Tous les chefs de poste se réunissent à Bruxelles

Comme chaque année – à l’exception des périodes marquées par le coronavirus - tous les chefs de poste se sont réunis au sein de l'administration centrale. Cet événement constitue l'occasion idéale de raviver le contact avec leur pays d'origine et leur permet de s'informer sur les priorités de la politique étrangère belge.

  1. Dernière mise à jour le
Image
Discours Roi journées diplomatiques 2022

SM le Roi Philippe s'adresse aux chefs de poste au Palais Royal. A droite, les ministres Lahbib et Kitir. En arrière-plan, tous les chefs de poste. © SPF Affaires étrangères

Nos diplomates se trouvent généralement en poste à l'étranger, où ils assurent la représentation de notre pays. C'est précisément la raison pour laquelle il leur est essentiel de maintenir le contact avec leur Belgique natale. Après deux affectations consécutives en poste, chacune pour une durée de trois à quatre ans, ils retournent donc au département, à Bruxelles, pour environ trois ans.

Cependant, chaque année est ponctuée de retours. C’est ainsi que les « journées de contact diplomatiques », qui se sont déroulées du 5 au 9 septembre 2022, offrent l'occasion à tous les chefs de poste de se réunir à l'administration centrale. Outre nos ambassadeurs, il s'agit des consuls généraux et des représentants permanents auprès des institutions internationales.

Image
Discours ministre Lahbib journées diplomatiques 2022

La ministre Lahbib (au centre) pendant son discours. © SPF Affaires étrangères

3D : Défense, diplomatie et développement

Lors des journées de contact, les ministres concernés exposent généralement leur point de vue. La ministre des Affaires étrangères Hadja Lahbib a ainsi souligné dans son discours les points clés de sa politique : la lutte contre les régimes autoritaires et le soutien à l'Ukraine, l'État de droit et les droits humains, le rôle essentiel de l'UE, etc. L'impact du climat sur la sécurité figurera également parmi les priorités. En outre, la lutte contre le phénomène de désinformation - de plus en plus utilisé comme une arme de guerre - constitue un sérieux défi.

La ministre de la Coopération au développement Meryame Kitir a rappelé que nous étions tous interconnectés et a donc insisté sur la nécessité d'une solidarité internationale.  Parmi ses priorités figurent la lutte contre les inégalités en matière de vaccins, le travail décent et la protection sociale, ainsi que la crise climatique.

Le Premier ministre Alexander De Croo a également exposé ses préoccupations dans le contexte particulier que nous connaissons : une énergie propre et abordable, le rôle crucial de l'UE et de l'OTAN pour notre sécurité, et l'autonomie en matière d'énergie, de semi-conducteurs, etc.

La ministre de la Défense Ludivine Dedonder a insisté sur l'importance de la coopération au niveau européen, notamment sur la base de la Boussole stratégique. Elle a salué la parfaite collaboration entre les attachés de la Défense et les diplomates au sein des ambassades et souhaite se concentrer davantage sur la stratégie des 3D : le rôle complémentaire de la Défense, de la Diplomatie et du Développement à l'étranger.

La famille royale était également présente. S.A.R. la Princesse Astrid a parlé de l'importance des missions économiques belges récentes et à venir. S.M. la Reine Mathilde - en sa qualité de Défenseur des Nations Unies pour les ODD - a expliqué les Objectifs de Développement durable (ODD), le principe directeur par excellence de la communauté internationale pour travailler à un monde meilleur. Les chefs de poste ont été invités à une réception au château de Laeken, un endroit qui se prête parfaitement à une photo de groupe.

Image
Photo de groupe Journées diplomatiques 2022

Photo de groupe au Palais royal avec le couple royal au centre. © SPF Affaires étrangères

Sécurité économique

Lors des journées de contact, les différentes directions de l'administration centrale ont également mis en avant leurs priorités. Il s'agissait notamment de la candidature belge comme membre du  Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, ainsi que de la coopération au développement dans un contexte fragile. Des ateliers ont également été organisés sur la sécurité économique, indispensable en ces temps troublés. Pensez par exemple à l'énergie et à l'accès aux matières premières.

Les chefs de poste ont également eu l'occasion d’échanger avec les syndicats et ont mené des entretiens individuels avec des chefs d'entreprise belges. Et bien sûr, les journées de contact ont également offert aux chefs de poste une occasion idéale de réseauter entre collègues.

Chaque année, lors des journées de contact, l'agenda des chefs de poste est bien rempli. Mais cette semaine chargée se révèle largement rentable. Non seulement grâce au contact renouvelé que ces journées offrent avec leur pays d'origine, mais aussi pour les idées, les orientations et les énergies novatrices avec lesquelles nos collègues peuvent se remettre au travail dans un pays étranger, lointain ou non.

 

Lisez aussi :

Discours ministre Lahbib

Discours premier De Croo

Discours ministre Dedonder

Discours S.M. la Reine Mathilde