Conférence sur l'avenir de l'Europe

La conférence sur l’avenir de l’Europe est une série de débats et de discussions dirigés par des citoyens, où des personnes de toute l’Europe peuvent partager leurs idées et contribuer à construire notre avenir commun. Cette conférence est unique en son genre : de grande envergure, paneuropéenne et démocratique. Elle offre un nouveau forum pour une consultation ouverte, inclusive et transparente des citoyens sur un certain nombre de priorités et de défis clés.

Panels de citoyens belges

En tant que l’un des 27 États membres de l’Union européenne, la Belgique a décidé de participer à la conférence sur l’avenir de l’Europe en organisant également des panels de citoyens au niveau national.
  1. Toujours valable le
  2. Dernière mise à jour le

En tant que l'un des 27 États membres de l'Union européenne, la Belgique a décidé de participer à la conférence sur l'avenir de l'Europe en organisant également des panels de citoyens au niveau national.

50 citoyens ont été choisis au hasard pour assurer la représentativité de la population belge. Pendant trois week-ends, les 50 citoyens se sont réunis pour débattre de l'un des 9 thèmes de la conférence, à savoir la démocratie européenne et plus particulièrement la participation des citoyens à l'Union européenne.

Les citoyens ont formulé des recommandations autour de 5 thèmes qu'ils avaient choisis :

 
1) Améliorer la communication sur l'Union européenne

En termes de communication, le panel de citoyens belges recommande de reconsidérer la manière actuelle de communiquer et les canaux actuels. Le fonctionnement et les compétences de l'Union européenne restent trop obscurs. Une recommandation spécifique a été formulée : « Nous recommandons aux institutions européennes d'accorder une attention encore plus grande à la simplification, à l'intelligibilité et à l'accessibilité de l'information sur les sujets prioritaires traités au niveau européen ». Compte tenu de la diversité de la population, cela doit se faire par le biais de différents canaux de communication afin d'atteindre le plus grand nombre de citoyens possible.

Image
Photo de personnes dans une salle de conférence

 
2) Identifier et combattre la désinformation au sujet de l'Union européenne

La désinformation est considérée par le panel comme un danger pour la démocratie. Les citoyens belges attendent de l'Europe qu'elle fasse davantage pour contrer cette désinformation et suggèrent, entre autres, de lancer une campagne de lutte contre la désinformation et d'obliger les médias sociaux à l'intégrer à leur plateforme.

En outre, nous recommandons d'exiger des médias qu'ils citent leurs sources et, si cela n'est pas possible, de signaler lorsqu'une information n'est pas vérifiée.

 
3) Les panels de citoyens comme outil de participation

Le Panel de citoyens belges estime que les panels de citoyens volontaires avec une représentation correcte de la population sont un outil utile et efficace pour impliquer les citoyens dans la démocratie. Il est important que les panels soient informés par des experts afin que les citoyens sans connaissances préalables puissent participer et que le panel soit également tenu informé de la décision finale concernant la mise en œuvre des recommandations, avec une justification claire.

Image
Photo du Parlement belge

 

4) Le référendum dans les questions européennes

L'organisation de référendums destinés à la population européenne est proposée comme un nouvel outil participatif du panel de citoyens. Ceci à condition que les questions soient neutres et que la population soit clairement informée au préalable du sujet et de l'impact possible sur leur vie quotidienne. Un référendum ne peut être contraignant que si un certain niveau de participation est atteint.

 
5) Instruments participatifs existants dans l'Union européenne

En ce qui concerne les instruments participatifs déjà existants, tels que l'initiative citoyenne et le droit de pétition, il s'est avéré que la plupart des participants au panel de citoyens ne savaient pas qu'ils existaient ni où les trouver. Pour ces raisons, les citoyens belges conseillent à l'Union européenne de communiquer suffisamment sur le sujet. En outre, la manière d'utiliser ces instruments devrait être simplifiée par des procédures claires. Les citoyens doivent être tenus informés du résultat et, s'il est décidé de ne pas donner suite à la proposition, des raisons claires doivent être avancées.

Image
Photo de personnes dans une salle de conférence