens et des personnes ayant un droit de séjour rentrant chez eux par le territoire français. D’autres Etats membres de l’UE font de même.

Aux ressortissants belges, aux personnes ayant leur résidence principale en Belgique et aux résidents de longue durée, il est demandé de respecter deux conditions lors de leur retour en Belgique :

  • La personne doit rester en isolation à domicile pendant 14 jours ; ET
  • Il est interdit à la personne de travailler à l'extérieur pendant 14 jours (même si elle travaille dans un secteur essentiel) ; le télétravail est toujours autorisé.

Pour plus d’informations :https://centredecrise.be/sites/default/files/20200329_nccn_grensovergangen_final_new_fr.pdf

Respect des mesures de précaution

Depuis le lundi 23 mars, et ce pendant au moins trois semaines, un système de confinement strict a été mis en place pour l'ensemble du territoire. Les déplacements doivent être réduits au maximum et les personnes sont invitées à rester chez elles autant que possible.

Des exceptions sont prévues dans les cas suivants:

  • Se rendre sur son lieu de travail, si le télétravail n'est pas possible;
  • Faire des achats de première nécessité ou médicaux ;
  • Soigner ou aider une personne vulnérable ;
  • Faire de l’exercice physique, une fois par jour, à proximité de la maison et sans aucun rassemblement.

Lors de sorties, les mesures suivantes doivent être suivies:

  • les rassemblements de plus de deux personnes ne sont pas autorisées;
  • une distance de 2 mètres entre les personnes doit être respectée;
  • se laver les mains dès votre retour à la maison.

Il est recommandé de suivre de près les instructions des autorités britanniques, à savoir celles du ministère britannique de la Santé: https://www.gov.uk/guidance/coronavirus-covid-19-information-for-the-public (en anglais) et du National Health Service (NHS): https://www.nhs.uk/conditions/coronavirus-covid-19/ (en anglais).

Quelques mesures d'hygiène simples pour empêcher la propagation des virus en général (virus de la grippe, coronavirus, etc.):

  1. Lavez-vous les mains régulièrement avec du savon et de l'eau;
  2. Touchez le moins possible votre bouche, votre nez et/ou vos yeux;
  3. Couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir en papier jetable lorsque vous éternuez ou toussez;
  4. Évitez tout contact avec des personnes malades.

Le SPF Santé Publique a également mis en ligne un site consacré au coronavirus: www.info-coronavirus.be/fr/

 

 

 

 

Brexit:

La Chambre des communes britannique a approuvé le 24/01/2020 l'accord de retrait, ce qui signifie que tout est désormais en place pour un retrait ordonné du Royaume-Uni de l'UE le 31/01/2020. Le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne devront également donner leur approbation formelle dans les prochains jours, mais aucun autre problème n'est attendu à ce stade.

Concrètement, cela signifie que la période de transition commencera le 1er février 2020. Pendant cette période, qui expire le 31/12/2020, le Royaume-Uni reste lié par les règles européennes mais n'est plus représenté dans les institutions européennes.

En pratique, peu d’autres changements : les ressortissants de l'UE et les Britanniques peuvent continuer à vivre leur vie comme avant jusqu'au 31/12/2020. Ils peuvent voyager entre le Royaume-Uni et l'UE et vivre et travailler au Royaume-Uni dans les mêmes conditions que celles qui s'appliquaient avant l’accord de retrait.

Conséquences pour l'établissement - séjour de longue durée (plus de 3 mois):

L'enregistrement via le "EU settlement schema" (https://www.gov.uk/settled-status-eu-citizens-families) permet aux ressortissants de l'UE et aux membres de leur famille qui se sont installés au Royaume-Uni avant le 31/12/2020, de rester légalement au Royaume-Uni après 2020.

Si vous résidez de manière permanente au Royaume-Uni et si vous souhaitez obtenir des réponses sur les conséquences du Brexit et sur les titres de séjour au Royaume-Uni, vous pouvez consulter le lien suivant : https://www.gov.uk/browse/visas-immigration/eu-eea-commonwealth.

