Pays-Bas

Carte Pays-Bas

 

Dernière mise à jour

Par “Pays-Bas”, on entend les Pays-Bas continentaux en Europe et pas les territoires d’outre-mer.

Coronavirus

Tous les voyages non essentiels depuis et vers la Belgique restent interdits. A compter du 15 juin, les frontières rouvrent pour les voyages à destination et au départ de l’Union européenne, Royaume-Uni et les quatre autres pays Schengen (Suisse, Liechtenstein, Islande, Norvège) compris. Chaque pays décide toutefois seul de l’ouverture ou non de ses frontières. Veuillez consulter les avis de voyage par pays pour connaître la situation dans votre pays de destination.

Les voyages hors Europe ne sont pas encore autorisés.

 Les Pays-Bas comptent plusieurs cas de coronavirus COVID-19 confirmés.

Depuis le 11 mai 2020, les Pays-Bas ont amorcé un retour progressif à la normale. Les Pays-Bas n’appliquent pas de mesures restrictives quant aux déplacements. Il est toutefois vivement conseillé d’éviter la foule, rester autant que possible à la maison et de respecter les mesures de distanciations sociales. Les mesures d’assouplissement sont uniquement applicables si l’évolution du virus le permet. Si vraiment nécessaire, ces mesures peuvent être rappelées et ramenées à une décision précédente.

Tourisme :

A partir du 15 juin 2020, les touristes venant de pays connaissant un risque sanitaire similaire ou inférieur (dont la Belgique) seront à nouveau les bienvenus aux Pays-Bas. Tout ressortissant étranger est tenu de respecter les mesures néerlandaises mises en place contre la propagation du coronavirus. La réservation au préalable du lieu de séjour est obligatoire.

Travailleurs transfrontaliers :

Une vignette est mise à la disposition des travailleurs transfrontaliers dans des secteurs vitaux et des professions cruciales qui doivent traverser la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas. Les travailleurs frontaliers qui ne travaillent pas dans un secteur vital ou n'exercent pas une profession cruciale doivent prouver, par une déclaration de l'employeur, qu'ils traversent la frontière pour travailler.

Les mesures néerlandaises :

  • Aux hautes écoles et universités, il est demandé d’organiser les cours en ligne plutôt que dans de grands amphithéâtres. A partir du 15 juin 2020, l’activité étudiante peut reprendre de façon limitée dans les institutions.
  • Tous les évènements sont annulés sur tout le territoire jusqu’au 1er septembre 2020 (cela vaut également pour les compétitions sportives, les commerces liés à l’industrie du sexe et les coffee shops). Les rassemblements légalement obligatoires ou essentiels au fonctionnement des institutions, entreprises et autres organisations peuvent accueillir un maximum de 100 personnes. Les funérailles, mariages et rassemblements religieux ou idéologiques peuvent accueillir un maximum de 30 visiteurs. Il est autorisé de pratiquer du sport et suivre des cours en plein air. Jusqu’à 18 ans, il est obligatoire de pratiquer une activité sportive sous la surveillance d’un accompagnateur. Les douches ainsi que les vestiaires restent interdits.
  • A partir du 1er juin 2020, tous les services de boissons et de restaurations (par exemple les cafés, restaurants et bars) ainsi que les espaces culturels (par exemple les musées, théâtres et cinémas) seront à nouveau ouverts au public avec un maximum de 30 clients. La réouverture des clubs de sport et de fitness et les casinos est prévue pour le 1er juillet 2020 au plus tôt..
  • Les maisons de repos, centres de revalidation et autres institutions de petite envergure liées au secteur des soins aux personnes âgées ont adapté leurs conditions liées aux visites.
  • Les supermarchés et les autres magasins se voient imposer des mesures restrictives quant au nombre de clients par surface.
  • Les espaces de loisirs tels que les centres de vacances, parcs, réserves naturelles et plages devront fermer si les mesures d’hygiènes et de distanciation de 1,5m ne sont pas ou peu respectées. 

Transport :

  • Utilisez les transports en commun uniquement si c’est vraiment nécessaire.
  • A partir du 1er juin, le port du masque non-médical sera obligatoire dans les transports en commun. Dans d’autres circonstances, le masque peut constituer en une protection supplémentaire si la distanciation sociale ne peut pas être respectée.

