Espagne

Carte Espagne

 

Dernière mise à jour

 

Coronavirus COVID-19

  • Les informations sur les voyages sont des conseils et ne sont pas contraignantes.
  • Sur la page d'accueil de ce site, vous trouverez la carte COVID, qui explique les pays et régions et les conditions pour s'y rendre ou non, ainsi que les mesures applicables lors du retour en Belgique.
  • Enregistrez votre voyage via TravellersOnline.
  • IMPORTANT : les voyageurs doivent savoir que de nouveaux foyers de COVID à l'étranger peuvent affecter considérablement leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou les frontières fermées.

 

COVID

INFO : la présentation d’un test PCR ou TMA négatif récent est obligatoire pour tout voyageur de Belgique arrivant en Espagne en avion ou par bateau. Plus d'informations ci-dessous.

INFORMATION RECENTE IMPORTANTE :

CANARIES

Les îles de  Gran Canaria, Lanzarote et la Graciosa fermeront leurs frontières au moins jusqu’au 1er février 2021 inclus. Pour les autorités canariennes, il est toutefois encore possible de se rendre dans ces 3 îles depuis la Belgique aux conditions suivantes :

  • Pour les touristes, s’ils disposent d’une réservation dans un hôtel ou dans un hébergement touristique agréé (un logement qui appartient à de la famille ou des amis n’entre donc pas dans cette catégorie) ;
  • Pour les résidents, s’ils possèdent un NIE (= numéro d’identification espagnols pour les étrangers) ou un empadronamiento (domiciliation officielle à Gran Canaria, Lanzarote ou la Graciosa). L’entrée à Gran Canaria, Lanzarote ou la Graciosa pour aller loger chez des membres de la famille ou des amis n’est donc pas autorisée

 

  1. Entrer en Espagne
  2. Se déplacer à l’intérieur de l’Espagne
  3. Mesures restrictives

 

1.  Entrer en Espagne

Les voyages non essentiels à destination et en provenance de la Belgique sont interdits du mercredi 27 janvier au lundi 1er mars 2021. Les personnes qui sortent de Belgique doivent être en possession d’une déclaration sur l’honneur, disponible ici . La déclaration sur l’honneur doit être liée au « Passenger Location Form » des passagers et être étayée par les documents nécessaires. Pendant la durée de l’interdiction, seuls les déplacements essentiels sont autorisés. Concrètement, il s’agit des motifs suivants :

  1. Raisons familiales impérieuses

Regroupement familial

Visites à un conjoint ou partenaire qui ne vit pas sous le même toit, dans la mesure où des preuves plausibles d’une relation stable et durable peuvent être fournies

Déplacements liés à la co-parentalité, mariages civils et religieux, funérailles ou crémations (des alliés ou proches).

  1. Raisons humanitaires

Les déplacements pour des raisons médicales et la poursuite d’un traitement médical

Assistance à une personne plus âgée, mineure, handicapée ou vulnérable

Visite à des proches en soins palliatifs.

  1. Raisons d’étude

Les voyages des élèves, étudiants et stagiaires qui participent à un échange dans le cadre de leurs études

Les chercheurs ayant un contrat d’hébergement.

  1. Frontaliers

Déplacements liés à la vie quotidienne pour des activités qui sont également autorisées en Belgique.

  1. Raison professionnelles pour l’exercice de l’activité professionnelle
  2. Divers

Les soins aux animaux, les déplacements dans le cadre d’obligations juridiques (si elles ne peuvent pas être accomplies de façon numérique), les réparations urgentes pour la sécurité d’un véhicule et les déménagements sont également considérés comme essentiels.

Les autorités espagnoles obligent tous les voyageurs entrant en Espagne en avion à remplir un formulaire FSC (Formulario de Control Sanitario ou Health Control Form). Ce formulaire peut être rempli sur le site web suivant à n’importe quel moment avant le début du voyage. Néanmoins, la partie du formulaire contenant des questions sanitaires ne peut être complétée que dans les 48 heures précédant l’arrivée en Espagne. Après avoir complété et signé l’ensemble du document, le voyageur recevra un code QR. Ensuite, à l’arrivée dans l’aéroport espagnol de destination, le code QR sera vérifié.

Si vous voyagez en Espagne pour une période de moins de 72 heures pour des raisons professionnelles, votre employeur doit remplir le formulaire BTA. Sinon, votre voyage ne peut être considéré comme professionnel par les autorités belges au moment du retour en Belgique.

