France

Carte France

 

Dernière mise à jour
 

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages dans l’UE sont possibles : la vigilance reste de mise et les conditions de voyage liées au Covid doivent être strictement respectées.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.

 

1. Réouverture des frontières depuis le 9 juin

Depuis le 9 juin, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers sont rouverts selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers.

Une classification des pays a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Les listes des pays sont susceptibles d’être adaptées selon les évolutions de leur situation épidémique.

Classification des pays sur la base des indicateurs sanitaires :

  • Pays « verts » : pas de circulation active du virus, pas de variants préoccupants recensés. 
  • Pays « oranges » : circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants. Il s’agit de tous les pays n’étant pas inclus dans les listes des pays « verts » et « rouges », par exemple le Royaume-Uni, pour qui une obligation de test de moins de 24h pour les personnes non vaccinées a été ajoutée.
  • Pays « rouges » : circulation active du virus et présence de variants préoccupants.

Pour plus d’informations: https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/deplacements

Concrètement, pour un voyageur en provenance d’un pays « vert » (Espace européen, dont la Belgique) :

  • Si le voyageur est vacciné : pas de test PCR ni antigénique, pas d'isolement, pas de motif impérieux exigé.
  • Si le voyageur (âgé de 12 ans ou plus) n’est pas vacciné : test PCR ou test antigénique négatif de moins de 72 heures avant le départ, pas d'isolement, pas de motif impérieux exigé.
  • Exceptions : pour Chypre, Espagne, Grèce, Malte, Pays-Bas,  Portugal, un test au départ de moins de 24h est exigé pour les personnes non vaccinées.

 

2. Pass sanitaire 

Depuis le 1er juillet, le pass sanitaire, aussi dénommé  « certificat COVID numérique de l’UE »  est reconnu pour les déplacements internes à l’espace européen. Pour la France il doit confirmer :

  • la preuve d’un cycle vaccinal complet incluant le délai post-injection nécessaire :
    • Les vaccins admis par la France sont ceux reconnus par l’Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer, Moderna, AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield et Johnson & Johnson.
    • La preuve de vaccination n’est valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit :
      • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Vaxzevria, Covishield) ;
      • 28 jours après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
      • 7 jours après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent documenté de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).
  • soit la preuve d’un test RT-PCR ou d’un test antigénique négatif de moins de 72 heures. Les délais en vigueur pour la validité des tests sont stricts au moment de l’embarquement (pas de flexibilité à 2 ou 3 jours) ;
  • soit la preuve d’un test RT-PCR positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 15 jours et de moins de 6 mois.

Les voyageurs européens pourront présenter le « QR code » du certificat à la police aux frontières ou aux compagnies aériennes sans se soucier de la langue dans laquelle le certificat est écrit. Un voyant vert ou rouge indiquera si le voyageur européen peut entrer sur le territoire ou non.

 

3. Mesures nationales générales

Extension du pass sanitaire à plusieurs lieux accueillant du public

Par le pass sanitaire, vous prouvez :

  • une vaccination (schéma complet, voir ci-dessus) ;
  • ou un test négatif de moins de 48h pour l’accès aux événements ou lieux concernés ;
  • ou un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19.

Depuis le 7 juillet 2021, sauf s'ils ont un caractère médical, les tests PCR et antigéniques de dépistage du COVID-19 deviennent payants pour les touristes étrangers venant en France et ne résidant pas sur le territoire national.

Depuis le 9 juin 2021, le pass sanitaire est demandé pour assister à des événements réunissant 1 000 personnes et plus.

Depuis le 21 juillet 2021, le pass sanitaire est étendu à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes.

Depuis le 09 août 2021, le pass sanitaire est étendu aux cafés et  restaurants ( y compris les terrasses ), aux grands magasins et centres commerciaux de plus de 20.000 m2 (sur décision du préfet du département) , hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, ainsi qu’aux déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux ( vols intérieurs, trajets en TGV, Intercités, cars interrégionaux,…).

Précision : cette obligation s’appliquera aussi aux jeunes de 12 à 17 ans à partir du 30 septembre 2021.

L’utilisation du pass sanitaire est autorisée par la loi jusqu’au 15 novembre 2021.

Pour plus d’informations sur le pass sanitaire : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/pass-sanitaire

Pour plus d’informations générales : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/questions-reponses

 

4. Mesures spécifiques en fonction de la destination/provenance

Les règles à respecter pour les déplacements internationaux depuis et vers la France sont disponibles sur : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage

 

 

Zones frontalières

Les habitants non vaccinés des zones frontalières sont exemptés de présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72h avant leur départ, pour les déplacements en France n’excédant pas 24h et dans la limite d’un rayon de 30 km autour de leur lieu de résidence.

