Pays-Bas

Carte Pays-Bas

 

Dernière mise à jour

Par “Pays-Bas”, on entend les Pays-Bas continentaux en Europe.

Par "Outre-mer", on entend les territoires d'Aruba, Curaçao, Sint-Maarten, Bonaire- Saint-Eustache et Saba​ ("ABC-BES"), liés au Royaume des Pays-Bas mais non membres de l'Union européenne. 

 

Coronavirus COVID-19

  • Les informations sur les voyages sont des conseils et ne sont pas contraignantes.
  • Sur la page d'accueil de ce site, vous trouverez la carte COVID, qui explique les pays et régions et les conditions pour s'y rendre ou non, ainsi que les mesures applicables lors du retour en Belgique.
  • Enregistrez votre voyage via TravellersOnline.
  • IMPORTANT : les voyageurs doivent savoir que de nouveaux foyers de COVID à l'étranger peuvent affecter considérablement leur voyage et que le rapatriement ne peut être garanti si les vols commerciaux sont supprimés ou les frontières fermées.

 

COVID

INFO : le test PCR négatif (et le test rapide pour les personnes arrivant par bateau ou avion) est obligatoire avant le départ. Voir plus d'informations ci-dessous.

A partir du samedi 23 janvier 2021, les Pays-Bas instaurent un couvre-feu de 21h00 à 4h30.

Les voyages vers les Pays-Bas sont autorisés mais fermement déconseillés. Tous les voyageurs en provenance de Belgique doivent respecter une quarantaine (à domicile) de 10 jours lors de l’arrivée aux Pays-Bas.
 

A partir du 15 décembre 2020 jusqu’au 9 février 2021 au plus tôt, les Pays-Bas appliquent un confinement strict pour la population.

Les autorités néerlandaises recommandent vivement d’éviter la foulede rester autant que possible chez soi et de respecter les mesures de distanciation sociale. A compter du 15 décembre 2020, les magasins non-essentiels sont fermés et les métiers de contacts suspendus.  Le port du masque est obligatoire pour tous à partir de 13 ans dans les espaces publics clos, les métiers de contact, l’enseignement ainsi que dans les transports en commun. En cas de symptômes, il est demandé de rester chez soi et d'effectuer un dépistage.

Transport :

  • Tous les voyages non-essentiels vers les Pays-Bas sont fortement déconseillés, quel que soit le moyen de transport.
  • Une période de quarantaine (à domicile) de 10 jours est à respecter pour tous les voyageurs venant de Belgique. La quarantaine peut être levée si un test-covid effectué au bout du 5ème jour se révèle négatif.
  • Certains groupes de voyageurs constituent une exception : sauf en cas de symptômes, les professionnels de la santé, les travailleurs transfrontaliers ou les professionnels du transport voyageant dans le cadre de leur activité professionnelle sont exemptés de la quarantaine. Les mesures de quarantaine ne s'appliquent pas non plus si vous transitez par des régions des Pays-Bas sans effectuer d'arrêt. Consultez ici la liste complète des exceptions liées à la quarantaine (texte en néerlandais).
  • Depuis le 29 décembre 2020, tous les voyageurs à partir de 13 ans provenant d’une zone à haut risque de contamination au sein de l’UE/Schengen (dont la Belgique) et se rendant aux Pays-Bas en transport en commun doivent présenter un test-PCR négatif récent (pas plus de 72 heures). Cette mesure est valable pour tous les voyages vers les Pays-Bas en avion, bateau, train et bus internationaux. Les voyages en voiture ne sont pas concernés par cette mesure. L’obligation de test-PCR n’est pas d’application pour les voyages régionaux transfrontaliers en bus ou en train qui s’étendent à moins de 30 kilomètres de la frontière belge. Retrouvez ici les catégories de voyageurs dispensés de cette mesure.
  • A partir du 23 janvier 2021, tous les voyageurs en provenance de régions à haut risque qui se rendent aux Pays-Bas en avion ou en bateau devront présenter avant d’embarquer un test rapide récent (moins de 4 heures). Ce test s’ajoute à l’obligation de test PCR de moins de 72 heures avant l’arrivée. Quel que soit le résultat du test, une quarantaine de 10 jours dès l’arrivée aux Pays-Bas reste d’application.
  • Le port du masque non-médical reste obligatoire dans les transports en commun pour toute personne à partir de 13 ans.
  • Prenez les transports en commun uniquement pour des voyages essentiels.
  • Les Pays-Bas recommandent vivement de ne pas entreprendre ou réserver de voyages à l’étranger avant minimum mi-mars, sauf en cas d’absolue nécessité.

