Afrique du Sud

Carte Afrique du Sud

 

Dernière mise à jour

CORONAVIRUS (COVID-19)

Du 26 mars à minuit au 16 avril à minuit (21 jours), tous les vols internationaux à destination et en provenance d'Afrique du Sud sont suspendus en raison du lockdown imposé à travers le pays. Les touristes doivent rester dans leur lieu de résidence pendant toute la durée du lockdown. Si vous êtes coincé dans le pays, assurez-vous d’avoir un logement et essayez via des contacts en Belgique d’assurer votre assistance, notamment avec votre banque ou des bureaux de change (Western Union), votre médecin (médicaments), vos familles et amis. Dans les circonstances actuelles, qui sont sans précédent, les moyens d’action de l’Ambassade belge sont limités.​

Tous les déplacements non essentiels sont interdits pendant cette période. Tout le monde est invité à rester à la maison, sauf pour acheter de la nourriture ou des médicaments ou pour recevoir des soins médicaux. Tous les magasins et entreprises sont fermés pendant cette période, à l'exception des supermarchés, pharmacies, stations-service, banques, laboratoires et toutes les entreprises nécessaires à la production et au transport de denrées alimentaires, de produits de base et de fournitures médicales.

Les touristes qui veulent quitter le pays après le lockdown contacteront en premier lieu leur tour-operator, leur organisme de voyage ou compagnie aérienne.

Les personnes qui résident de façon permanente à l’étranger doivent elles-mêmes estimer si le fait de rester sur place constitue la meilleure option. 

L’Afrique du Sud a décrété une interdiction d'entrée pour les étrangers venant des pays à haut risque. Ces pays sont les suivants : Italie, Iran, Corée, Espagne, Allemagne, Etats Unis, Royaume-Uni, France, Suisse, Chine. Il s’agit de tous les touristes étrangers venant de ces pays ou qui y étaient en transit. Ces voyageurs seront refoulés à leur arrivée, même après le lockdown. Pour l'instant, la Belgique n'appartient donc pas encore au groupe des pays à haut risque.

Les citoyens et résidents sud-africains revenant d'un des pays à haut risque susmentionné après le lockdown, seront mis en quarantaine pour une période de 14 jours.

La situation peut changer de minute à minute. Pour cette raison, nous vous conseillons vivement de ne pas voyager en ce moment vers l’Afrique du Sud et de postposer votre voyage jusqu’à ce que la crise du COVID 19 soit passée. 

Veuillez suivre l'évolution sur les sites web suivants :

 

Afin de mieux organiser l’assistance consulaire, nous vous conseillons d’enregistrer votre voyage via https://travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

Description

Sécurité générale

A condition de respecter les précautions d’usage, il est généralement possible de voyager en Afrique du Sud en toute sécurité.

 

L'Afrique du Sud est une destination touristique très prisée, qui compte des milliers de visiteurs chaque année et a une très bonne infrastructure touristique. La plupart des personnes visitant le pays ne rencontrent pas de problèmes particuliers. La vigilance habituelle est toutefois de mise dans l'ensemble du pays, et particulièrement dans les grandes villes, en raison de la forte criminalité dont souffre le pays, sans que celle-ci soit spécifiquement dirigée contre les touristes. Eviter de porter de façon ostentatoire des objets de valeur.

La situation politique en Afrique du Sud est stable et vous permet de voyager dans tout le pays. Il est toutefois recommandé de se tenir au courant de l'évolution de la situation politique avant et pendant le voyage car des grèves et des manifestations se produisent couramment et peuvent donner lieu à des actes de violence. Il est dès lors particulièrement recommandé d’éviter tout rassemblement ou manifestation. Il est conseillé de surveiller et consulter les médias locaux afin d’être au courant des menaces à la sécurité, des rassemblements et des manifestations, avant tout déplacement dans le pays.


Afin de mieux organiser l’assistance consulaire, nous vous conseillons de registrer votre voyage sur https://travellersonline.diplomatie.be.

