Italie

Carte Italie

 

Dernière mise à jour
 

Coronavirus COVID-19

1. Depuis le 15 juin, voyager de la Belgique vers les pays de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège est de nouveau autorisé. Qu’il soit également possible d’entrer dans un autre pays dépend du consentement de votre pays de destination. Il est donc très important de vérifier les conseils aux voyageurs par pays afin de connaître la situation dans le pays de destination. Les voyages non essentiels en dehors de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège restent interdits jusqu’à nouvel ordre.

2. La quarantaine au retour en Belgique n’est pas obligatoire pour les voyageurs qui se déplacent à l’intérieur des frontières de l’UE, au Royaume-Uni, la Suisse, le Liechtenstein, l'Islande et la Norvège. Notez que l’auto-quarantaine en Belgique reste obligatoire pour les voyageurs qui (re)viennent d'en dehors de cette région, sauf s'il s'agit d'un voyage essentiel.

3. Les voyageurs doivent savoir que de nouveaux foyers de Covid à l'étranger peuvent affecter considérablement leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou les frontières fermées.

4. Le Conseil de l'UE a recommandé la levée des restrictions de voyage à partir du 1er juillet pour 14 pays en dehors de l’Europe : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, le Maroc, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. Le gouvernement belge poursuit l'examen de cette liste. Les mesures existantes resteront en vigueur au moins jusqu'au 7 juillet.

 

Il est possible de voyager en Italie. Vérifiez les conditions par région auprès des autorités locales.

 

Depuis le 3 juin, les ressortissants d’un pays de l’UE, de l’espace Schengen, du Royaume-Uni, de l’Irlande du Nord, d’Andorre, de Monaco, de Saint-Marin et du Vatican peuvent se rendre en Italie. Aucune quarantaine ne sera imposée à ces voyageurs.

Depuis le 3 juin, les déplacements entre les différentes régions italiennes sont également permis. Cependant, certaines régions italiennes pourraient adopter des dispositions régionales exigeant, par exemple, de compiler un document lors de l’entrée sur le territoire régional. Il est donc vivement conseillé de consulter les sites des régions de manière régulière vu que ces dispositions sont sujettes à de nombreuses modifications.

Par exemple, si vous vous rendez :

Les ressortissants en provenance d’un pays de l’UE, de l’espace Schengen, du Royaume-Uni, de l’Irlande du Nord, d’Andorre, de Monaco, de Saint-Marin et du Vatican dans lequel ils ont séjourné dans les 14 jours qui précèdent peuvent transiter par l’Italie sans restrictions.

La distanciation sociale doit être constamment respectée. Le port du masque reste obligatoire dans les espaces publics clos et dans les transports en commun. Il est défendu de quitter son domicile en cas de symptômes du coronavirus ou d’une température supérieure à 37,5°C. Si vous êtes entrés en contact avec une personne malade du COVID-19, vous êtes tenus d’observer une quarantaine de 14 jours.

Vous pouvez trouver de l’information sur le site du Ministère italien de la Santé Publique : salute.gov.it/nuovocoronavirus et sur www.protezionecivile.gov.it/home (en italien/anglais) ainsi que sur les sites suivants : www.governo.it (FAQ) (en italien) et https://www.esteri.it/mae/it/  (domande frequenti) (en italien/anglais)

Le SPF Santé publique en Belgique a mis en ligne un site consacré au Coronavirus, accessible ici: www.info-coronavirus.be/fr.

 

Pour tout voyage en Italie, vous pouvez vous inscrire sur https://travellersonline.diplomatie.be

 

Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Risque terroriste

L'Italie, comme d’autres pays, peut être exposée à la menace terroriste. Des menaces ont été proférées à plusieurs reprises, notamment sur Internet. Le gouvernement italien a déclaré avoir pris toutes les mesures nécessaires pour y faire face. 
 
Criminalité

Comme touriste en Italie, vous courrez tout au long de l’année le risque d’être la cible de pickpockets présents sur tous les lieux touristiques. De nombreux vols se produisent également dans le métro, les bus (à Rome: en particulier, la ligne de bus 64, entre la gare de Termini et le Vatican), les gares et les aéroports. Les sacs à main des dames sont des cibles privilégiées.
 
Soyez toujours sur vos gardes concernant les voleurs à la tire!

Je suis victime d’un vol/perte de documents. Que dois-je faire? Lire plus en suivant ce lien: http://italy.diplomatie.belgium.be/fr/voyager/quelques-tuyaux

Quelques conseils.

  • Scanner les documents d’identité et se les envoyer par email (ainsi ils sont disponibles dans la boîte de réception de votre messagerie internet).
  • Garder sur vous une photocopie des documents d’identité.
  • Emporter quelques photos d'identité pour obtenir un nouveau document de voyage en cas de perte ou de vol (lire plus: http://italy.diplomatie.belgium.be/fr/voyager/quelques-tuyaux
  • Ne conservez sur vous qu’un minimum d’argent liquide.
  • Conservez séparément vos cartes de banque, de crédit et vos documents d’identité.
  • Mémorisez le numéro de téléphone de Cardstop (www.cardstop.be, +32 70 344 344) et Docstop (www.docstop.be, 00800 2123 2123 ou +32 2 518 2123)  dans votre GSM .
  • Il va de soi qu’il faut éviter de laisser visiblement et sans surveillance dans le véhicule valises, sacs de voyage, appareils photos, caméras, GPS ou appareils de même type.