Un test PCR ou TMA (test moléculaire – Transcription Mediated Amplification) négatif réalisé dans les 72 heures préalables à l’arrivée dans un (aéro)port espagnol sera exigé à tous les voyageurs à partir de 6 ans (peu importe leur nationalité) provenant de Belgique. La preuve physique (= attestation) du test négatif, rédigée en espagnol, français, allemand ou anglais, devra être présentée à l’entrée en Espagne. Cette attestation doit obligatoirement contenir les données suivantes : le nom complet du voyageur, le numéro de carte d’identité ou de passeport (doit être identique au numéro utilisé lors de la demande du code QR !), le jour du test, le nom et les coordonnées du centre qui a réalisé l’analyse, la technique utilisée et le résultat négatif. 

Si au cours des deux dernières semaines, vous avez séjourné en Belgique et que vous voyagez en Galice, vous avez l’obligation de remplir, dans les 24 heures suivant votre arrivée, un formulaire sur le site web du gouvernement galicien (en espagnol et galicien) ou de communiquer vos données en appelant le +34 881 00 20 21.   

Transit à travers la France : lisez les instructions actuelles dans l'avis de voyage pour la France

Les postes frontières entre le Maroc et les enclaves de Ceuta et Melilla restent pour l’instant fermés par l’Espagne. Aucune exception à cette fermeture n'est acceptée.

 

2.  Se déplacer à l’intérieur de l’Espagne

Le 25 octobre, l’état d’alarme a été décrété avec les conséquences suivantes :

  1. Un couvre-feu général a été instauré de 23h à 6h. Ce couvre-feu peut être étendu par les Communautés Autonomes sur une période de 22h à 7h. 
  2. Les Communautés Autonomes peuvent fermer leur territoire pour des déplacements non-essentiels. 
  3. Egalement à l’intérieur des Communautés Autonomes, des zones ou communes peuvent être fermées aux déplacements non essentiels.
  4. Le calendrier fluctuant des fermetures du territoire est pour l’instant le suivant (les zones et communes où il n’est pas possible d’entrer sans raison justifiée ou d’en sortir y sont mentionnées (liste non exhaustive)). 
  • Andalousie : fermée jusqu'au 1 février 

à l’intérieur du territoire : la moitié de toutes les communes

  • Aragon : fermée jusqu’au 31 janvier

à l’intérieur du territoire : les trois provinces 

  • Asturies : fermée pour une durée indéterminée
  • Baléares : ouvertes 
  • Pays basque : fermé pour une durée indéterminée

à l’intérieur du territoire : toutes les communes

  • Canaries : ouvertes,

à l’intérieur du territoire, les îles de  Gran Canaria, Lanzarote et la Graciosa seront fermées au moins jusqu’au 1er février 2021 inclus

  • Cantabrie : fermée pour une durée indéterminée
  • Castille-et-Léon : fermée pour une durée indéterminée
  • Castille-La Manche : fermée pour une durée indéterminée
  • Catalogne : fermée jusqu’au 7 février inclus

à l’intérieur du territoire : toutes les communes 

  • Ceuta : fermée jusqu’au 31 janvier inclus
  • Estrémadure : ouverte

à l’intérieur du territoire : toutes les communes

  • Galice : fermée jusqu'au 31 janvier inclus

à l’intérieur du territoire : les zones de Terra de Soneira, A Coruña, Pontevedra, Vigo, Baixo miño et O Grove-Sanxenxo, et les communes de Betanzos, A Laracha, Sada, Abegondo, Cabana de Bergantiños, Coristanco, Muxía, Oza-Cesuras, Sobrado, Vilasantar, Gondomar, Mos, Nigrán, O Porriño, Arbo, A Cañiza, As Neves, Crecente, Mondariz, Salceda de Caselas, Ordes, Teo, A Baña, Negreira, Padrón, Rois, Dodro, Touro, Arzúa y Silleda, Cariño, Cedeira, Cerdido, Mañón, Moeche, Mugardos, Neda, San Sadurniño, Valdoviño, Celanova, Porqueira, Ribadavia, Trasmiras, Vilar de Santos, A Lama, Catoira, Forcarei, Meis, Moraña, Burela, Cervo, O Vicedo, Ferrol, Narón, Viveiro, Verín, Monterrei, Castrelo do Val, Cualedro, Noia, Lousame, Barro, Xinzo de Limia, Carral, Xove, Muros, Outes, Porto do Son, A Pobra do Caramiñal, Rianxo, Dumbría, Meaño, Santiago de Compostela, A Illa de Arousa, Fisterra, Baiona, Bueu, Ribeira, A Rúa, Sarreaus, Boiro, Cambados, Redondela, Soutomaior, Moaña, Vilalba, Vilagarcía de Arousa, Cangas et Tui.