 
Consignes de sécurité

  • Prendre garde aux vols, fréquents dans les lieux publics (aéroports, gares, halls d’hôtels, alentours des bars, restaurants, terrasses, plages, etc).
  • Éviter de porter de façon ostentatoire des objets de valeur (bijoux, appareils photographiques, caméscopes, etc).
  • Ne jamais porter sur soi d’importantes sommes d’argent, mais en revanche disposer de quelques billets et pièces qui seront remis, sans délai et sans hésitation, en cas d’agression.
  • Faire preuve de vigilance lors des retraits d’espèces aux distributeurs et guichets automatiques et des paiements par carte bancaire. Privilégier les retraits en journée dans des distributeurs installés dans des endroits fréquentés (aéroports, quartiers résidentiels, centres commerciaux).
  • Se déplacer avec des photocopies de ses documents d’identité ou titres de voyages. Scanner ses documents d’identité et en garder une copie sur un support informatique (clé USB, messagerie personnelle …); conserver les originaux de ces documents à l’hôtel ou à domicile.
  • Dans les hôtels, verrouiller sa porte et ne pas ouvrir à des inconnus.
  • Éviter de se rendre dans les quartiers défavorisés (townships) et ne pas s’y rendre sans être accompagné d’un guide ou d’une personne connaissant les lieux.
  • Toujours se renseigner auprès des hôteliers et des agences de voyage locales sur les lieux à éviter et les itinéraires à emprunter.
  • Proscrire les déplacements à pied dès la nuit tombée. Dans tous les cas, éviter de se déplacer seul le soir et privilégier les déplacements en groupe, y compris dans les grandes villes et dans les quartiers abritant restaurants, bars et discothèques.
  • Se tenir à l’écart des attroupements, des manifestations et mouvements de foule.
  • Éviter les gares routières et ferroviaires et leurs alentours ainsi que les stations de « taxis-minibus » après 17h et rester vigilant en journée.
  • En ville, circuler en voiture vitres fermées et portières verrouillées et ne jamais laisser sacs, bagages ou objets de valeur visibles dans l’habitacle du véhicule. De nuit, ne s’arrêter que dans des endroits animés et bien éclairés (ex. station service).
  • Ne pas circuler de nuit hors agglomérations. Privilégier les grands axes et repérer son itinéraire avant de partir.
  • Ne jamais faire de stop ou prendre d’auto-stoppeur.
  • Ne pas emprunter les « taxis-minibus » (transports en commun). De nuit, privilégier le recours aux radio-taxis des compagnies contactées par téléphone. Dans les aéroports, recourir aux services des compagnies agréées dont les guichets sont installés à l’intérieur de l’aérogare et les prix affichés.
  • Des violences entre taxis officiels et des voitures du service Uber ont déjà eu lieu, principalement à Johannesburg et dans sa banlieue. Une certaine prudence est donc recommandée dans l’usage de ces services.
  • Lors des déplacements, se munir d’un téléphone portable et de numéros à contacter en cas d’urgence. Les numéros d'urgence des consulats belges sont joignables pour l’assistance consulaire urgente: Johannesbourg (+27 82 458 8026) ou Le Cap (+27 73 772 4559).


Endroits à éviter

A Johannesburg :

  • Quartiers de Hillbrow, Berea, Alexandra et Yeoville où les agressions sont fréquentes, notamment en raison du trafic de stupéfiants.
  • Vieux centre-ville; éviter ce quartier (à l’exception du secteur de Newton) la nuit et le week-end.
  • Quartier de la gare routière située dans le centre-ville.
  • Quartier de Soweto (township le plus peuplé d’Afrique du Sud, situé à 15 kms au sud-ouest de Johannesburg) : se limiter aux tours organisés par des agences de voyage ou aux visites des maisons des deux figures de la lutte contre l’apartheid, Nelson Mandela et Desmond Tutu, ainsi qu’au musée Hector Petersen.
  • Prévoir un accueil à l’aéroport : il est recommandé de demander à son hôtel d’organiser un transfert depuis l’aéroport.

A Pretoria :

  • Vieux centre-ville; éviter ce quartier la nuit.
  • Les townships tels que Mabopane, Soshanguve, Mamelodi, Atteridgeville où des manifestations violentes se sont produites récemment.

A Durban :

  • Quai Victoria, passages souterrains du Workshop Shopping Centre et de l’embarcadère Victoria, Point Road, aux alentours immédiats du Wheel Shopping Complex et du port ;
  • Etre prudent, à toute heure, sur le front de mer.

Au Cap :

  • Faire preuve de vigilance dans les quartiers de Woodstock, Observatory et Bokaap lors des déplacements à pieds, de jour comme de nuit. Plusieurs vols et agressions y ont été signalés.
  • Éviter de se déplacer seul après la tombée de la nuit dans le quartier de Long Street: vols et agressions commis par des individus sous l’emprise de l’alcool ou de produits stupéfiants y sont fréquents.
  • Éviter de se rendre dans les townships (Khayelitsha, Mitchell’s Plain, Langa, Nyanga, Gugulethu) et ne pas s’y rendre sans être accompagné d’un guide ou d’une personne familière des lieux.

Dans l’Eastern Cape :

  • Ne pas se rendre dans les townships de Port Elizabeth et East London sans être accompagné d’un guide ou d’une personne familière des lieux.
  • Etre extrêmement vigilant dans la ville de Port St Johns et de Coffee Bay, sur la «Wild Coast», où des attaques violentes contre des touristes et des étudiants ont été rapportées.

Parc Kruger :

Des attaques contre des touristes ont été rapportées dans la région d’Hazyview (e.a. les  routes au Sud-Ouest du parc). Il est recommandé d’être particulièrement vigilant et de ne pas s’arrêter le long de la route dans cette zone.

Conduite à tenir en cas d’agression

  • En cas d’agression, ne pas regarder son agresseur dans les yeux et ne jamais tenter de résister ou de se défendre. Les agressions sous la menace d’une arme à feu ou d’un couteau sont courantes; il s’agit d’assurer à votre agresseur, qui peut être sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue, de votre disponibilité à coopérer et à lui remettre immédiatement vos valeurs.
  • En cas de braquage de voiture, remettre immédiatement à l’agresseur les clés du véhicule.
  • Après l’agression, déposer plainte auprès d’un commissariat de police.


Usages frauduleux de la carte bancaire

  • Ne pas quitter des yeux sa carte bancaire lors des paiement; conserver tous les reçus de paiement. Les fraudes à la carte bancaire sont fréquentes.
  • En cas de fraude, faire aussitôt opposition auprès de sa banque puis porter plainte au commissariat de police le plus proche.