Pays-Bas

Carte Pays-Bas

 

Dernière mise à jour

Par “Pays-Bas”, on entend les Pays-Bas continentaux en Europe.

Par "Outre-mer", on entend les territoires d'Aruba, Curaçao, Sint-Maarten, Bonaire- Saint-Eustache et Saba​ ("ABC-BES"), liés au Royaume des Pays-Bas mais non membres de l'Union européenne. 

 

Coronavirus COVID-19

  • Les voyages dans l’UE sont possibles : la vigilance reste de mise et les conditions de voyage liées au COVID-19 doivent être strictement respectées.

  • Vous trouverez des informations sur les mesures à prendre lors du retour en Belgique sur le site www.info-coronavirus.be/fr/voyages.

 

Depuis le 8 août 2021, tous les voyageurs à partir de 12 ans qui se rendent aux Pays-Bas depuis un pays à risque (dont la Belgique) sont tenus de présenter un certificat COVID. La quarantaine est obligatoire pour toute personne provenant d’une zone à très haut risque de contamination (code couleur rouge). Depuis le 22 septembre 2021, la quarantaine n’est plus obligatoire pour les voyageurs vaccinés provenant d’une zone rouge.

Depuis le 25 septembre 2021, les Pays-Bas ont assoupli leurs mesures sanitaires et ont abandonné l’obligation de distanciation physique d’1,5m. Pour les lieux où l’affluence augmente suite à cet assouplissement (par exemple l’Horeca, les évènements ou les représentations artistiques et culturelles), l’application d’un certificat COVID sera introduit. En cas de symptômes, il est demandé de rester chez soi et d'effectuer un dépistage.

Certificat COVID

  • Depuis le 8 août 2021, tous les voyageurs à partir de 12 ans qui se rendent aux Pays-Bas depuis un pays à risque (dont la Belgique) sont tenus de présenter un certificat COVID.
  • A compter du 25 septembre 2021, le certificat COVID sera obligatoire pour tous à partir de 13 ans dans l’Horeca (sauf pour la vente à emporter), les évènements et les représentations artistiques et culturelles.
  • Un certificat COVID peut être un test négatif (voir conditions ci-dessous), une preuve de vaccination de minimum 14 jours ou une preuve de rétablissement de maximum 6 mois.
  • Depuis le 1er juillet 2021, le Certificat COVID Numérique (DCC) est entré en application en Europe. Vous pouvez alors utiliser votre code-QR international pour voyager ou pour avoir accès à certains lieux.

 

Mesures de voyage et de quarantaine

  • A partir du 15 octobre 2021, le code couleur rouge a été attribué à la province néerlandaise du Limbourg. Les voyageurs en provenance de cette région en possession d’un certificat COVID sont exemptés de quarantaine.
  • Les voyageurs en provenance de la Belgique (code couleur jaune) sont exemptés de quarantaine lorsqu’ils entrent sur le territoire néerlandais.
  • La quarantaine est obligatoire pour toute personne provenant d’une zone à très haut risque de contamination (code couleur rouge). La quarantaine peut être levée si un test covid négatif est effectué au bout du 5ème jour. Voir ici pour plus d’informations (texte en néerlandais).
  • Depuis le 22 septembre 2021, la quarantaine n’est plus obligatoire pour les voyageurs vaccinés provenant d’une zone rouge.
  • Certains groupes de voyageurs constituent une exception : par exemple, les travailleurs et étudiants transfrontaliers, des personnes en transit par les Pays-Bas sans effectuer d'arrêt ou qui y restent moins de 12 heures. Consultez ici la liste complète des exceptions liées à la quarantaine (texte en néerlandais).
  • Tous les passagers (à partir de 13 ans) qui voyagent vers les Pays-Bas par avion sont priés de se munir d’une déclaration de santé dûment complétée.
  • Le port du masque reste en vigueur dans les transports en commun, dans les salles de cours et les aéroports.

A compter du 15 mai 2021, les Pays-Bas ont à nouveau élargi la liste des exceptions à l’interdiction d’entrée sur le territoire européen. La liste complète est à retrouver ici (texte en néerlandais).

Test négatif obligatoire 

  • Depuis le 8 août 2021, tous les voyageurs à partir de 12 ans qui se rendent aux Pays-Bas depuis un pays à risque (dont la Belgique) sont tenus de présenter un certificat COVID.
  • Vous voyagez aux Pays-Bas et vous devez présenter un test négatif ? Veuillez tenir compte des conditions suivantes : un test PCR/NAAT négatif de maximum 48 heures, ou un test antigénique négatif de maximum 24 heures. Concernant l’utilisation d‘un test négatif pour le certificat COVID à l’intérieur des Pays-Bas, le test doit être inférieur à 24 heures.
  • Cette mesure est valable pour les voyages en avion, ferry, bateau, train et bus international, voiture, moto ou tout autre type de transport privé.
  • Il existe des exceptions : par exemple, les travailleurs et étudiants transfrontaliers, les personnes voyageant moins de 12 heures aux Pays-Bas. Retrouvez ici toutes les catégories dispensées de cette mesure (texte en néerlandais).
  • Les personnes dont le test reste positif après une contamination peuvent se rendre aux Pays-Bas sous certaines conditions (voir la liste des exceptions ci-dessus).

