Voyager au Burundi : Conseils aux voyageurs

En voyage au Burundi ? Découvrez nos conseils de voyage pour cette destination. Les conseils aux voyageurs ont valeur d’avis et ne sont pas contraignants.

Sécurité générale au Burundi

Informations sur la sécurité générale au Burundi.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

Actualité

La situation sécuritaire générale dans le pays est relativement stable à l’exception de certaines attaques sporadiques à proximité de la RDC ou à Bujumbura ne visant pas spécifiquement les étrangers. L’instabilité régionale et les tensions socio-économiques peuvent toutefois être à l’origine d’incidents mais les étrangers ne sont pas ciblés. Il convient de rester vigilant, en particulier par rapport à la petite criminalité (vol, cambriolage).

Les déplacements sont déconseillés après la tombée du jour (18h à 06h).

Toutes les zones situées à proximité de la frontière entre le Burundi et la République démocratique du Congo sont fortement déconseillées. Les voyages non-essentiels dans les provinces de Cibitoke et Bubanza sont également déconseillés et plus encore au nord de la forêt de Kibira, où des groupes armés sont suspectés être actifs.

Le Burundi propose des soins de santés basiques. Les voyageurs sont invités à prendre leurs dispositions médicales. Il y a en outre eu un récent rebond des cas de choléra, principalement dans certains quartiers populaires de Bujumbura. Enfin, d’autres maladies tropicales sont très présentes au Burundi.


Sécurité générale

Au cours des derniers mois, des attaques sporadiques ont eu lieu dans des zones frontalières avec la RDC. Par ailleurs, certains incidents à la grenade se sont produits  ces derniers mois à Bujumbura. Toutefois, ces attaques ne visent pas les étrangers et les expatriés. La vigilance est de mise dans toutes les provinces du pays. Toutes les zones situées à proximité de la frontière entre le Burundi et la République démocratique du Congo sont ainsi fortement déconseillées. De même, les voyages non-essentiels dans les provinces de Cibitoke et Bubanza ainsi que dans le nord de la forêt de Kibira sont déconseillés. Tout voyageur qui s’y rendrait est invité à une vigilance accrue.

Il est déconseillé de se déplacer la nuit (entre 18h et 06h). Il est recommandé d’éviter des lieux de forte affluence (gares routières, marchés, …).  Les déplacements de nuit en véhicule requièrent la plus grande prudence. Il est recommandé de verrouiller ses portières pour éviter toute tentative de vol. À Bujumbura, durant la journée, il est déconseillé de se déplacer à pied en dehors du centre-ville ou des quartiers résidentiels.

Il est recommandé de ne pas se joindre aux rassemblements politiques et de de ne pas s’exprimer ouvertement (même à travers les médias ou les réseaux sociaux) sur les questions de politique interne. La question du passé historique commun entre le Burundi et la Belgique reste un sujet sensible et à propos duquel il convient de faire preuve de circonspection.


Criminalité

Le taux de criminalité au Burundi n’est pas très élevé,  bien que celle-ci soit en augmentation, particulièrement à Bujumbura suite à la détérioration de la situation économique. Une augmentation des cas de cambriolages à domicile a été constatée. Des cas de vols de téléphones portables ou autres objets par des « enfants en situation de rue » se produisent souvent.

Nous conseillons de rester extrêmement vigilants lors de tout déplacement en ville après avoir échangé de l’argent ou effectué un retrait bancaire. Les déplacements à pied après la nuit tombée sont formellement déconseillés, même dans le centre-ville.

En général, il n'y a pas d'hostilité envers les étrangers. Cependant, devant la grande pauvreté de la population, les étrangers peuvent constituer une cible de choix et les cas de banditisme sont fréquents dans les campagnes. Une grande prudence est recommandée lors des déplacements à l'intérieur du pays, notamment dans les lieux touristiques reculés. Il est globalement recommandé d’éviter de montrer bijoux et objets de valeur.

La police et la justice ont peu de moyens et des cas de corruption sont rapportés.

Divers

La baignade dans le lac Tanganyika n'est pas recommandée, étant donné la présence de crocodiles et d'hippopotames, mais aussi de la bilharziose. Seules certaines plages offrent une certaine sécurité.