Depuis le 19 mars 2020, des conditions d’entrées plus strictes sont appliquées aux personnes issues de pays tiers voyageant vers les Pays-Bas. Vous trouverez ci-dessous les catégories de personnes exemptées de cette limitation de voyage: https://www.rijksoverheid.nl/actueel/nieuws/2020/05/15/nederland-verlengt-de-grenssluiting-voor-mensen-van-buiten-europa (texte en néerlandais).

Depuis le 17 avril 2020, les passagers à destination des Pays-Bas provenant d’un aéroport situé dans une région à haut risque de contamination sont priés de se munir d’une déclaration de santé dûment complétée, de respecter une quarantaine à domicile de 14 jours et de limiter les contacts avec d’autres personnes. La quarantaine peut être levée après 14 jours et si aucun symptôme ne s’est déclaré durant les dernières 24 heures. Pour consulter la liste des régions à risque, veuillez-vous rendre sur ce site web .

 

Il est recommandé de suivre les instructions des autorités néerlandaises, à savoir celles du ministère néerlandais de la santé (RIVM): https://www.rivm.nl/nieuws/actuele-informatie-over-coronavirus  (en néerlandais). Le gouvernement néerlandais a également ouvert une ligne d'information sur le coronavirus : +31 800 1351.

Pour plus d’informations au sujet des mesures instaurées en Belgique, veuillez consulter ce site web https://www.info-coronavirus.be/fr/ .

Afin de mieux organiser l'assistance consulaire, nous vous conseillons également d'enregistrer votre voyage via www.travellersonline.diplomatie.be

 

 
Travellers Online

 

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Il n’y a pas de risques particuliers liés à visiter les Pays-Bas

Menace terroriste

Depuis la fin de l’année 2017, l’état de la menace contre les Pays-Bas a été modifié. Le coordinateur national de la lutte contre le terrorisme et de la sécurité (NCTV) a fait baisser le niveau de menace aux Pays-Bas de 4, à savoir « substantiel », au niveau 3 « élevé » sur une échelle qui va jusqu’à 5. Bien que l’Occident soit toujours confrontée de manière sporadique à des attentats jihadistes, la situation demeure incomparable à la période 2015-2017, où des dizaines d’attentats étaient commis chaque année en Europe. La stabilisation de ces évènements est la raison pour laquelle l’état de la menace est actuellement maintenue au niveau 3.

Vous trouverez plus d’informations sur les mesures générales et ponctuelles en consultant le site du National Coordinator for counterterrorism et Security : www.nctv.nl.

 

Criminalité

Bien qu’on ait enregistré ces dernières années une baisse de la criminalité aux Pays-Bas, le voyageur doit tenir compte des vols sous la menace d’arme blanche ou de vols à la tire qui touche en premier lieu les grandes villes. Les pickpockets visent souvent les voyageurs à l’aéroport de Schiphol, dans les gares et dans les trains entre Rotterdam, la Haye et Amsterdam. La forme de petite criminalité la plus courante est le vol de vélo.

Attention à la vente illégale de drogues dures à Amsterdam

D’une façon générale, il convient d’être vigilant à l’encontre des rabatteurs qui invitent les étrangers à les suivre pour leur vendre des produits stupéfiants. En novembre 2014, plusieurs décès aux Pays-Bas ont fait suite à l’achat illégal de stupéfiants dont trois touristes après avoir inhalé de l’héroïne blanche en pendant qu’il s’agissait de cocaïne.

Pour la législation en matière de consommation et vente de drogues – voir la rubrique « Législation locale »

La nuit de la saint-Sylvestre donne lieu à des manifestations festives qui peuvent très rapidement dégénérer. Des débordements peuvent également survenir lors de grandes manifestations culturelles, populaires ou sportives (festivals de musique, Gay Pride, etc).

Suite aux nombreux incidents survenus pendant le réveillon de Nouvel An 2020, les feux d’artifice à détonation ainsi que les fusées lumineuses sont, depuis 2020, interdits aux consommateurs particuliers. Une répression plus sévère en matière de vente illégale de feux d’artifice ainsi que la lutte contre la violence envers le personnel d’intervention font partie des mesures entreprises pour garantir un passage à l’an plus sécurisé. Ainsi, depuis le 15 décembre 2019, toute entrave au travail du personnel d’intervention est punissable sur l’ensemble du territoire. La peine encourue a par ailleurs été alourdie.