Pays

Outre les 14 pays partenaires de la coopération gouvernementale, d’autres pays bénéficient également du soutien de la Belgique. Un aperçu de nos actions.

République démocratique du Congo

La République démocratique du Congo est le plus important pays partenaire de la coopération au développement belge. Découvrez les détails de cette coopération.
  1. Dernière mise à jour le

Situation socio-économique en RDC

Malgré la grande diversité de ses richesses naturelles, la République démocratique du Congo reste un des pays les plus pauvres au monde.

Les défis à relever en matière de développement et de lutte contre la pauvreté y sont énormes. La réalisation des Objectifs de Développement Durable se heurte à différents obstacles dont :

  • la faiblesse de la structure administrative du pays ;
  • le manque de sécurité juridique ;
  • le faible accès aux services sociaux.

L'OCDE qualifie la RDC d'État fragile, ce qui permet à la République démocratique du Congo de bénéficier de recommandations spécifiques pour la coopération au développement.
 

Image
Carte de la RDC

© Shutterstock

La coopération belge au développement est mise en œuvre par différents canaux :

Coopération gouvernementale

Cette coopération entre la Belgique et la République démocratique du Congo remonte à l'indépendance. Elle a repris en 2000 après neuf années de suspension.

La coopération gouvernementale belge pour le développement en RDC vise à améliorer les conditions de vie de la population congolaise. Elle est essentiellement mise en œuvre au niveau des provinces, à travers des partenariats avec les institutions publiques.

Les programmes de la coopération gouvernementale sont mis en œuvre par l'agence belge de développement, Enabel.

Agriculture et le développement rural

L'agriculture est le principal secteur économique du pays : près de 80 % des Congolais.es vivent en milieu rural. La RDC entend revitaliser les zones rurales par :

  • le développement de structures de production modernes ;
  • le renforcement des petits agriculteurs/

Des efforts sont faits auprès des exploitations familiales et des acteurs publics provinciaux pour :

  • améliorer la quantité et la qualité de la production agricole ;
  • soutenir les activités de transformation, de stockage et de commercialisation de la production ;
  • renforcer les acteurs publics dans leur fonction d’appui, de suivi et de coordination du secteur agricole.
     
Image
Paysage du Kivu

© Shutterstock

Formation professionnelle

La population congolaise est composée en grande partie de jeunes. Pourtant, l'accès à une formation professionnelle pertinente et adaptée aux besoins de la société et des entreprises reste une question délicate en RDC. En effet, le besoin d'une main-d'œuvre qualifiée devient de plus en plus urgent.

Nous soutenons deux secteurs de l'éducation prioritaires pour le développement du pays :

  • l'enseignement technique ;
  • la formation professionnelle.

Nous mettons aussi l’accent sur :

  • l’accompagnement vers l’insertion professionnelle ;
  • le développement de l’entrepreneuriat.

Nous accordons une attention particulière à l’égalité des genres dans ce processus de formation et de préparation à l’emploi.

Santé

Les programmes mis en œuvre visent à offrir à la population un meilleur accès, tant physique que financier, à des soins de santé de qualité.

La coopération gouvernementale soutient :

  • les hôpitaux ;
  • les centres de santé ;
  • la gestion du système de santé.

Nous donnons également notre appui au Ministère de la Santé, notamment pour :

  • la mise en place d’un système d’approvisionnement en médicaments de qualité ;
  • la surveillance épidémiologique ;
  • l’élaboration des politiques, des normes et des stratégies du secteur.

Nous avons aussi établi un programme particulier pour la prise en charge holistique des victimes de violences sexuelles.

Infrastructures

Différents projets dans le secteur de l’eau sont mis en œuvre, comme faciliter l’accès à l’eau potable grâce à l’énergie photovoltaïque. Nous soutenons également des projets pour l’électrification du pays.
 

Image
Scène de marché en RDC

© Shutterstock

Coopération non gouvernementale

La coopération non gouvernementale en RDC s’effectue à travers une soixantaine d’acteurs belges actifs dans le pays, via leurs programmes quinquennaux. Leurs principaux secteurs d’activités sont :

  • la santé ;
  • l’agriculture ;
  • les droits de l’homme.

