Italie

Carte Italie

 

Dernière mise à jour

Sicile et Venise

Suite au passage du cyclone Apollo, nous vous recommandons la plus grande prudence si vous vous rendez en Sicile. Des inondations ont également lieu dans la région de Venise : prudence recommandée.

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages dans l’UE sont possibles : la vigilance reste de mise et les conditions de voyage liées au COVID-19 doivent être strictement respectées.
  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.

 

1. Voyager en Italie

Pour entrer en Italie depuis la Belgique, vous devez remplir le digital Passenger Locator Form. Dans des cas exceptionnels (uniquement en cas de problèmes technologiques), il est possible de remplir une déclaration sur l’honneur sur support papier disponible ici : modulo cartaceo.

 

Vous devez également être en mesure de présenter un certificat COVID numérique de l’UE (« EU Digital COVID Certificate») attestant l’une des 3 conditions suivantes:

  • Vaccination complète : Au moins 14 jours avant votre arrivée vous avez complété le cycle de vaccination avec un vaccin approuvé par l’EMA (AstraZeneca, Pfizer, Moderna, Johnson & Johnson)
  • Récupération de COVID-19 : vous  avez récupéré du COVID et n’êtes plus soumis à l’auto-isolement
  • Résultat négatif d’un test COVID-19 PCR (effectué dans les 72 heures précédant votre arrivée en Italie) ou antigénique (effectué dans les 48 heures précédant votre arrivée en Italie).

Ces certificats ne sont pas obligatoires pour les enfants de moins de 6 ans.

Si, dans les 14 jours précédents, vous avez séjourné ou transité dans d’autres pays que la Belgique, ou si vous voulez vérifier quelles mesures s’appliquent à votre situation spécifique, consultez le site Web Viaggiare Sicuri du ministère italien des Affaires étrangères. Celui-ci met à disposition un questionnaire (en anglais) et, sur base de vos réponses, génère les instructions à suivre sur la façon de se déplacer vers ou depuis l'Italie. 

 

Si vous êtes testé positif en Italie, les autorités sanitaires locales vous soumettront à un test PCR de confirmation et à une période d’isolement d’au moins 10 jours dans un des hôtels COVID instaurés par les autorités italiennes. Selon le cas et le variant COVID, ce délai peut aller jusqu'à 21 jours, voir la circulaire du ministère italien de la Santé. Les résultats des tests et la procédure italienne ne peuvent en aucun cas être contestés. Vous ne pourrez pas quitter votre chambre d’hôtel et vous ne pourrez être rapatriés qu’aux conditions suivantes :

  1. Approbation par le service sanitaire local compétent
  2. Le rapatriement aura lieu dans le cadre de votre propre assurance selon les conditions fixées par les services sanitaires concernés.

L’Ambassade n’intervient pas dans ces rapatriements.

 

2. Règles applicables sur le territoire italien

Le Gouvernement italien a élaboré un système de classement des régions en codes couleurs (rouge, orange, jaune, blanche) en fonction de la situation sanitaire. Nous vous conseillons de consulter le site du Gouvernement italien avant votre départ pour connaître la couleur de la région où vous vous rendez. Vous y trouverez également une foire aux questions.

 

En zone blanche et jaune, du 6 décembre au 15 janvier, la plupart des activités – accès aux événements culturels, événements sportifs, bars et restaurants (à l’intérieur), soirées, discothèques et cérémonies publiques – sont réservées aux titulaires d'un certificat COVID avec preuve de vaccination ou guérison. Un résultat de test négatif n'est donc pas suffisant. En zone orange, les restrictions supplémentaires ne s'appliquent qu'aux personnes non vaccinées. En zone rouge, les restrictions s'appliquent à tout le monde.

 

De plus, il est obligatoire de présenter un certificat COVID (vaccination, guérison ou test négatif) dans les situations suivantes :

• pour tous les passagers aériens au départ d'Italie, vers n'importe quelle destination (attention lors de votre retour en Belgique);

• dans les hôtels, trains, métros, bus, ferries.

 

Les enfants de moins de 12 ans n'ont pas à présenter de certificat COVID.

 

Le masque n’est pas obligatoire en plein air en zone blanche, mais il est obligatoire en plein air en zone jaune, orange et rouge. Il est également obligatoire partout dans les espaces publics intérieurs, et extérieurs en cas de rassemblement. Ne sont pas obligés de porter un masque : les enfants âgés de moins de 6 ans et les personnes qui présentent des pathologies ou des handicaps incompatibles avec le port du masque.

 

Si vous avez des symptômes ou si vous avez été en contact étroit avec une personne atteinte de COVID-19, vous devez contacter le service de santé publique local compétent, vous mettre en isolement et suivre les instructions du service de santé. N'utilisez les numéros d'urgence 112/118 qu'en cas d'aggravation des symptômes ou de difficultés respiratoires.

Enfin, le ministère italien des Affaires étrangères recommande à tous ceux qui veulent se rendre en Italie de télécharger l'application Immuni. Immuni est une application créée spécialement pour aider à lutter contre l’épidémie de COVID-19. L’application est en effet dotée d’une technologie capable d’avertir les utilisateurs qui ont été exposés à un risque, même s’ils sont asymptomatiques.

 

3. Plus d'informations

Des informations complémentaires sont disponibles sur les sites suivants :

Concernant les mesures d’application en Belgique, vous pouvez consulter la page web du ministère de la Santé publique

 

Pour tout voyage en Italie, vous pouvez vous inscrire sur https://travellersonline.diplomatie.be

 

Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Risque terroriste

L'Italie, comme d’autres pays, peut être exposée à la menace terroriste. Des menaces ont été proférées à plusieurs reprises, notamment sur Internet. Le gouvernement italien a déclaré avoir pris toutes les mesures nécessaires pour y faire face. 

 
Criminalité

Comme touriste en Italie, vous courrez tout au long de l’année le risque d’être la cible de pickpockets présents sur tous les lieux touristiques. De nombreux vols se produisent également dans le métro, les bus (à Rome: en particulier, la ligne de bus 64, entre la gare de Termini et le Vatican), les gares et les aéroports. Les sacs à main des dames sont des cibles privilégiées.
 
Soyez toujours sur vos gardes concernant les voleurs à la tire!

Je suis victime d’un vol/perte de documents. Que dois-je faire? Lire plus en suivant ce lien: http://italy.diplomatie.belgium.be/fr/voyager/quelques-tuyaux

Quelques conseils.

  • Scanner les documents d’identité et se les envoyer par email (ainsi ils sont disponibles dans la boîte de réception de votre messagerie internet).
  • Garder sur vous une photocopie des documents d’identité.
  • Emporter quelques photos d'identité pour obtenir un nouveau document de voyage en cas de perte ou de vol (lire plus: http://italy.diplomatie.belgium.be/fr/voyager/quelques-tuyaux
  • Ne conservez sur vous qu’un minimum d’argent liquide.
  • Conservez séparément vos cartes de banque, de crédit et vos documents d’identité.
  • Mémorisez le numéro de téléphone de Cardstop (www.cardstop.be, +32 70 344 344) et Docstop (www.docstop.be, 00800 2123 2123 ou +32 2 518 2123)  dans votre GSM .
  • Il va de soi qu’il faut éviter de laisser visiblement et sans surveillance dans le véhicule valises, sacs de voyage, appareils photos, caméras, GPS ou appareils de même type.