La Belgique accueille une réunion du Partenariat International pour la Vérification du Désarmement nucléaire

  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Au cours des trois dernières décennies, le nombre d'armes nucléaires a diminué de façon drastique par rapport aux pics des arsenaux de la guerre froide. La clé de ces réductions substantielles a été la capacité des pays à vérifier le respect mutuel de la mise en œuvre des traités. L'importance de la vérification dans les futurs efforts de désarmement nucléaire est primordiale et nécessite d'accroître la capacité collective des nations à traiter ces questions de vérification. À cet effet, le gouvernement des États-Unis a lancé l'IPNDV en décembre 2014. L'IPNDV comprend plus de 25 pays, dont la Belgique, qui relèvent les défis complexes associés à la surveillance et à la vérification du démantèlement des armes nucléaires. 

L'organisation de cette réunion s'inscrit dans le cadre de l'engagement de la Belgique en faveur d'un monde sans armes nucléaires. Le rôle de la vérification dans les efforts mondiaux de désarmement nucléaire sera également un thème prioritaire pour la délégation belge lors de la prochaine conférence d'examen du Traité de non-prolifération, qui aura lieu en août à New York.
 

Nos porte-paroles

  1. Type d'actualité