France

Carte France

 

Dernière mise à jour
 

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages dans l’UE sont possibles : la vigilance reste de mise et les conditions de voyage liées au COVID-19 doivent être strictement respectées.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site info-coronavirus. 

 

 1. Déplacements internationaux

Depuis le 12 février 2022, les règles suivantes sont d’application :

Pays verts : pays ou territoires connaissant une circulation négligeable ou modérée du virus, en l'absence de variant préoccupant émergent.

Pays oranges : pays ou territoires connaissant une circulation active du virus, en l'absence de variant préoccupant émergeant. Il s’agit de tous les pays n’étant pas inclus dans la liste des pays « verts ».

Pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus aucun test n'est exigé au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance.

Pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte »

Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », en plus de l’obligation de présenter un test PCR ou antigénique négatif, ils doivent continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France et peuvent toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler.

https://www.interieur.gouv.fr/covid-19-deplacements-internationaux

Les enfants de moins de 12 ans sont dispensés de ces formalités..

 

2. Pass sanitaire

Depuis le 1er juillet 2021, le pass sanitaire, aussi dénommé  « certificat COVID numérique de l’UE »  est reconnu pour les déplacements internes à l’espace européen. Pour la France il doit confirmer :

la preuve d’un cycle vaccinal complet incluant le délai post-injection nécessaire ;

soit la preuve d’un test RT-PCR négatif de mois de 72 heures ou d’un test antigénique négatif de moins de 48 heures avant le départ ;

 soit la preuve d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la COVID-19, datant de plus de 11 jours et de moins de 6 mois.  Ce certificat n'est valable que pour une durée de six mois à compter de la date de réalisation du test.

Les vaccins admis par la France sont ceux reconnus par l’Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield et Johnson & Johnson.

La preuve de vaccination n’est valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit :

7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Vaxzevria, Covishield) ;

28 jours après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Janssen) ;

7 jours après  après l'administration d'une dose complémentaire d'un vaccin à ARN messager.

Depuis le 1er février 2022, pour que leur schéma vaccinal reste reconnu comme complet, les personnes de dix-huit ans ou plus souhaitant entrer en France doivent avoir reçu une dose de vaccin à ARN messager complémentaire au plus tard 9 mois suivant l'injection de la dernière dose requise.

Depuis le 30 septembre 2021, le « pass sanitaire » est obligatoire pour les mineurs âgés de 12 ans et deux mois à 17 ans.

 

Plus d’informations sur le pass sanitaire.

 

3. Mesures nationales générales

Depuis le 14 mars 2022, la présentation du pass vaccinal est suspendue dans tous les endroits où il était exigé (lieux de loisirs et de culture, activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels...).

Passée cette date, le « pass sanitaire » restera toutefois en vigueur dans les établissements de santé et lieux de soin.

Depuis le 14 mars 2022, le port du masque n’est plus obligatoire. Tous les lieux sont concernés, sauf les transports collectifs de voyageurs et les établissements de santé.

Les tests PCR et antigéniques de dépistage du COVID-19 deviennent payants, sauf s'ils ont un caractère médical, pour les touristes étrangers venant en France et ne résidant pas sur le territoire national.

Plus d’informations générales

 

4. Mesures spécifiques en fonction de la destination/provenance

Les règles à respecter pour les déplacements internationaux depuis et vers la France sont disponibles sur le site web du Ministère de l'Intérieur français

 

Corse

Les documents sanitaires (preuves de vaccins et/ou tests) restent exigibles pour les vols de/vers un pays étranger. Les règles applicables en fonction de la classification du pays sont consultables sur https://www.interieur.gouv.fr/covid-19-deplacements-internationaux

Le pass sanitaire n’est plus d’application pour les déplacements domestiques ( continent – Corse et Corse-Continent ).

Pour plus d’informations, veuillez consulter les sites web de la Préfecture de Corse du Sud ou de la Préfecture de Haute-Corse.

 

Outre-Mer

Les règles du pass sanitaire européen sont applicables pour les Outre-mer.

Des règles spécifiques adaptées à la situation de chaque territoire et notamment à la diffusion des variants sont mises en place.

Au regard de la situation épidémiologique locale, le préfet peut imposer des motifs impérieux au départ et à l'arrivée dans les territoires. Les justificatifs sont alors contrôlés par les compagnies aériennes ou la Police aux frontières.

Vous pouvez retrouver le détail des mesures en vigueur sur le site du gouvernement(link is external) et sur les sites des préfectures des territoires concernés.

 

www.guadeloupe.gouv.fr

www.guyane.gouv.fr

www.martinique.gouv.fr

www.mayotte.gouv.fr

www.nouvelle-caledonie.gouv.fr

www.polynesie-francaise.pref.gouv.fr

www.reunion.gouv.fr

www.saint-barth-saint-martin.gouv.fr

www.saint-pierre-et-miquelon.gouv.fr

www.taaf.fr

www.wallis-et-futuna.gouv.fr

Pour tout voyage en France, en particuliers vers l’outre-mer, vous pouvez vous inscrire sur Travellers Online.

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Risque terroriste

Suite aux attentats terroristes en France, les autorités françaises ont pris des mesures particulières qui entraînent la surveillance des sites sensibles.Les Belges sur place doivent être vigilants, éviter les grands rassemblements et concentration de personnes et suivre scrupuleusement les directives des autorités françaises.

Criminalité

La petite délinquance est particulièrement élevée dans la région parisienne et la région marseillaise et sur la Côte d’Azur.

Prenez en compte les mesures de précaution suivantes :

  • Gardez toujours votre carte d’identité ou votre passeport sur vous mais laissez vos objets de valeur dans le coffre-fort de l'hôtel.
  • Soyez prudents lorsque vous voyagez en train de nuit. Il est arrivé que des voyageurs se fassent dévaliser dans leur sommeil par des voleurs ayant eu recours à des substances soporifiques.
  • La plus grande prudence est de mise sur les autoroutes et les aires de repos. Des voleurs recourent à différentes astuces pour dévaliser des voitures, faisant semblant d'être victimes d'une panne ou de vouloir vous aider. Ne sortez pas de votre voiture et poursuivez votre route.
  • L'autoroute A1 est régulièrement le théâtre de braquages en particulier lors d’embouteillages. Les auteurs des faits, à pied ou à scooter, se faufilent entre les véhicules à l’arrêt pour atteindre leur cible. Ne laissez pas vos objets de valeurs (sacs à mains, ordinateurs, tablettes et autre) sur le siège passagers ou sur la banquette arrière. Mettez vos sacs sous votre siège ou par terre.