Maroc

Carte Maroc

 

Dernière mise à jour

 

Le risque terroriste ou criminel à l'encontre des particuliers existe.  Il est par conséquent conseillé de consulter régulièrement les conseils aux voyageurs et de prendre les mesures de précaution élémentaires. Il est également recommandé de suivre scrupuleusement les consignes des autorités locales. Les compatriotes sont invités à enregistrer leur voyage sur https://travellersonline.diplomatie.be.

Il est vivement recommandé de respecter les conseils et les mesures de sécurité mentionnés ci-dessous. 
 

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Actualité

Le Maroc fait l’objet d’une menace terroriste sérieuse liée au retour de djihadistes marocains de Syrie, en Irak et en Libye. Les autorités ont pris des mesures dans l’ensemble du pays pour faire face à cette menace. Ces mesures de sécurité ont été renforcées à plusieurs reprises et sont régulièrement adaptées selon les nécessités.

Malgré la fin des manifestations à caractère social notamment dans le nord du pays  (Rif) dans cette région comme partout ailleurs dans le pays, la police peut arrêter toute personne qui troublerait l'ordre public ou inciterait à le faire, y compris sur les réseaux sociaux. Il est rappelé que les Belges qui ont aussi la nationalité marocaine sont considérés seulement comme citoyens marocains par les autorités locales. Ils ne bénéficient pas de l’assistance consulaire. Voir la rubrique "Législation locale".


Il est conseillé aux Belges voyageant au Maroc de suivre l'actualité avant et pendant leur séjour, de faire preuve de vigilance face aux développements à même d’engendrer des troubles publics et de se conformer aux instructions des autorités locales chargées de la sécurité. En cas de contrôles, il est indiqué de coopérer avec patience. Les voyageurs qui prennent l'avion au Maroc sont invités à arriver à l'aéroport trois heures à l'avance.

 
Informations générales

Les visiteurs européens, en groupe ou isolés, sont généralement les bienvenus au Maroc. Cependant, des manifestations ou des actes individuels d'hostilité à leur égard ne peuvent être totalement exclus.

Il est recommandé aux touristes belges d'adopter une attitude discrète et d'éviter  les manifestations et les rassemblements de foule inhabituels, notamment aux abords des mosquées (principalement le vendredi) et aux alentours des universités et des stades de football. Au Maroc aussi à cause du hooliganisme, les matches de football ne sont pas sans risque. Les voyageurs veilleront aussi à éviter des prises de position sur des thèmes politiques du pays.


Risque terroriste

Les consignes de vigilance font état du risque terroriste dû au retour au Maroc de combattants djihadistes. Cette menace existe sur l’ensemble du territoire marocain.

Le dernier attentat au Maroc remonte au 28 avril 2011 dans un café touristique de la célèbre Place Jamaa El Efna à Marrakech.

Les autorités marocaines annoncent régulièrement avoir démantelé des cellules terroristes ou avoir déjoué des attentats.

Compte tenu de cette réalité le risque de violence contre les intérêts occidentaux existe. Il est le fait d'individus isolés ou de petites cellules.

Il est donc conseillé aux Belges de rester vigilants dans les lieux fréquentés par les visiteurs occidentaux (villes et sites touristiques, hôtels, restaurants, clubs, centres commerciaux, cinémas, écoles étrangères, moyens de transport...), lesquels peuvent constituer des cibles pour d'éventuels attentats.

Criminalité

Le Maroc connaît un taux de criminalité relativement faible, mais une augmentation des actes de délinquance a été notée. La vigilance est de mise à l'égard de la petite délinquance commune aux grandes destinations touristiques (vol de sacs à main, portefeuilles, montres, bijoux, GSM).

La production et le trafic de drogue, en particulier dans le nord du pays (Rif), sont étroitement surveillés par les autorités et les infractions très sévèrement punies. Il en va de même pour la possession et la consommation de drogue. Voir la rubrique "Législation locale" pour en savoir plus.

Avant tout acte d'achat les personnes désireuses d’investir, en particulier dans l’immobilier, doivent s'assurer de la qualité du partenaire commercial ca il existe des escrocs dans ce domaine. Voir la rubrique "Législation locale".

Il est conseillé de ne pas porter de bijoux et autres objets de valeur de manière ostentatoire. Au Maroc comme ailleurs, les signes extérieurs de richesse suscitent ou peuvent accroître les vols. Il est prudent en particulier pour les femmes de ne pas circuler seules, la nuit, dans les quartiers périphériques ou dans les rues peu éclairées des agglomérations et d'utiliser un taxi officiel.

Il convient également de se montrer prudent dans les lieux isolés (dont les plages ou les montagnes), propices à d'éventuelles agressions. Il est fortement recommandé de faire appel à des guides officiels, reconnus par les Autorités, en particulier dans des zones isolées où la méconnaissance du terrain ainsi que le risque d’agression peuvent avoir des conséquences sérieuses.

Les femmes soucieuses d’éviter le harcèlement veilleront à porter une tenue vestimentaire et balnéaire adéquate en particulier sur les plages non payantes ou non surveillées. Pour une tenue vestimentaire à l'occidentale, on préférera les « beach clubs » ou les plages privées des hôtels.

Il convient généralement de fixer le prix d'un service avant d'en bénéficier de manière à s'éviter des surprises.

Comme partout il convient d'être vigilant et de ne pas accorder sa confiance au premier venu.

Autres recommandations

La plus grande prudence est de rigueur dans les zones frontalières limitrophes avec l'Algérie et avec la Mauritanie. Voir plus de détails dans la rubrique "Transport".

Au Sahara occidental, il est recommandé à tous les visiteurs de la région de respecter scrupuleusement la réglementation et les instructions des autorités locales. En particulier, ne vous écartez sous aucun prétexte des routes balisées et respectez l’interdiction de photographier/filmer les infrastructures sensibles. Voir aussi la rubrique "Législation locale".