Conséquences pour les voyages de courte durée (moins de 3 mois) :

Le statu quo pendant la période de transition s'applique également aux Belges qui ne vivent pas au Royaume-Uni, mais qui se rendent au Royaume-Uni pour, par exemple, des visites touristiques ou des voyages d'affaires.

Si vous voyagez bientôt au Royaume-Uni en tant que touriste ou pour affaires, une carte d'identité valide suffira et un passeport international ne sera requis qu'à un stade ultérieur, très probablement à partir de 2021.

Durée de la période de transition - et après?

La période de transition susmentionnée se termine normalement le 31/12/2020 et peut éventuellement être prolongée de 1 à 2 ans. Pendant cette période de transition, les négociations se poursuivront avec le Royaume-Uni à propos de nos relations futures. Les conséquences concrètes seront signalées au fur et à mesure de l'avancement des négociations. Continuez à suivre attentivement ces conseils de voyage.

Il est conseillé d’être très prudent dans les endroits où il y a une grande affluence, comme les lieux touristiques, les centres commerciaux, les lieux de sortie etc.

Le voyageur se rendant au Royaume-Uni doit tenir compte d’un certain risque au niveau de la sécurité. Les problèmes de terrorisme ou criminalité sont semblables à ceux rencontrés dans la plupart des villes européennes.

Afin de mieux organiser l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer votre voyage via https://travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

 

Description

Algemene veiligheid

Sécurité générale

Numéro d’urgence : 999

Numéro britannique commun pour les ambulances, la police, les pompiers et les garde-côtes.

Ce numéro est gratuit et peut être composé à partir d’un téléphone fixe ou d’un portable, sans crédit et avec n’importe quel opérateur européen.

Une connaissance suffisante de la langue anglaise est nécessaire.

 
Numéro d’urgence européen : 112

Fonctionne dans tous les pays membres de l’Union Européenne depuis le 01/05/2004.

Ce numéro est gratuit et peut être composé à partir d’un téléphone fixe ou d’un portable, sans crédit et avec n’importe quel opérateur européen. Il permet de contacter les pompiers, la  police et les services d’urgence médicale. Une connaissance suffisante de la langue anglaise est souhaitable.

 
Informations générales 

Le voyageur se rendant au Royaume-Uni doit tenir compte d’un certain risque au niveau de la sécurité. Les problèmes rencontrés dans les grandes villes britanniques sont semblables à ceux rencontrés dans la plupart des villes européennes. Il est recommandé de se tenir informé de la situation locale via les médias.

 
Manifestations, Emeutes

Des manifestations ont lieu régulièrement dans les grandes villes britanniques, et particulièrement dans le centre de Londres. Ces dernières années, ces manifestations ont été dans l'ensemble pacifiques.

Il est toutefois conseillée au voyageur de se tenir à l'écart des manifestations et des grands rassemblements publics.

 
Menace terroriste

En ce qui concerne le terrorisme international : le niveau d’alerte a été diminué de critique à sérieux (une attaque terroriste est hautement probable) depuis le 27 mai 2017.

Pour ce qui est du terrorisme nord-irlandais : en Irlande du Nord, sérieux (une attaque terroriste est hautement probable), et pour le reste de la Grande-Bretagne (Angleterre, Pays de Galles et Ecosse), substantiel (une attaque terroriste est fort possible).

Pour vérifier le niveau de menace terroriste et obtenir plus d’informations sur les paramètres utilisés pour le déterminer, le voyageur peut à tout moment consulter le site : https://www.mi5.gov.uk/threat-levels

De manière générale, il est recommandé de faire preuve d’une extrême vigilance dans les transports publics et les sites touristiques les plus fréquentés.

 
Menace terroriste – Irlande du Nord

La mise en place de l’accord de paix du Vendredi-Saint (1998) a entraîné une diminution sensible des violences sectaires en Irlande du Nord. Certains groupes restent néanmoins potentiellement actifs.