 
Horeca :

  • Tous les établissement de l’horeca (coffeeshops inclus) sont fermés.
  • Les services de livraison ainsi que la restauration à emporter restent autorisés. 

La ventelivraison ou consommation en lieu public d’alcool est interdite entre 20.00 heures et 07.00 heures. Les établissement de restauration à emporter doivent fermer au plus tard à 01.00 heures.

  • Les hôtels restent ouverts, mais les restaurants et room service au sein de l’hôtel sont fermés. Prenez contact avec votre hôtel pour plus d’informations à ce sujet.
  • Les discothèques et boîtes de nuit restent fermées.

Sport et évènements :

  • Les jeunes de moins de 18 ans peuvent pratiquer le sport en équipe et disputer des rencontres entre équipes du même club, mais uniquement en extérieur. Pour les adultes, le sport est uniquement autorisé en individuel ou en équipe de maximum 2 personnes, à une distance d’1,50m et uniquement en extérieurLes compétitions et cours en groupe ne sont pas autorisées (les sportifs de haut niveau constituent une exception).
  • Les centres sportifs en intérieur sont fermés.
  • Depuis le 14 octobre 2020l’organisation de la plupart des évènements est interdite (à l’exception, par exemple, des marchés ou des manifestations).
  • Les cérémonies funéraires peuvent accueillir un maximum de 50 personnes.
  • Les mariages peuvent accueillir un maximum de 20 personnes.
  • Tous les lieux accessibles au public (tels que les musées, théâtres, salles de cinéma, sexclubs, casinos, parcs d’attraction, parcs animaliers, piscines et bibliothèques) ferment leurs portes. 

Magasins et supermarchés :

  • A compter du 15 décembre 2020, tous les magasins et commerces non-essentiels doivent fermer leurs portes. Les supermarchés et autres magasins alimentaires constituent une exception. Les magasins de bricolage peuvent mettre en place un service de vente à emporter. Les nocturnes sont annulées.  
  • Depuis le 1er décembre 2020, le port du masque est obligatoire pour toute personne âgée de plus de 13 ans dans les espaces publics fermés.

 
Vie en communauté :

  • A partir du samedi 23 janvier 2021 et jusqu’au 10 février 2021 à 04.30 heures au minimum, les Pays-Bas instaurent un couvre-feu entre 21h00 et 04h30. Si pour une raison valable, vous devez sortir pendant le couvre-feu, veuillez-vous munir du formulaire “Eigen verklaring Avondklok”. En cas de sortie liée à votre activité professionnelle, une déclaration de l’employeur est également nécessaire. Plus d’informations concernant les exceptions pendant le couvre-feu sur ce site web.
  • A compter du 15 décembre 2020, tous les métiers de contact non-(para)médical ne peuvent plus être exercés (ex. coiffeurs, tatoueurs et spécialistes en soins esthétiques).
  • A la maison, il est autorisé d’accueillir un maximum de 1 visiteur par jour (enfants jusqu’à 12 ans non compris). Il est également important de respecter les mesures de distanciation sociales
  • A l’intérieur et à l’extérieur, un groupe peut être composé de maximum 2 personnes (enfant jusqu’à 12 ans exclus) ou d’un même ménage.
  • Toute personne âgée de 13 ans ou plus porte un masque non-médicale dans les lieux publics fermés.
  • Tous les établissements d’enseignement dispensent les cours principalement à distance.
     

Depuis le 17 avril 2020, les passagers à destination des Pays-Bas provenant d’un aéroport situé dans une région à haut risque de contamination sont priés de se munir d’une déclaration de santé dûment complétée, de respecter une quarantaine à domicile de 10 jours et de limiter les contacts avec d’autres personnes. La quarantaine peut être levée après 10 jours à condition qu'aucun symptôme n'est apparu durant les dernières 24 heures.  