  • La Rioja : fermée jusqu’au 31 janvier inclus
  • Communauté Autonome de Madrid : ouverte

à l’intérieur du territoire :

- dans la ville de Madrid : les zones de ZBS Andrés Mellado (Distrito de Chamberí), ZBS Benita de Ávila, ZBS Silvano, ZBS Sanchinarro et ZBS Virgen del Cortijo (Distrito de Hortaleza), ZBS Aravaca (Distrito de Moncloa-Aravaca) et ZBS General Moscardó (Distrito de Tetuán), ZBS Barajas et ZBS Alameda de Osuna (Distrito de Barajas), ZBS Jazmín (Distrito de Ciudad Lineal), ZBS Mirasierra et ZBS Las Tablas (Distrito de Fuencarral-El Pardo), ZBS Alpes et ZBS Rejas (Distrito de San Blas-Canillejas), ZBS Montesa, ZBS Baviera et ZBS General Oraa (Distrito de Salamanca) ;

- dans les autres communes : les zones d’Alcorcón (ZBS La Ribota, ZBS Ramón y Cajal, ZBS Doctor Laín Entralgo, ZBS Doctor Trueta); Aranjuez (ZBS Las Olivas, ZBS Aranjuez); Getafe (ZBS Las Ciudades, ZBS Getafe Norte); Las Rozas (ZBS de Las Matas); Móstoles (ZBS Felipe II, ZBS Presentación Sabio, ZBS El Soto, ZBS Parque Coimbra, ZBS Dos de Mayo et ZBS Alcalde Bartolomé González); San Fernando de Henares (ZBS San Fernando, ZBS Los Alperchines); et les comunes d’Alcobendas, Algete, Arroyomolinos, Becerril de la Sierra, La Cabrera, Cadalso de los Vidrios, Campo Real, Cercedilla, Ciempozuelos, Collado Mediano, Collado Villalba, Colmenar de Oreja, El Molar, Fuenlabrada, Fuente el Saz del Jarama, Hoyo de Manzanares, Los Molinos, Mejorada del Campo, Navacerrada, Navalcarnero, Pedrezuela, Quijorna, Rivas-Vaciamadrid, San Agustín de Guadalix, San Sebastián de los Reyes, Serranillos del Valle, Talamanca del Jarama, Titulcia, Torrelodones, Valdeolmos-Alalpardo, Velilla de San Antonio et Villarejo de Salvanés.

  • Mélilla : fermée pour une durée indéterminée
  • Murcie : fermée pour une durée indéterminée

à l’intérieur du territoire : Murcia, Cartagena, Lorca, Molina de Segura, Albudeite, Los Alcázares, Alguazas, Archena, Ceutí, Cieza, Fortuna, Jumilla, Lorquí, Moratalla, Mula, San Pedro del Pinatar, Santomera, Las Torres de Cotillas, La Unión, Villanueva del Segura et Yecla.

  • Navarre : fermée pour une durée indéterminée
  • Communauté Autonome de Valence : fermée jusqu'au 31 janvier inclus

 

  1. Pour les personnes voyageant au départ d’une Communauté Autonome ou d’un pays non confiné, il reste possible de traverser les Communautés Autonomes fermées si la destination finale est une Communauté autonome dont le territoire n’est pas fermé
  2. Les déplacements suivants, pour autant qu´ils soient dûment justifiés, sont considérés comme essentiels et constituent des exceptions qui permettent d’entrer dans une Communauté autonome dont le territoire est fermé :

a) Visites aux centres, services et établissements de santé ;

b) Respect des obligations professionnelles, commerciales, institutionnelles ou légales

c) Fréquentation des universités, centres d'enseignement et d'éducation, y compris les écoles maternelles ;

d) Retour au lieu de résidence habituelle ou familiale (et donc pas secondes résidences)

e) Assistance et prise en charge des personnes âgées, des mineurs, des personnes à charge, des personnes handicapées ou des personnes vulnérables

f) Voyages vers des entités financières et d'assurance ou des stations-service dans les territoires voisins ;

g) Actions requises ou urgentes devant les instances publiques, judiciaires ou notariales

h) Renouvellements de permis et de documents officiels, ainsi que d'autres procédures administratives qui ne peuvent être différées ;

i) Passer des examens ou des tests officiels qui ne peuvent être reportés.

j) En cas de force majeure ou de situation de besoin ;

k) Toute autre activité de même nature, dûment accréditée.

