Dorien Nijs représentera le panel de citoyens belge pour la Conférence sur l’avenir de l’Europe à Strasbourg

Ce jeudi 20 janvier, Dorien Nijs prendra le train en direction de Strasbourg et du Parlement européen où elle y présentera en séance plénière (21 et 22 janvier) les recommandations de la Belgique, issues des panels citoyens, dans le cadre de la Conférence sur l'avenir de l'Europe.

  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Ce jeudi 20 janvier, Dorien Nijs prendra le train en direction de Strasbourg et du Parlement européen où elle y présentera en séance plénière (21 et 22 janvier) les recommandations de la Belgique, issues des panels citoyens, dans le cadre de la Conférence sur l'avenir de l'Europe. Sophie Wilmès, en tant que ministre des Affaires européennes, sera présente à la gare de Bruxelles-midi ce matin pour lui faire part de son soutien et lui souhaiter bonne chance.

En tant que l'un des 27 États membres de l'Union européenne, la Belgique a décidé de participer activement à cette conférence de diverses manières, notamment en instaurant au niveau national des panels réunissant des citoyens belges venus d’horizons très différents. En octobre, 50 citoyens dont Dorien Nijs ont été ainsi sélectionnés au hasard pour représenter la population belge. Pendant trois week-ends, ces citoyens se sont réunis pour débattre de l'un des neuf thèmes de la conférence, à savoir la démocratie européenne et plus particulièrement la participation publique dans l'Union européenne.

Les travaux se sont clôturés à la mi-décembre. Une centaine de recommandations ont reçu une majorité de votes et font donc partie des suggestions belges pour l'avenir de l'Europe. Les citoyens ont formulé des recommandations autour de cinq thèmes qu'ils avaient choisis :

  1. Améliorer la communication sur l'Union européenne
  2. Identifier et combattre la désinformation sur l'Union européenne
  3. Les panels de citoyens comme outil de participation
  4. Le référendum dans les affaires européennes
  5. Améliorer les instruments participatifs déjà existants dans l'Union européenne

De manière générale, afin de toucher le plus grand nombre de personnes, l'Union européenne est invitée à s'efforcer de simplifier, de rendre compréhensible et accessible la communication et l'information sur les sujets prioritaires traités à son niveau. D'autre part, il est demandé à l'UE de lutter contre la désinformation et d'obliger les médias sociaux à l'intégrer dans leur plateforme. Les participants estiment que les panels de citoyens volontaires, informés par des experts, sont utiles et efficaces pour impliquer les citoyens dans la démocratie. L'organisation de référendums pour la population européenne est également suggérée comme un moyen possible de participation. Enfin, il est apparu que les instruments participatifs déjà existants, tels que l'initiative citoyenne et le droit de pétition, ne sont pas suffisamment connus du public.

Les suggestions des différents panels proposés au niveau européen, mais aussi les recommandations faites via la plateforme numérique de la Conférence, seront discutées par les instances européennes lors de deux sessions plénières conclusives le 25-26 mars et 8-9 avril 2022. L'objectif est de pouvoir présenter des conclusions politiques aux citoyens européens des 27 États membres le 9 mai 2022, qui est la "Journée de l'Europe".

 

  1. Type d'actualité