A partir de samedi 23 janvier 2021, les autorités néerlandaises instaurent une interdiction d’entrée sur le territoire notamment pour les voyageurs provenant du Royaume-Uni. Vous trouverez ici la liste des pays pour lesquels l’interdiction d’entrée est appliquée ainsi que les exceptions à cette restriction.

Il est recommandé de suivre les instructions des autorités néerlandaises via le site web suivant https://www.rijksoverheid.nl/onderwerpen/coronavirus-covid-19 (en néerlandais). Le gouvernement néerlandais a également ouvert une ligne d'information sur le coronavirus : +31 800 1351.

Pour plus d’informations concernant les mesures mises en place en Belgique, veuillez-vous rendre sur ce site web https://www.info-coronavirus.be/fr/.
 

OUTRE-MER

Tous les voyages vers Aruba, Bonaire, Curaçao, St-Martin, Saba et St Eustatius sont strictement déconseillés.

A tous les voyageurs à destination de Bonaire, Saint Eustache et Saba : l’interdiction d’entrer sur le territoire en provenance des pays suivants est prolongée jusqu’au 15 janvier 2021: tous les pays de l’UE (à l’exception des Pays-Bas et de l’Allemagne), le Royaume-Uni ainsi que tous les pays de l’hémisphère Ouest (à l’exception d’Aruba, Curaçao, St. Martin, Saint Kitts et Nevis, Antigua-et-Barbuda).

Curaçao: A partir du 1er janvier 2021, l’obtention préalable d’un permis individuel pour entrer au Curaçao n’est plus nécessaire. Tous les passagers à destination de Curaçao et en provenance de pays, régions ou territoires à haut risque (dont la Belgique) doivent effectuer un test PCR maximum 72 heures avant leur voyage au Curaçao et remplir le Passenger Locator Card (PLC) via https://dicardcuracao.com. Consultez https://gobiernu.cw/nl/mededelingen-over-het-coronavirus/ pour d’autres communiqués.

Aruba : Depuis le 1er juillet, les frontières internationales sont ouvertes aux passagers en provenance d’Europe, du Canada et des Caraïbes, à l’exception de ceux venant de la République dominicaine et de Haïti. Les voyageurs doivent remplir un formulaire en ligne, pouvoir présenter un test-PCR négatif de moins de 72 heures et avoir une assurance santé couvrant le Covid-19. Consultez le site web du Gouvernement d’Aruba.

Bonaire : A partir du 16 janvier 2021, l’interdiction internationale de vol est levée. Les passagers en provenance de tous les pays peuvent à nouveau voyager vers Bonaire. Il est demandé de procéder à un test-PCR max. 72h avant le départ et il est obligatoire de remplir un questionnaire de santé à l'arrivée à l'aéroport. Depuis le 15 juin 2020, il est à nouveau possible de voyager entre Aruba, Curaçao et Bonaire, sans devoir se soumettre à une quarantaine mais avec un screening médical ou un test à l’arrivée. Plus d’informations sur ce site web.

Saint Martin : Les passagers en provenance d’Aruba, de Curaçao, de Bonaire, Saba et Saint Eustache sont admis, de même que ceux en provenance de quelques autres Îles des Caraïbes. Les voyageurs belges sont autorisés à entrer sur le territoire. Un test PCR  avant l'arrivée à St-Martin est exigé, ainsi que l'inscription via un formulaire en ligne sur le site https://stmaartenentry.com et une assurance santé couvrant le Covid-19. Consultez le site web du Gouvernement de Sint Maarten pour plus d’informations.

Saba : Une demande d’autorisation est toujours nécessaire pour voyager vers Saba. Celle-ci peut être introduite par email. Les passagers en provenance de pays à haut risque de contamination doivent effectuer une quarantaine et présenter un test-PCR à l’arrivée. Consultez le site web de l’Autorité de Saba.

Saint Eustache : Il est possible de voyager vers Saint Eustache. Les passagers en provenance de pays à haut risque de contamination doivent effectuer une quarantaine et présenter un test-PCR à l’arrivée.  Consultez le site web de l’Autorité de Saint Eustache. 