Les voyages touristiques ou les séjours dans une deuxième résidence ou maison de vacances ne sont donc pas considérés comme des déplacements essentiels et sont dès lors impossibles si la destination finale est une Communauté autonome dont le territoire est fermé. A l’heure actuelle, ces voyages ne sont donc possibles que vers les Communautés autonomes dont le territoire n’est pas fermé.

 

3.  Mesures restrictives

Pour toutes les mesures concrètes qui vous concernent, il faut donc consulter les informations mises à disposition par les autorités de votre communauté autonome de destination. Vous trouverez les sites web de référence pour chaque communauté autonome ici (consultable en anglais/espagnol).

Une mesure importante est en vigueur sur l’ensemble du territoire espagnol : le port du masque dans les lieux publics est obligatoire pour toute personne à partir de 6 ans, sauf :

  • s’il risque d’aggraver  des problèmes respiratoires existants
  • pour d’autres raisons médicales (suffisamment documentées) pour lesquelles le port du masque est contre-indiqué
  • si des changements de comportement causés par un handicap ou dépendance rendent impossible le port du masque
  • lors d’activités incompatibles avec le port du masque
  • force majeure ou des situations de nécessité.

L’obligation du port du masque s’applique aussi en cas de partage d’un véhicule avec des personnes qui ne vivent pas dans votre domicile.

Aux Iles Canaries, cette règle ne s'impose cependant pas dans les zones naturelles ou rurales lorsque la distance interpersonnelle de 1,5 mètre peut être maintenue.

Dans toute l’Espagne, il n’est pas possible de se réunir à plus de six personnes, cette règle s’appliquant aussi bien dans des propriétés privées que sur la voie publique. Les communautés autonomes peuvent abaisser ce nombre maximal. 

 

Pour tout voyage en Espagne, vous pouvez vous inscrire sur https://travellersonline.diplomatie.be


  
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

L’Espagne est de façon générale un pays où l’on peut voyager en toute sécurité. Toutefois une prudence particulière est recommandée dans les régions touristiques. En effet, une augmentation du tourisme a eu pour conséquence une augmentation des vols à la tire. Il est dès lors vivement conseillé de garder une photocopie de vos pièces d’identité dans votre hôtel ou logement (en cas de perte/vol).

Comme partout  ailleurs, la possibilité d’un attentat terroriste n’est jamais à exclure. Il est recommandé aux voyageurs de rester vigilant et de suivre les consignes des autorités locales.

 
Criminalité

Risques de vols sur les routes

Etre vigilant vis-à-vis des personnes apparemment bien intentionnées qui proposent leur aide lors d'une crevaison : ce sont souvent des voleurs dont les complices ont crevé le pneu quelques instants auparavant. Il peut aussi s'agir d'une simulation, afin de contraindre les véhicules souvent immatriculés à l'étranger à s'immobiliser. Des cas ont également été signalés sur les aires de repos et stations-services. Le but est de voler la voiture ou de subtiliser des sacs.

Lorsque l'on demande de l'aide à partir d'une borne SOS, s'assurer que le véhicule de dépannage qui arrive est bien celui de la société contactée à la suite de l'appel. (En effet, il y a des services de dépanneuses qui sillonnent les autoroutes et pratiquent des tarifs abusifs particulièrement en Catalogne.)

Pour limiter les risques liés aux faux policiers racketteurs qui choisissent pour cibles des touristes étrangers et notamment des véhicules forts chargés en transit vers le Maroc, il est vivement recommandé de ne transporter qu'une quantité limitée d'argent liquide et de faire également usage d'autres moyens de paiement (cartes de crédit). En cas de doute, il est conseillé de solliciter l’identification des agents (numéro de matricule) qui réalisent le contrôle ainsi que le numéro de plaque de leur véhicule et de téléphoner directement à la Guardia Civil (062 ou 112) pour que l’authenticité des agents et du contrôle vous soit confirmée.