 

Corse

Les règles du pass sanitaire européen sont d’application.

Toute personne âgée de 12 ans ou plus souhaitant se déplacer à destination de la Corse doit être munie :

  •  Soit du résultat d’un test PCR de moins de 72 heures avant le déplacement ou test antigénique de moins de 48 heures. Les seuls tests antigéniques pouvant être valablement présentés sont ceux permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2 ; les autotests ne sont pas acceptés.
  • Soit d’un justificatif de son statut vaccinal.
  • En outre une déclaration sur l’honneur imprimée et signée, sera exigée par la compagnie de transport lors de l’embarquement. Dans ce document, le passager devra certifier ne pas présenter de symptôme d’infection COVID-19, ne pas être un cas confirmé de COVID-19, et ne pas avoir connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé dans les quatorze jours précédant le voyage. Il n’est pas nécessaire de présenter un test PCR pour se rendre de la Corse vers le continent.

Pour plus d’informations, veuillez consulter les sites web de la Préfecture de Corse du Sud ou de la Préfecture de Haute-Corse.

 

Voyageurs en transit

Pour une escale sans sortie hors de l’aéroport, un contrôle sanitaire n’est pas nécessaire pour prendre sa correspondance.

 

Outre-Mer

Les règles du pass sanitaire européen sont applicables pour les Outre-mer.

Des règles spécifiques adaptées à la situation de chaque territoire et notamment à la diffusion des variants sont mises en place.

Face à la dégradation de la situation en Guadeloupe, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, en Martinique et à La Réunion, les préfets concernés ont décidé de renforcer les mesures permettant de freiner la progression de l’épidémie ( couvre-feu et/ou confinement ).

Au regard de la situation épidémiologique locale, le préfet peut imposer des motifs impérieux au départ et à l'arrivée dans les territoires. Les justificatifs sont alors contrôlés par les compagnies aériennes ou la Police aux frontières.

Vous pouvez retrouver le détail des mesures en vigueur sur le site du gouvernement et sur les sites des préfectures des territoires concernés.

TERRORISME
 

Plusieurs attaques terroristes ont eu lieu en France le dernier mois, dont une attaque au couteau à la Basilique Notre-Dame de Nice ce 29 octobre 2020. Suite à ces événements, le Premier Ministre français a annoncé le 29/10/2020 que l’ensemble du territoire français est placé au niveau « Urgence Attentat » du plan VIGIPIRATE. Les militaires seront d’avantage mobilisés sur tout le territoire français. Les lieux de cultes et les écoles feront l’objet d’une protection rapprochée par les forces de l’ordre. Une vigilance accrue est vivement recommandée.

 

 

Pour tout voyage en France, en particuliers vers l’outre-mer, vous pouvez vous inscrire sur https://travellersonline.diplomatie.be.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Risque terroriste

Suite aux attentats terroristes en France, les autorités françaises ont pris des mesures particulières qui entraînent la surveillance des sites sensibles.Les Belges sur place doivent être vigilants, éviter les grands rassemblements et concentration de personnes et suivre scrupuleusement les directives des autorités françaises.

Criminalité

La petite délinquance est particulièrement élevée dans la région parisienne et la région marseillaise et sur la Côte d’Azur.

Prenez en compte les mesures de précaution suivantes :

  • Gardez toujours votre carte d’identité ou votre passeport sur vous mais laissez vos objets de valeur dans le coffre-fort de l'hôtel.
  • Soyez prudents lorsque vous voyagez en train de nuit. Il est arrivé que des voyageurs se fassent dévaliser dans leur sommeil par des voleurs ayant eu recours à des substances soporifiques.
  • La plus grande prudence est de mise sur les autoroutes et les aires de repos. Des voleurs recourent à différentes astuces pour dévaliser des voitures, faisant semblant d'être victimes d'une panne ou de vouloir vous aider. Ne sortez pas de votre voiture et poursuivez votre route.
  • L'autoroute A1 est régulièrement le théâtre de braquages en particulier lors d’embouteillages. Les auteurs des faits, à pied ou à scooter, se faufilent entre les véhicules à l’arrêt pour atteindre leur cible. Ne laissez pas vos objets de valeurs (sacs à mains, ordinateurs, tablettes et autre) sur le siège passagers ou sur la banquette arrière. Mettez vos sacs sous votre siège ou par terre.