Il se produit des troubles civils en Irlande du Nord pendant la saison des marches de l’Ordre d’Orange (du mois d’avril au mois d’août).

 
Menace terroriste internationale

Le risque général d'attentat terroriste est beaucoup plus élevé à Londres que dans les autres capitales européennes. Le public est appelé à rester vigilant et à rapporter aux autorités compétentes tout ce qui pourrait sembler suspect (p.ex. bagages non surveillés).

Anti-Terrorist Hotline : 0800 789 321 ou 999

Les attentats à la bombe du 07.07.2005 ont prouvé que les services de secours britanniques sont bien préparés. En outre, les services de sécurité restent en permanence en état d’alerte.

 
Criminalité

Le voyageur ne doit pas craindre une criminalité spécifique.

On rapporte des crimes mineurs (vols à la tire, vols de sacs à mains, vols avec agression) dans les grands centres urbains, notamment dans les endroits fréquentés par les touristes, les transports en commun, les restaurants, les pubs et les bars, ainsi que dans les aéroports, en particulier durant la saison estivale.

Les vols de liquidités et de documents d’identité sont fréquents. Il est dès lors vivement conseillé de :

  • scanner les documents d’identité et se les envoyer par email (ainsi ils sont disponibles dans la boîte de réception de votre messagerie internet),
  • garder sur soi une photocopie des documents d’identité,
  • laisser tous les documents d’identité dans un endroit sûr (coffre de la chambre d’hôtel par exemple) pendant toute la durée du voyage.

La vigilance est requise, et les bagages ne doivent jamais rester sans surveillance.

Dans la ville de Londres et les principales métropoles britanniques, il convient de suivre quelques règles élémentaires de sécurité. Il est conseillé d’éviter de se promener seul la nuit dans certains quartiers de banlieue ou d’emprunter des rues isolées dans les grandes villes et d’être vigilant, en fin de semaine, aux abords de certains quartiers très fréquentés de Londres (notamment Soho, Leicester Square) où des agressions peuvent être commises par des groupes de jeunes, souvent en état d’ébriété.

Il est très fortement recommandé de ne recourir qu’aux taxis portant une enseigne officielle.

 
Fraude, Cyber-fraude

Les fraudes commises sur les cartes bancaires et les cartes de crédit sont à la hausse, et il en va de même des vols d’identité.

La fraude financière sur Internet est de plus en plus courante au Royaume-Uni. Le cas classique concerne des arnaqueurs qui demandent à leur victime de leur envoyer de l’argent. Les approches varient : loteries, agences au-pair, relations amoureuses, héritages imprévus etc.

De nombreux citoyens belges nous rapportent avoir reçu des demandes d’aide financière urgente venant de personnes qu’ils ont rencontrées en ligne. L’arnaqueur établit une relation personnelle et gagne la confiance de sa victime, pour ensuite lui annoncer qu’il a un besoin urgent d’argent afin de faire face à une urgence fictive.

Ne fournissez qu’avec extrême prudence vos informations bancaires, telles que les coordonnées de vos cartes bancaires, cartes de crédit, et uniquement quand le site est vérifié et sécurisé. Ne communiquez jamais votre code PIN.

N’utilisez jamais le système de paiement Western Union pour une personne autre que des parents des amis ou des personnes que vous connaissez personnellement. Si l'on vous demande d'utiliser Western Union pour payer une facture de commerçant ou effectuer un paiement à une personne inconnue, dites- vous bien qu'il s'agit presque certainement d'une arnaque, puisque le retrait peut-être anonyme, même si vous avez coché la case qui demande le contraire.

Mise en garde Western Union  http://www.westernunion.nl/WUCOMWEB/staticMid.do?method=load&pagename=fraudIndex

Mise en garde Police Fédérale Belge : http://www.polfed-fedpol.be/crim/crim_fccu_internet01_nl.php