Activer toujours la fermeture centralisée des portières du véhicule. Les voleurs à pied ou en scooter et/ou leurs complices peuvent ouvrir une portière ou tirer brutalement un sac par la fenêtre.

 
Risques de vols à la tire en ville

  • Lorsqu'un inconnu vous interpelle ou essaye d'attirer votre attention, il faut toujours être attentif. Il peut s'agir du complice d'un pickpocket qui détourne votre attention pour faciliter le vol.
  • Surveillez toujours vos bagages ou sacs et ne les perdez jamais de vue. Ne laissez pas non plus d'objets de valeur en vue.
  • Gardez votre sac à main fermé et portez-le, de même que l'appareil photo, en bandoulière devant soi ou du côté du partenaire. Portez votre portefeuille dans une poche fermée et difficile d'accès.

Terrorisme

Comme partout  ailleurs, la possibilité d’un attentat terroriste n’est jamais à exclure. Une attention particulière aux messages des autorités dans les lieux publics est dès lors de mise.

A Madrid

Les vols à la tire sont nombreux dans les agglomérations, mais rarement accompagnés de violence. Etre particulièrement vigilant dans les quartiers où sévissent les pickpockets (Callao-Puerta Del Sol, place Santa Ana, Parc du Retiro et Musée du Prado, place Colon, aéroports, gares et métro), dans les rues touristiques mais aussi dans les restaurants et aux terrasses de café, de même que sur les routes à l'extérieur de la ville où l'on peut constater la présence de "faux policiers" racketteurs (notamment dans la grande banlieue de Madrid).

En Andalousie

La petite délinquance est en recrudescence, malgré les renforcements des moyens de la police. Etre vigilant dans les quartiers touristiques (Santa Cruz à Séville).

En Catalogne

De grands rassemblements politiques sont fréquemment organisés à Barcelone et dans d’autres villes de Catalogne, de manière annoncée ou improvisée. Il convient d’être vigilant si vous vous trouvez à proximité et de suivre les instructions des forces de sécurité. Ces manifestations peuvent affecter la fluidité du trafic et la ponctualité des transports publics.

Barcelone demeure le théâtre de très nombreux vols à la tire et de différents procédés de vols détournés principalement dans le centre-ville, aux abords des sites touristiques mais aussi dans les lieux publics tels que les gares, le port, l’aéroport et les campings de la Costa Brava. Il est donc conseiller de redoubler de prudence tant dans des lieux très fréquentés que ceux peu fréquentés et de se méfier des pickpockets. Les zones à haut risque sont principalement la Plaça Catalunya, les Ramblas, Paseo de Gracia (sur le boulevard, à la réception des hôtels et même dans les magasins !), le quartier gothique et L’Eixample, la gare du Nord (la gare routière), la gare de Sants (TGV), le métro, les avenidas Meridiana, Diagonal, et la place de Las Glorias.

Il y de nombreux cas de crevaison, provoquées ou simulées afin de contraindre les véhicules étrangers à s’immobiliser et de leur voler leur voiture ou/et de leur subtiliser leurs affaires.  Des cas ont été signalés sur les axes d'entrée de la ville, après le passage des gares de péage sur les autoroutes autour de Barcelone, sur les aires de repos et  de stations-services, et même dans le parc industriel de Badalona (IKEA).

A l'aéroport, à la gare, dans le métro, à la plage, à la réception de l’hôtel, ou au camping, il est recommandé de ne jamais laisser vos affaires sans surveillance ou visibles dans une voiture en stationnement.  Il est vivement conseillé de garder une photocopie de vos pièces d’identité dans votre hôtel ou logement (au cas de perte/vol).

Communauté Valencienne (Alicante, Valence, Castellon)

Dans cette région, il y aurait lieu d'attirer l'attention du voyageur sur le fait qu'il y a un très grand nombre de vols dans le centre historique de Valence (c.-à.-d. le Barrio del Carmen, et surtout la Plaza de la Reina près de la cathédrale). Il y a également de nombreux vols à la tire sur les marchés en plein air dans la province d’Alicante.

Iles Canaries

Risques de vols à la tire dans toutes les agglomérations des régions touristiques et particulièrement au sud de l'île de Tenerife.