Horeca et évènements

  • A compter du 25 septembre 2021, le certificat COVID sera obligatoire pour tous à partir de 13 ans dans l’Horeca (sauf pour la vente à emporter), les évènements et les représentations artistiques et culturelles. A partir de 14 ans, le certificat COVID sera contrôlé accompagné d’une pièce d’identité valide.
  • Tous les établissements de l’Horeca (sauf pour la vente à emporter et sur les terrasses) doivent fermer entre minuit et 6.00 heure du matin.
  • Les discothèques et boîtes de nuit restent fermées.
  • A partir du 25 septembre 2021, tous les évènements sont à nouveau autorisés. Les évènements en extérieur, avec et sans places assises fixes, peuvent se dérouler sans capacité maximale de visiteurs ou heures de fermetures obligatoires. Les évènements en intérieur, sans places assises fixes, sont autorisés, mais avec un maximum de 75% de la capacité totale de visiteurs et jusqu’à 0.00 heure. L’enregistrement et la vérification de santé sont obligatoires. La règle de distanciation physique d’1,5m est levée. Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez prendre contact avec les organisateurs.

Il est recommandé de suivre les instructions des autorités néerlandaises via le site web suivant https://www.rijksoverheid.nl/onderwerpen/coronavirus-covid-19 (en néerlandais). Le gouvernement néerlandais a également ouvert une ligne d'information sur le coronavirus : +31 800 1351.

Pour plus d’informations concernant les mesures mises en place en Belgique, veuillez-vous rendre sur ce site web https://www.info-coronavirus.be/fr/.
 

OUTRE-MER

Curaçao : Il est toujours possible de voyager à Curaçao, bien que les voyageurs doivent s’en tenir aux mesures en vigueur.  Tous les voyageurs en provenance d’un pays à code couleur orange (haut risque), dont la Belgique, ou jaune (faible risque) devront effectuer un test antigénique 3 jours après l’arrivée à Curaçao. A cet effet, chaque passager doit avoir pris un rendez-vous et effectué le paiement au moins 48 heures avant le départ. Tous les passagers à destination de Curaçao doivent effectuer un test PCR maximum 48 heures avant leur voyage au Curaçao ou un test antigénique (datant de maximum 24 heures avant le vol) et remplir le Passenger Locator Card (PLC) via https://dicardcuracao.com. Consultez https://gobiernu.cw/nl/mededelingen-over-het-coronavirus pour d’autres communiqués.

Aruba : Les voyageurs doivent remplir un formulaire en ligne ainsi qu’une déclaration de santé. Toute personne âgée de 15 ans ou plus (également valable pour les personnes vaccinées) doit présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures et avoir une assurance santé couvrant le Covid-19. Les passagers à destination d’Aruba et qui voyagent vers Curaçao dans les 24 heures ne doivent pas effectuer de test PCR ou de test antigénique avant leur voyage vers Curaçao. Consultez le site web du Gouvernement d’Aruba.

Bonaire : Les passagers en provenance de tous les pays peuvent voyager vers Bonaire. Il est demandé aux passagers en provenance des pays à haut risque, dont la Belgique, de présenter un test négatif NAAT/PCR (max. 24 heures avant le départ) ou un test négatif NAAT/PCR (max. 48 heures avant le départ) et un test rapide antigénique (directement à l’arrivée à Bonaire). Il est également obligatoire de remplir un questionnaire de santé max. 72 heures et au plus tard 48 heures avant le départ. Plus d’informations sur ce site web.

Saint Martin : Les voyageurs belges sont autorisés à entrer sur le territoire. Les voyageurs à partir de 10 ans provenant d’un pays à haut risque, dont la Belgique, doivent présenter un test PCR négatif (max. 72 heures) avant l'arrivée à St-Martin, . Il est également demandé de s’inscrire via un formulaire en ligne sur le site stmaartenehas.com et une assurance santé couvrant le COVID-19. Consultez le site web du Gouvernement de Sint Maarten pour plus d’informations.

Saba : Une demande d’autorisation est toujours nécessaire pour voyager vers Saba. Celle-ci peut être introduite via ce lien. Les passagers en provenance de pays à haut risque, dont la Belgique, doivent présenter un test PCR négatif (max. 72 heures) ou un test antigénique négatif (max. 48 heures) à l’arrivée. A partir du 1er mai 2021, Saba assouplit ses conditions d’entrée. Les personnes vaccinées ne doivent plus effectuer de quarantaine et cette dernière est réduite à 5 jours pour les autres voyageurs. Consultez le site web de l’Autorité de Saba.