Afin de mieux organiser l'assistance consulaire, nous vous conseillons également d'enregistrer votre voyage via www.travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Il n’y a pas de risques particuliers liés à visiter les Pays-Bas

Menace terroriste

Depuis la fin de l’année 2017, l’état de la menace contre les Pays-Bas a été modifié. Le coordinateur national de la lutte contre le terrorisme et de la sécurité (NCTV) a fait baisser le niveau de menace aux Pays-Bas de 4, à savoir « substantiel », au niveau 3 « élevé » sur une échelle qui va jusqu’à 5. Bien que l’Occident soit toujours confrontée de manière sporadique à des attentats jihadistes, la situation demeure incomparable à la période 2015-2017, où des dizaines d’attentats étaient commis chaque année en Europe. La stabilisation de ces évènements est la raison pour laquelle l’état de la menace est actuellement maintenue au niveau 3.

Vous trouverez plus d’informations sur les mesures générales et ponctuelles en consultant le site du National Coordinator for counterterrorism et Security : www.nctv.nl.

 

Criminalité

Bien qu’on ait enregistré ces dernières années une baisse de la criminalité aux Pays-Bas, le voyageur doit tenir compte des vols sous la menace d’arme blanche ou de vols à la tire qui touche en premier lieu les grandes villes. Les pickpockets visent souvent les voyageurs à l’aéroport de Schiphol, dans les gares et dans les trains entre Rotterdam, la Haye et Amsterdam. La forme de petite criminalité la plus courante est le vol de vélo.

Attention à la vente illégale de drogues dures à Amsterdam

D’une façon générale, il convient d’être vigilant à l’encontre des rabatteurs qui invitent les étrangers à les suivre pour leur vendre des produits stupéfiants. En novembre 2014, plusieurs décès aux Pays-Bas ont fait suite à l’achat illégal de stupéfiants dont trois touristes après avoir inhalé de l’héroïne blanche en pendant qu’il s’agissait de cocaïne.

Pour la législation en matière de consommation et vente de drogues – voir la rubrique « Législation locale »

La nuit de la saint-Sylvestre donne lieu à des manifestations festives qui peuvent très rapidement dégénérer. Des débordements peuvent également survenir lors de grandes manifestations culturelles, populaires ou sportives (festivals de musique, Gay Pride, etc).

Suite aux nombreux incidents survenus pendant le réveillon de Nouvel An 2020, les feux d’artifice à détonation ainsi que les fusées lumineuses sont, depuis 2020, interdits aux consommateurs particuliers. Une répression plus sévère en matière de vente illégale de feux d’artifice ainsi que la lutte contre la violence envers le personnel d’intervention font partie des mesures entreprises pour garantir un passage à l’an plus sécurisé. Ainsi, depuis le 15 décembre 2019, toute entrave au travail du personnel d’intervention est punissable sur l’ensemble du territoire. La peine encourue a par ailleurs été alourdie.  

 

Outre-mer

La criminalité à Aruba, Curaçao, Sint-Maarten, Bonaire, Saint-Eustach et Saba a toujours été d’un niveau moyen à bas. Sur Curaçao nous devons cependant constater une augmentation ces derniers mois du nombre de home jackings : 2 demeures de résidents belges furent récemment victimes d’une attaque à main armée.

La criminalité liée au trafic de drogue augmente aussi. Il est demandé aux voyageurs d’être vigilants afin de ne pas se laisser entraîner (inconsciemment) dans des transactions criminelles. Evitez dans tous les cas de transporter des biens ou des colis pour des inconnus.

La petite criminalité (vol et exceptionnellement agressions) n'affecte pas plus les étrangers que les locaux mais elle touche surtout les personnes portant des signes ostentatoires de richesse.

Afin de limiter les incidents liés à la criminalité, il est conseillé d'observer les mesures de précaution suivantes :

  • ne portez pas de signes ostentatoires de richesse dans la rue (bijoux, équipements ICT coûteux, etc)
  • limitez vos déplacements le soir / pendant la nuit dans les villes et évitez de vous déplacer seul
  • portez sur vous une copie de vos documents de voyage, laissez les originaux dans le coffre-fort de votre hôtel
  • ne laissez pas des objets de valeur ou des documents dans votre voiture
  • en cas d’agression, ne résistez pas et remettez les objets que les agresseurs vous demandent
  • cherchez à contacter prioritairement l’ Ambassade ou le Consulat en cas de démêlés avec les forces de l’ordre.