Dans le cadre de ces programmes, il existe également une coopération étroite avec les organisations locales, tant les organisations de la société civile que les institutions publiques.

L’objectif principal est de soutenir la société civile congolaise et de renforcer les compétences et les capacités des institutions publiques.

Objectifs stratégiques

Les objectifs stratégiques des acteurs non gouvernementaux suivent, dans un cadre commun, les Objectifs de Développement Durable :

  • promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes ;
  • garantir la préservation et la gestion durable de l’environnement et des ressources naturelles ;
  • garantir un enseignement inclusif et qualitatif pour tous respectant les droits de l’enfant ;
  • améliorer l’accès aux soins de santé de qualité et promouvoir le droit à la santé pour toutes et tous ;
  • favoriser l’agriculture émancipatrice et durable, orientée vers le marché et une utilisation efficiente des ressources, notamment dans les domaines de la sylviculture, de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche ;
  • renforcer la gouvernance à tous les niveaux politiques et améliorer le respect des droits humains ;
  • renforcer le secteur culturel ;
  • promouvoir et renforcer l’entrepreneuriat.
     
Image
Habitante de RDC

© Shutterstock

Coopération multilatérale

La Belgique soutient également la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable en République Démocratique du Congo, via ses partenariats avec les agences des Nations Unies, la Banque mondiale et l’Union Européenne.

Cette coopération multilatérale se concrétise principalement via une politique de core funding soit des contributions aux moyens généraux de nos organisations partenaires ce qui permet un ciblage flexible, en fonction des besoins les plus importants.

Pour en savoir plus sur les activités de nos partenaires multilatéraux en RDC et leurs contributions aux ODD, référez-vous aux sites de ces différentes agences et organisations :

Une autre dimension de notre coopération multilatérale en République Démocratique du Congo est le soutien aux initiatives plus spécifiques (earmarked) ou multi-donneurs telles que :

Enfin, notre pays contribue fortement aux projets menés par l’Union européenne et les banques de développement suivantes :

Aide humanitaire

La République Démocratique du Congo est en proie à l’une des crises humanitaires les plus complexes et prolongées au monde.

Les conflits armés et les catastrophes naturelles continuent de provoquer des mouvements de population importants dans l’Est du pays ainsi que de nombreux incidents de sécurité, en particulier dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri où l’état de siège a été instauré en mai 2021.

La RDC abrite l'un des nombres les plus élevés de personnes déplacées au monde et le plus nombreux sur le continent africain.

Les conflits, les épidémies et les désastres naturels continuent de peser fortement sur les conditions de vie, sur le niveau élevé de pauvreté de la population, sur les faibles infrastructures publiques et services sociaux ainsi que sur les dynamiques de conflits intercommunautaires autour des ressources naturelles et minières.

Les problématiques structurelles demeurent, comme l’accès limité des populations à des services de base de qualité, l’insuffisance de politiques publiques de développement et de protection sociale à l’attention des plus vulnérables, ainsi que de profondes inégalités de genre.

L’aide humanitaire directe belge en RDC a pour objectif premier de protéger les populations des violations de leurs droits fondamentaux, conséquences des crises qui sévissent dans le pays. La Belgique soutient traditionnellement la réponse aux besoins spécifiques créés par la violence sexuelle et l’insécurité alimentaire.

La Belgique est en outre un des premiers donateurs du fonds humanitaire pays, permettant de soutenir indirectement l’action des ONG humanitaires locales et nationales.
 

Développement transitionnel et la gouvernance

Dans le cadre du développement transitionnel et de la gouvernance, la Belgique a lancé plusieurs projets, notamment pour améliorer la transparence dans le secteur des ressources naturelles.

En République démocratique du Congo, la Belgique consulte également de manière régulière d'autres acteurs de la coopération au développement (organisations locales, autres donateurs, autres ONG) dans les domaines suivants :

  • le renforcement de l'appropriation démocratique des partenaires ; 
  • l'alignement sur leurs politiques, procédures et systèmes de gestion ; 
  • l'harmonisation avec les autres donateurs ; 
  • la gestion orientée résultats ; 
  • la responsabilité mutuelle ; 
  • une meilleure prévisibilité des moyens.