Pays partenaires

Un aperçu des 14 pays partenaires de la coopération gouvernementale et des autres pays en développement qui bénéficient de l'aide belge. La coopération belge est de préférence active dans des secteurs où une expertise a été construite et où des résultats utiles ont été obtenus.

Bénin

Le Bénin est situé à proximité immédiate du Sahel et dispose de peu de terres arables. La coopération belge au développement au Bénin est mise en œuvre par différents canaux. Un aperçu de la coopération gouvernementale, de la coopération non gouvernementale, de la coopération multilatérale et de l'aide humanitaire au Bénin.
  1. Dernière mise à jour le

Le Bénin est situé à proximité immédiate de l’espace sahélien et possède peu de terres cultivables. Le Bénin demeure l’un des pays les plus pauvres de la planète. De armoede is hardnekkig. Het economisch groeipotentieel van Benin hangt grotendeels af van de landbouwsector, die het grootste deel van de actieve bevolking tewerkstelt. De landbouwsector wordt nog steeds gedomineerd door de katoenteelt.

La croissance économique de ces dernières années n'a pas réduit sensiblement la pauvreté, en raison des inégalités de distribution des revenus conjugués à l'augmentation rapide de la population. Une bonne partie de la population reste privée d’accès aux services sociaux de base et aux débouchés économiques, en particulier en milieu rural. Le principal défi réside dans le sous-emploi.

En matière de sécurité alimentaire, plus d’un million de personnes sont en insécurité alimentaire. A l’instar des autres pays de la sous-région, le Bénin est soumis aux effets des changements climatiques de plus en plus manifestes qui réduisent la disponibilité et l’accès aux denrées essentielles.

Le Bénin lutte contre la pauvreté, ce qui se traduit également par une stagnation des indicateurs de santé, notamment de la mortalité maternelle. La situation actuelle est partiellement due à une offre inadéquate et de très faibles taux de fréquentation des services sanitaires.

Le Bénin est très vulnérable aux catastrophes et aux risques naturels associés aux changements climatiques.

De nombreux observateurs dénoncent le virage inquiétant que prend le Bénin en termes de respect des droits humains.

Image
Drapeau du Bénin sur une carte du monde

© Shutterstock

La coopération belge au développement au Bénin est mise en œuvre par différents canaux :

auxquels s'ajoute le volet :

Coopération gouvernementale

La coopération gouvernementale belge pour le développement du Bénin vise à améliorer les conditions de vie de la population béninoise, à travers des partenariats avec les institutions publiques du pays.

La Belgique et le Bénin travaillent ensemble pour le bien-être des populations et le renforcement des structures de l’État béninois, dans un esprit de partenariat et de responsabilités partagées. Cette approche privilégie le partenariat, le transfert de compétences, la durabilité et l’innovation.

Les activités de coopération gouvernementale de la Belgique au Bénin concernent les secteurs suivants :

Agriculture

Malgré la forte dépendance de l’économie béninoise à l’agriculture, cette dernière ne permet pas au pays d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. Le monde agricole fait face à des problèmes de disponibilité d’intrants de qualité, aux aléas climatiques et à de faibles capacités de transformation et de commercialisation des produits.

La Belgique aide l’État béninois à améliorer les performances de l’agriculture afin d’assurer de façon durable la souveraineté alimentaire et nutritionnelle, et de contribuer au développement économique et social du pays. Nos interventions appuient tous les maillons de la chaîne de valeur pour faire croître durablement la production, la transformation et la commercialisation d’ananas, et également promouvoir les filières anacarde.

Secteur portuaire

Le Port de Cotonou est l’un des plus grands ports de l’Afrique de l’Ouest. La Belgique l’appuie dans sa modernisation pour le rendre plus compétitif et performant. L’ambition est de renforcer son positionnement concurrentiel en facilitant les investissements, en renforçant les compétences de différents acteurs du port et en travaillant sur l’aspect environnemental.

Santé

Malgré les efforts de l’État, le paludisme, l’anémie et les infections respiratoires restent les principales causes de décès au Bénin. Le taux de VIH/sida reste stable (1,2 %), mais de nouvelles maladies font leur apparition. En cause : l’adoption de nouveaux modes de vie liés à l’alimentation, l’urbanisation et la sédentarisation.

La Belgique, via Enabel, intervient à chaque échelon du système de santé et appuie tant le Ministère de la Santé que les hôpitaux et centres de santé. Enabel promeut les droits et l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive. Pour optimiser les ressources dans le secteur et assurer un suivi adéquat, Enabel soutient également la digitalisation de données de qualité dans le secteur de la santé.

Image
Vue aérienne d'une ville au Bénin

© Shutterstock

Coopération non gouvernementale

Les Organisations de la société civile (OSC) jouent un rôle important au Bénin et sont incontestablement reconnues comme des partenaires de l’Etat. Mais leur développement est de plus en plus menacé par les débats sur la qualité et l’efficacité de leur action et par la restriction croissante de la liberté d’expression, de réunion et d’association.

Les acteurs belges de la coopération non gouvernementale actifs au Bénin travaillent en collaboration avec la société civile locale. Leurs cibles stratégiques actuelles visent à :

  • Contribuer à atteindre l’ODD 16 en promouvant l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durableet mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous, pour le respect des droits humains, avec une attention particulière à l’égalité de genre
  • Contribuer à atteindre l’ODD 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge, à travers l’amélioration de la qualité, la disponibilité et l’accessibilité des soins de santé pour tous, avec une attention particulière aux enfants, aux femmes, aux personnes âgées et en situation de handicap.
  • Contribuer à atteindre l’ODD 6 de la manière suivante : Garantir l’accès, de façon équitable aux femmes comme aux hommes, à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable.
  • Contribuer à atteindre l’ODD 2 de la manière suivante : Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et les conditions de vie, en promouvant l’agriculture familiale durable, particulièrement pour les femmes et les jeunes
  • Contribuer à atteindre l’ODD 4 de la manière suivante : Assurer l’accès de tous à une éducation et à la formation technique et professionnelle qualitatives, sur un pied d’égalité, soutenir la recherche académique et promouvoir la culture ainsi que les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
  • Contribuer à atteindre la cible 8.3 de l’ODD 8 de la manière suivante : Appuyer les activités productives, la création d’emplois décents, l’entrepreneuriat, en particulier féminin, et l’innovation ; stimuler la viabilité et les performances des micros, petites et moyennes entreprises et faciliter leur intégration dans le secteur formel.

Le Bénin bénéficie de la coopération non gouvernementale à travers différents canaux :

  • les organisations non gouvernementales (ONG) belges ;
  • les universités et institutions scientifiques ;
  • les syndicats ;
  • APEFE et VVOB ;
  • les villes et communes
Image
Scène de rue au Bénin

© Shutterstock

Coopération multilatérale

Pour atteindre les objectifs de développement, la Belgique participe aux côtés d'autres donateurs tels que l'Union européenne et la Banque mondiale à des programmes multilatéraux dans les domaines des soins de santé, de l'éducation, de l'environnement, de l'aide humanitaire et de la gouvernance (élections, justice).

Dans le cadre de cette coopération multilatérale, la Belgique applique le principe du « core funding » par lequel une contribution est apportée aux moyens généraux des organisations multilatérales partenaires.