Saint Eustache : Il est possible de voyager vers Saint Eustache. Les passagers en provenance de pays à haut risque, dont la Belgique, doivent s’inscrire via ce lien (au moins 72 heures au préalable), remplir une déclaration de santé, présenter un test PCR négatif (max. 72 heures) et effectuer une quarantaine de 10 jours à l’arrivée. Il est uniquement possible de sortir de quarantaine à l’aide d’un exit test négatif. Pour les personnes vaccinées, la quarantaine est réduite à 5 jours (exit test inclus). Consultez le site web de l’Autorité de Saint Eustache. 

 


Afin de mieux organiser l'assistance consulaire, nous vous conseillons également d'enregistrer votre voyage via www.travellersonline.diplomatie.be

 
Travellers Online

Description

Sécurité générale

Sécurité générale

Il n’y a pas de risques particuliers liés à visiter les Pays-Bas

Menace terroriste

Depuis la fin de l’année 2017, l’état de la menace contre les Pays-Bas a été modifié. Le coordinateur national de la lutte contre le terrorisme et de la sécurité (NCTV) a fait baisser le niveau de menace aux Pays-Bas de 4, à savoir « substantiel », au niveau 3 « élevé » sur une échelle qui va jusqu’à 5. Bien que l’Occident soit toujours confrontée de manière sporadique à des attentats jihadistes, la situation demeure incomparable à la période 2015-2017, où des dizaines d’attentats étaient commis chaque année en Europe. La stabilisation de ces évènements est la raison pour laquelle l’état de la menace est actuellement maintenue au niveau 3.

Vous trouverez plus d’informations sur les mesures générales et ponctuelles en consultant le site du National Coordinator for counterterrorism et Security : www.nctv.nl.

 

Criminalité

Bien qu’on ait enregistré ces dernières années une baisse de la criminalité aux Pays-Bas, le voyageur doit tenir compte des vols sous la menace d’arme blanche ou de vols à la tire qui touche en premier lieu les grandes villes. Les pickpockets visent souvent les voyageurs à l’aéroport de Schiphol, dans les gares et dans les trains entre Rotterdam, la Haye et Amsterdam. La forme de petite criminalité la plus courante est le vol de vélo.

Attention à la vente illégale de drogues dures à Amsterdam

D’une façon générale, il convient d’être vigilant à l’encontre des rabatteurs qui invitent les étrangers à les suivre pour leur vendre des produits stupéfiants. En novembre 2014, plusieurs décès aux Pays-Bas ont fait suite à l’achat illégal de stupéfiants dont trois touristes après avoir inhalé de l’héroïne blanche en pendant qu’il s’agissait de cocaïne.

Pour la législation en matière de consommation et vente de drogues – voir la rubrique « Législation locale »

La nuit de la saint-Sylvestre donne lieu à des manifestations festives qui peuvent très rapidement dégénérer. Des débordements peuvent également survenir lors de grandes manifestations culturelles, populaires ou sportives (festivals de musique, Gay Pride, etc).

Suite aux nombreux incidents survenus pendant le réveillon de Nouvel An 2020, les feux d’artifice à détonation ainsi que les fusées lumineuses sont, depuis 2020, interdits aux consommateurs particuliers. Une répression plus sévère en matière de vente illégale de feux d’artifice ainsi que la lutte contre la violence envers le personnel d’intervention font partie des mesures entreprises pour garantir un passage à l’an plus sécurisé. Ainsi, depuis le 15 décembre 2019, toute entrave au travail du personnel d’intervention est punissable sur l’ensemble du territoire. La peine encourue a par ailleurs été alourdie.  

 

Outre-mer

La criminalité à Aruba, Curaçao, Sint-Maarten, Bonaire, Saint-Eustach et Saba a toujours été d’un niveau moyen à bas. Sur Curaçao nous devons cependant constater une augmentation ces derniers mois du nombre de home jackings : 2 demeures de résidents belges furent récemment victimes d’une attaque à main armée.

La criminalité liée au trafic de drogue augmente aussi. Il est demandé aux voyageurs d’être vigilants afin de ne pas se laisser entraîner (inconsciemment) dans des transactions criminelles. Evitez dans tous les cas de transporter des biens ou des colis pour des inconnus.

La petite criminalité (vol et exceptionnellement agressions) n'affecte pas plus les étrangers que les locaux mais elle touche surtout les personnes portant des signes ostentatoires de richesse.

Afin de limiter les incidents liés à la criminalité, il est conseillé d'observer les mesures de précaution suivantes :

  • ne portez pas de signes ostentatoires de richesse dans la rue (bijoux, équipements ICT coûteux, etc)
  • limitez vos déplacements le soir / pendant la nuit dans les villes et évitez de vous déplacer seul
  • portez sur vous une copie de vos documents de voyage, laissez les originaux dans le coffre-fort de votre hôtel
  • ne laissez pas des objets de valeur ou des documents dans votre voiture
  • en cas d’agression, ne résistez pas et remettez les objets que les agresseurs vous demandent
  • cherchez à contacter prioritairement l’ Ambassade ou le Consulat en cas de démêlés avec les forces de l’ordre.