Les Affaires étrangères soutiennent tous les candidats belges à des postes internationaux

Le SPF Affaires étrangères défend les intérêts et les valeurs de la Belgique et des Belges à l'étranger, ainsi qu'un multilatéralisme efficace. Il soutient notamment les candidats belges à des postes dans les organisations internationales.

  1. Dernière mise à jour le

Le SPF Affaires étrangères défend les intérêts et les valeurs de la Belgique et des Belges à l'étranger, ainsi qu'un multilatéralisme efficace. Il soutient notamment les candidats belges à des postes dans les organisations internationales.

Par le biais du réseau des missions diplomatiques belges en Belgique et à l'étranger, des informations et des interprétations concernant les candidatures belges sont fournies aux pays ou partenaires participant à une procédure de sélection. Les efforts diplomatiques sont toujours axés sur la procédure spécifique du mandat. Ceci dans le but d'obtenir un impact maximal.

Il y a actuellement quatre candidatures belges à des postes internationaux : Benoit Van Keirsbilck (Comité des droits de l'enfant), Hans Kluge (réélu directeur régional de l'OMS pour l'Europe), Didier Reynders (Secrétaire général du Conseil de l'Europe) et Isabelle Durant (Envoyée spéciale de l'UE pour les droits de l'homme).

Didier Reynders a été confirmé par le gouvernement fédéral comme candidat belge au poste de secrétaire général du Conseil de l'Europe. En ce qui concerne l'élection du Secrétaire général du Conseil de l'Europe, les 46 États membres établissent une liste restreinte d'au moins deux candidats. Le Secrétaire général est ensuite élu par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

Benoit Van Keirsbilck et Hans Kluge doivent également être élus par les États membres des organisations respectives, ce qui nécessite des démarches dans différents pays. Notre réseau postal est également mobilisé à cet effet.

La candidature d'Isabelle Durant au poste d'envoyée spéciale de l'UE pour les droits humains est également très importante pour notre pays et nous la soutenons. Cependant, la nomination se fait d'une manière différente et nécessite une approche différente. C'est le HRVP Borrell qui doit nommer le candidat après un processus de sélection. Il ne s'agit donc pas d'une élection parmi les Etats membres de l'UE, mais d'un choix du HRVP Borrell qui ensuite est validé par les Etats membres.

Nos porte-paroles

  1. Type d'actualité